Page images
PDF
EPUB

DELARUS-
SIE BLAN-

brasser la profession monastique, ils continuent les fonctions Moins
de leur Ordre ; & s'ils se remarient, ils en sont entierement
privés, & ne sont plus regardés comme des prêtres, y en cha,
aïant quelquefois quelques-uns qui servent dans des églises en
qualité de diacres.

De Rufforum Moscovit. & Tartar. Religione. Ant. Possevin,
de rebus Moscoviticis. Joannes Fabri , Moscovit. Relig. Ale.
xand. Guaguinus. Mofcov. descriptio. Sigismund. Bar. in Her.
bestein Rerum Noscovit. de script. Adam, Olearius, Voiage de
Moscovie , de Tartarie es de Perse , & Mayerberg, Voïage de
Moscovie.

CH A P I TRE XXIII.
Des Moines de saint Basile dans la petite Ruffie ou Rusie

Blanche, dans la Russie Rouße.
LI

Es Grecs étant dispersés en plusieurs endroits de l’Eus
rope

il s'en trouve beaucoup en Pologne, principale.
ment dans la Russie Blanche & la Russie Roulle, qui apparte-
noient autrefois aux Moscovites entierement , & faisoient
partie de la grande Russie. Mais les Polonois étant devenus
maîtres de la plus grande partie de ces provinces , ils ont ac,
cordé aux Grecs la liberté de vivre selon leur rit ; c'est pour-
quoi il y a plusieurs évêchés où il y a deux évêques ; fça-
voir un évêque Latin & un évêque Grec, comme à Prel-
milie & à Chelm ; il y a même trois archevêques à Leopol,
sçavoir un Latin, un Armenien & un Grec. Ces Grecs ont
toujours perseveré dans leurs erreurs & dans le schisme , jus.
qu'à ce que Dieu toucha le cour de Michel Rahoza arche-
vêque de Kiovie , metropolitain des Grecs de ce païs. là, qui
l'étoit aussi autrefois de toute la Moscovie. Ce prelat asanc
reconnu ses erreurs , prit la resolution de les abjurer & de
s'unir avec l'église Romaine. Il persuada aux autres évê.
ques de suivre son exemple. Il les assembla pour ce sujet le 2.
Decembre 1994. Ils prirent tous la resolution de renoncer
aux erreurs des Grecs & au schisme , & d'embrasser les veri.
tés que l'église Catholique enseigne ; & comme tous les évè.
ques

de ces deux Rullies sont Moines de l'Ordre de saint Balile, ils n'eurent pas de peine à persuader la même chose aux

!

SIE BLAN-
CHE.

ne,

Moines autres Moines des Monasteres qui y sont en grand nombre. DELAR US- Ils deputerent quelques-uns d'entr'eux vers le pape Clement

VIII. pour le reconnoîcre comme le souverain chef & le pas. teur de l'église universelle. L'archevêque de Kiovie fut chef de cette ainbaslade avec dix évêques & quelques archimandrites des Monasteres. Ils furent favorablement reçus par le pape, qui leur donna audience dans un consistoire public le 22. Decembre 1595. où l'on reçut avec beaucoup de joie leur profession de foi. Mais à peine furent-ils retournés en Pologne, que ceux qui étoient restés dans le schisine, appre. hendant que l’union qu'on venoit de faire avec l'église Romaine , ne fît un grand progrès & ne s'introduisît dans la Moscovie, persecuterent cruellement les Catholiques , en firent mourir plusieurs, & ruinerent un grand nombre de Monasteres.

Ces persecutions ont duré plusieurs années ; car le bienheureux Josaphat Kuncevizzi archevêque de Polocko, zelé defenseur de la foi Catholique & de l'union avec l'église Romaifut tué

par les Schismatiques dans le bourg de Vitebsko le 12. Noveinbre 1623. & les miracles qu'il a faits après la mort, l'ont fait mettre au nombre des bienheureux avec le titre de martyr par le pape Urbain VIII. l'an 1643. Ces perfecutions n'ont pas neanmoins empêché que la foiCatholique n'ait fait un grand progrès en ces quartiers ; car on dit que Joseph Velaminus Ruciki, qui étoit ausli archevêque de Po. locko & issu des grands ducs de Moscovie , a converti plus de deux millions de Schisinatiques & Infideles. Et Melzius Smotriski archevêque d'Hieropolis, qui lors du schisme , avoir été un des plus grands persecuteurs des Catholiques; après avoir embrassé l'union , & renoncé au schisme, fut aussi un des plus grands defenseurs de la foi Catholique, & est mort en odeur de sainteté.

Le pape Urbain VIII. informé des grands progrès que la foi Catholique faisoit en ces quartiers là, voulut fonder un college dans Rome pour cette nation, afin

que gens y puffent être élevés dans la pieté & apprendre les lettres humaines ; en conservant neanmoins leur ancien rit & leurs ceremonies ecclesiastiques , & fe rendre capables par ce moïen, étant retournés en leur païs, de resister aux Schisma. tiques, & procurer l'augmentation de l’union. Pour cet effet

les jeunes

1

[ocr errors]

Evêque Grec, en Pologne

41.

cfart, f

il leur donna l'ancienne diaconie de saint Serge & de faint. MorNES Bacche avec les maisons contigues, &comme c'étoit une pa- 515 BLANC roisse, il la transfera à faint François de Paule. Cet ouvrage de-CH E. meura imparfait par la mort de ce pontife ; mais son frere le cardinal de saint Onuphre,qui mourut lern. Septembre 1646. fit rebâtir de fond en comble cette église , & laissa cent écus de rente par son testament, pour aider à l'entretien de ce college qui n'a pû jusqu'à present être formé, faute de rentes suffisantes. Il sert seulement de deineure au procureur géneral des Russiens , pour gerer à Rome les affaires qui concer. nent les églises unies avec celle de Rome. Il reçoit aussi dans ce college les Rusliens qui viennent visiter le tombeau des saints Apôtres, & les nourrit pendant quelques jours, & autant de tems que les rentes annexées à ce college le peuvent permettre : il est aussi procureur general des Moines de saint Basile de ces quartiers. Ia.

Ces Moines rendent obéissance à un premier archimandrite ou general de toute la Russie, qu'ils élitent eux-mêmes par un privilege que leur a accordé le pape Urbain VIII. le quatre Octobre 1624. L'archimandrite & les Religieux dépendent néanmoins en quelque façon du metropolitain, qui est aussi Religieux, comme nous avons dit , aulti-bien que les autres évêques. Leur principal emploi en ces païs-là est de prêcher, administrer les facremens, enseigner les ceremonies de l'église aux jeunes clercs, défendre la foi contre les entreprises des hereciques , maintenir , procurer & augmenter l’union de l'église Grecque avec la Latine, & ils sont en très-grande recommandation en ces quartiers-là. Depuis l’union de ces églises avec l'église Romaine, il y en a quelques-unes qui font retournées sous la domination des Moscovités, comme celles du duché de Kiovie , qui après avoir été pris sur les Polonois par les Cosaques , fut cedé par engagement aux Moscovites par les mêmes Cosaques.

Les Moines de ces deux Russies ne sont pas habillés de même que ceux du grand duché de Moscovie. On peut voir la figure que nous en donnons. Ils ont des colleges à Olmurz, à Villna & en d'autres endroits. Ils suivent le rit grec & di. sent l'office en langue esclavonne : les évêques ajoutent au manteau trois bandes blanches comme ceux des Moscovites; & il y a aulli de la difference dans l'habillement. La figure que

[ocr errors]
« PreviousContinue »