Page images
PDF

LESTINI.

se retira dans differentes folicudes ; mais le patriarche de Je- LAURES rusalem ayant obligé les Religieux seditieux de la laure de l’y recevoir , ils aimerent mieux se retirer eux-mêmes. Ils étoient au nombre de quarante qui allerent à la laure de Suca dans l'esperance qu'on les y recevroiti maju As'sy repolaflent en junasrie d'hotes. Quelques cellules abandonnées qui étoient près du torrent de Thecoé leur servirent de retraite. Ils en firent encore d'autres au même lieu , & commencerent ainsi ce qu'on appella depuis la nouvelle Laure.

Le zele que le faint abbé avoit pour ces Moines revoltés, le renoit dans une sainte inquietude. Sçachant qu'ils étoient dans la necessité, il leur fit tenir une somme d'argent, obrint pour eux la proprieté des cellules qu'ils occupoient, entreprit un voyage exprès pour leur porter lui-même diverses choses dont ils avoient besoin , & leur bâtit une église. Par ce moyen il sçur les vaincre & ils se soûmirent à son obéissance. Il leur donna pour abbé Jean le premier de tous ses disci . ples. Il bâtit encore d'autres Monasteres, où il mit des supe-rieurs d'une grande sainteté ; & comme il n'avoit pas moins de zele pour la pureté de la foi que pour l'exa&e observance de la discipline reguliere , il veilloit sans cesse pour empêcher que le venin de l'heresie ne se glissât dans tous les Monasteres. Il convertit même quelques solitaires Nestoriens, & travailla depuis avec le même succès à faire revenir ceux qui suivoient les erreurs d’Eutychés & de Dioscore. Enfin ce saint abbé érant âgé de plus de quatre-vingt.douze ans, mourut dans sa principale Laure le 5. Decembre de l'an 531.

L'on prétend que la liturgie qui est aujourd'hui en usage Balceau, parmi les Grecs , est celle que l'on observoit dans les Mobile Mon. nasteres de saint Sabas , qui l'avoit reçûe de ses maîtres 668. saint Euthyme & saint Theoctiste. A son exemple il y eut plu. Ibid

. pago sieurs de ses disciples qui fonderent aussi des Laures, dont les plus remarquables furent Jaques, qui fonda auprès du Jourdain la laure des Pyrges, ou des Tours, le B. Firmin qui bâtir la laure de Malische , connue depuis par son nom Sévérien qui en fonda aussi une dans un lieu nommé Mari. che, & Julien qui bâtit près du Jourdain la Laure d'Elcérabe.

Nous avons ci-devant parlé du Monastere de S. Gerasime,

649.

LESTINE.

[ocr errors]

Lauris où saint Quiriace fur envoyé par saint Euthyme. Il étoit au DE LA PA-inilieu d'une laure que S. Gerasime avoit bâtie à un quart de

lieue du Jourdain , à peu près dans le même tems que faint Sabas vint au monde. Elle étoit composée de foixante-dixcel

ludes. Les novices & les jeunes gens demeuroient dans le MoVit.S.Euth. munautés, & la laure n'étoit que pour ceudingures des

. des.comapud Bol-cés & bien affermis dans la vertu, pouvoient supporter une Hom. 316. plus exa&e solitude & une plus austere penitence. Ils se te

noient seuls dans leurs cellules cinq jours de la semaine n'ayant pour toute nourriture que du pain, de l'eau, & quelques daties. Le Samedi & leDimanche ils venoient au Monaftere, où après avoir participé aux sacrés mysteres , ils mangeoient quelque chose de cuit & bûvoient un peu de vin. Après les vêpres du Dimanche, ils retournoient dans leurs cellules, emportant avec eux du pain, de l'eau & des dattes pour se nourrir pendant les cinq jours qu'ils y devoient rester seuls. Ils s'y occupoient au travail & à la priere. Ils n'y pouvoient pas allumer de feu, non pas même de lampe pour faire la lecture ; & c'étoit une loi parmi eux, que lorsqu'ils sortoient

de leurs cellules , ils en devoient laisser la porte ouverte pour hit. com. marquer par là qu'ils n'avoient rien en propre , & que les aud'Orient. tres pouvoient disposer de leurs petits meubles. S. Gerasune mourue l'an 475 .

11 y eut encore d'autres laures aux environs du Jourdain , & celle qui fut bâtie par un saine solitaire nommé Antoine, fut nommée la laure des Eliotes. Nous donnons ici l'habillement d'un Moine de S. Chariton &celui d'un Moine de saint Sabas, tels que le P. Bonanni, Odoart Fialetti & Schoonebeck les ont fait graver. Il y a bien de l'apparence que du tems des fondateurs de ces laures , ils n'étoient pas ainsi habillés ; mais comme les laures de ces deux Saints ont fubGisté pendant plusieurs siecles, ceux qui ont habité ces lau. res ont pû prendre dans la suite de pareils habillemens.Quant à la couleur, il paroît que la robe des Moines de S. Chariton écoit blanche, la chape & le capuce noirs, que

l'habille Ment des Moines de faint Sabas étoit encierement noir. On voit encore aujourd'hui des vestiges de la laure de ce Saint dans un Monastere de Moines Grecs , qui a toûjours retenu le nom de Laure de fainc Sabas..

.

B 796

&

[merged small][ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors]

S. Basile le Grand
Archevêque de Cesarie, Docteur de l'Eglise, et Pa-

triarche des Moines d'Orient.

32.

PREMIERE PART1E , CHAP. XVII. ovn ors
IE DE Se

BASILE.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]
« PreviousContinue »