Page images
PDF
EPUB

PIE.

guerre font

ble d'une belle fourure; & la marque de l'Ordre est un co. ORDRE
lier eorichi de pierreries, auquel pend une croix bleue fleur- Militar-
delisée par les bouts , & garnie au tour d'un fil d'or. C'est RE DE S.
ainsi
que l'abbé Giustiniani & Schoonebeck en font la de- ANTOINE

ENETHIO*
fcription , quoique d'autres disent que la croix est seulement
en forme de T. avec un fil d'or.

La cour de ce grand-maître est pompeuse & magnifique",
fon conseil est composé de douze chevaliers & de douze
religieux. Si l'on en veut croire ces auteurs, tous les mois il
change d'officiers , & cent commandeurs de l'Ordre & au:
tant de freres servans ou de simples chevaliers , sont tou-
jours au tour de sa personne pour lui fervir de gardes. Il n'y
a point de villes dans ce grand empire, où on ne voye une
commanderie ou un couvent de Religieux, dont le supe:
rieur porte le nom d'abbé. Ceux qui vont à la
pourvus d'armes, de chevaux. & de valers, qui les suivene
aux dépens de l'abbaye ; & quand ils ne peuvent plus servir
la religion à cause de leurs blessures ou de leur vieillese, ils
vont demeurer dans un couvent avec les Religieux, dont ils
prennent l'habit, sans neanmoins s'assujectir à leur maniere
de vivre

Ils ajoutent que certe religion possede de grands biens.
Le revenu que le grand-maître tire de l'ille de Meroée , se
monte à plus de deux millions , qui sont levés sur les mines:
d'or, d'argent, de cuivre , de fer, sur les autres marchan-
dises, & sur les tributs qu'on fait payer aux Juifs & aux
Turcs qui vont d'Afrique à la Meque ; &afin que la dignité:
de grand maître ne puisle jamais comber entre les mains de
l'empereur ; il n'est pas permis d'en revêtir quelqu'un de la
famille, mais on la confere tour-a-tour à un Religieux & à
un seculier. Le premier doit avoir été superieur ou abbé de
quelque Monaftere ; & le seculier doit aulr avoir été che--
valier abbé de quelques-uns de ces couvents.

Ils font veu, selon ces mêmes auteurs, de sacrifier leuri vie

pour la religion Catholique, de procurer l'avancement de l'églife Romaine , dont ces chevaliers reconnoislent (à: ce qu'ils disent ) le chef pour leur vrai & legitime pasteur, d'observer les décisions du concile de Florence , tenu sous le : pape Eugene IV. de ne faire jamais la guerre aux Chrétiens, & de ne point prendre les Ordres sacrés sans une permission

!

1

RE DE S.
ANTOINE

PIE.

Ordre particuliere du pape. Ils s'obligent aussi de fournir à leur Militai-prince trois mille chevaliers quand il est obligé de faire la guerre.

Enfin l'abbé Giustiniani & Schoonebeck disent, que ENETHIO

les Ecclesiastiques & les Moines de cet Ordre sont vêtus de noir , & ont au lieu de la croix un T. d’asur ; que ces chevaliers ont plusieurs commanderies en France , en Espagne, en Italie & dans toute l'Europe, qui sont possedées par près de douze mille chevaliers ; & qu'il y a encore presentement à Vienne en Autriche un grand abbé de l'Ordre qui y reside.

Voilà en abregé ce que disent les auteurs qui ont parlé de cet Ordre , & ce qui me persuade qu'il est imaginaire : car sans m'arrêter à ce que plusieurs écrivains * ont avancé pour prouver que le Prere-Jean n'a jamais regné en Ethiopie, mais bien dans l'Asie, où , selon quelques-uns, il faisoit fa re. fidence à Tranchut ; quelle apparence y a-t-il que saint Leon le Grand air approuvé cet Ordre, & donné de grands privileges à ces chevaliers Abyssins: puisque cet empire fut d'abord infecté de l'heresie de Dioscore ; que ces peuples ont toûjours rejecté le concile de Calcedoine , où cet heresiarque fut déposé de la dignité episcopale & du sacerdoce ; & qu'ils ont toûjours dit anatheine à saint Leon , qui avoit prefidé à ce concile par ses legats ? Peut-on croire que

les Re. ligieux d'Ethiopie , fi ennemis de l'église Romaine, & qui empêchent tous lesjours que les misfionnaires ne fassent des converfions parmi ces heretiques; fassent veu de fidelite & d'obéissance au S. liege Apostolique , de garder les decisions du concile de Florence, & de ne point prendre les Ordres sacrés sans la permission du pape, comme ces auteurs nous vey. lent persuader que font ces pretendus chevaliers & religieux de saint Antoine en Ethiopie ? & ne demeurera-t-on pas d'accord que Schoonebeck & les autres, qui disent que ses chevaliers ont plusieurs commanderies en France, en Espagne, en Italie & dans toute l'Europe , & qu'il y a encore prelentement un grand abbé de cet Ordre à Vienne en Autriche , se sont trompés, ayant sans doute confondu cer ordre imaginaire avec celui de saint Antoine en Viennois, dont l'abbé

* Voyez la Chine illuffrée du P.Kircher, Le voyage de la Chine du P. Avril. L'4. frique de Marmol. Les relasiins d'Ethiopie de Nicol. Godigno, de Baltazar Tellez,

Damien Goëz.

T т

Religieux suppose'de l'ordre Militaire de s:t Antoine ,..

Ethiopie

26

en

[ocr errors][ocr errors]
« PreviousContinue »