Page images
PDF
[ocr errors]
[graphic]

ceílèurs, a établi un fond de cinquante mille écus Romains Ordrï de revenu pour envoyer des Missionnaires en Ethiopie &c dans Militailes autres provinces de l'Afrique. *E DE s*

lis ont une chapelle à Jérusalem dans l'église du saint Sepul- enne°hk»« creoù ils font l'office suivant leur rie j ôc selon les relations depiE. plusieurs voyageurs , ils le font avec tant d'indevotion Scd'irreverence,qu'ils s'attirent le mépris de tous les étrangers.Mais comme il y a peu de voyageurs qui s'accordent ensemble,M. Poncet parlant de leurs cérémonies de la messe , dit qu'elles font majestueuses. II y avoit autrefois plusieurs Moines Ethiopiens qui alloient tous les ans en grand nombre en pèlerinage â Jérusalem, &faisoient en forte de s'y trouver la semaine sainte. Alvarez dit : qu'étant à Barua dans le gouvernement du Bernagasjil y eut une caravane composée de trois cens trenteíìxMoines &de quinze Religieuíes,qui partit pour cevoyage; mais qu'ils furent pris par les Arabes , que les vieux furent tués, les jeunes vendus pour esclaves, & qu'il n'y en eut pas plus de quinze qui se sauvèrent. Depuis ce tems là ils n'onc point été à Jérusalem en caravane , il y en a seulement quelques-uns qui y vont comme paíîagers. Nous donnons l'habillement de ces Religieux & Religieuses tel que le décrivent Alvarez & M. Poncet.

Voyez^ Fran. Alvarez, voyage d'Ethiopie. Le Gobienjcttrcs
édifiantes des Miffìons, 4. vol. Le monde de Daviti 5 & Mori-
gia j hist. de toutes les religions, c. 70.

Chapitre XIII.
De ï* Ordre Militaire de saint Antoine en Ethiopie.

[ocr errors]

Omme plusieurs auteurs ont parlé d'un Ordre Militaire
de saint Antoine en Ethiopie, nous ne pouvons pas nous
dispenser d'en parler aussi 5 ce ne sera pas néanmoins pour le

}>roposer comme un Ordre véritablement existant, mais feu-
ementpour faireconnoître que tout ce qu'pn en a avancé,
n'est qu'une pure fable inventée par un certain Jean Baltasar,
se disant Abyssin de nation,& chevalier de cet Ordre ;ce qui
n'a pas empêché l'abbé Giustiniani,M.Hermant& Schoone-
beck , de parler de cet Ordre dans leurs histoires des Ordres
Militaires, comme d'un Ordre véritable, dont ils ont accom-

[ocr errors]
[graphic]
[graphic]
« PreviousContinue »