Page images
PDF
[ocr errors]
[ocr errors]

†o : ce qui n'est pas moins fabuleux que ce qu'il rapporte

[ocr errors]

Monis Description de l'Afrique. Louis d'Ureta, hist. de la sa grada Aaxsso orden. de Predic. en Ethiopia. & le P. le Gobien,4. recueil des

[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors]

C E que nous avons † dans les Chapitres précedens des jeûnes & abstinences des Moines Maronites , Armeniens, Jacobites, & Coptes,est peu de chose en comparaison des jeûnes & mortifications des Moines Ethiopiens,qui commencent avec les seculiers le carême de l'église universelle à la Sexagesime, & qu'ils observent très-rigoureusement, ne mangeant pendant tout le tems qu'il dure, que du pain & ne buvant que de l'eau. Il est vrai qu'ils trempent leur pain dans une espece de sauce qu'ils font avec de la graine de cauffa qui est fort cuisante à la bouche.Ils se servent encore d'une autre graine qu'ils nomment Tebba qu'ils accommodent en maniere de moutarde. Il se trouve beaucoup de cesReligieux qui par devotion ne mangent point de pain pendant tout le carême,quelques-uns même s'abstiennent d'en manger toute leur vie , & mangent seulement de l'agrinos, qui est une herbe qu'ils font cuire dans de l'eau, sans sel § , & sans autre assaisonnement. Quand ils n'en peuvent pas trouver, ils usent de quelques legumes,comme feves, lentilles, & autres semblables, qu'ils font seulement amollir dans de l'eau.Quelques-unsportent un habit de cuir sans manches,ayant les bras tout nuds : plusieurs ont sur leur chair une ceinture de fer lare de quatre doigts, avec des pointes qui entrent bien avant dans la chaird'autres ne s'asseoient point pendant tout le tems du carême, mais demeurent toûjours debout. Il y en a aussi qui † ce tems-là se vont renfermer dans des cavernes , où ils vivent d'herbes & de lentilles seulement. Il y a encore beaucoup de Religieux & de Religieuses,qui tous les Mercredis & Vendredis du carême passent la nuit dans l'eau. François Alvarez dit qu'il avoit de la peine à le croite , mais qu'ayant été avec plusieurs personnes sur le bord d'un lac, ils virent qu'ilyenavoit une infinité dans ce lac,& que quelques- llI)S

[ocr errors]

Moines Outre le carême dont nous avons parlé qui dure cinquante Abyssins. jours ; M. Poncer dit qu'ils en ont encore trois autres, de mê.

me que le reste du peuple : sçavoir celui de saint Pierre & de saint Paul,qui dure quelquefois quarante jours & quelquefois moins, selon que la fête de pâques est plus ou moins avancée; . celui de l'assomption de Notre-Dame, qui est de quinze jours; & celui de l’advent, qui est de crois semaines. François Alva. rez marque neanmoins ces carêmes d'une autre maniere

que M. Poncer. Outre le carême de la resurrection de Notre. Seigneur qui commence à la sexagesime, il dit: qu'ils jeunent depuis le lundi de la Trinité jusqu'au jour de la nativité de Notre-Seigneur : que depuis ce jour-là jusqu'à la purificaciou de NotreDame , ils ne jeûnent point, mais que les troisjours qui fuivent cette fête , ils ne mangent qu'une fois en ces trois jours, ce qu'ils appellent la penitence de Ninive. Nous aimons mieux ajoûter foi à Alvarez qui étoit plus inftruit

que M. Poncer de ce qui regardoit la religion & les mæurs des Ethiopiens. Dans tous ces carêmes on ne se sert ni d'æufs, ni de beure, ni de fromage, on jeâine avec la même rigueur tous les vendredis de l'année. On ne dispense personne du jeûne , les jeunes gens, les vieillards & même les malades y sont obligés.

Mais avec tant d'austerités & de mortifications, ces Religieux fonc si attachés à leurs erreurs qu'ils n'écoutent point les Millionnaires qui vont chez eux pour les faire rentrer au sein de l'église. Ils se sont toujours opposés à leurs bons deffeins en empêchant que les peuples ne le convertissent. Ils leur inspirent tant d'aversion pour les Européens qui font blancs par rapport à eux , qu'ils leur font mépriser & même hair tout ce qui est blanc;c'est pourquoi s'ils representent saint Michel terrassant le Diable, saint Michel est de couleur olivâtre qui est celle des Abyssins , le Diable est blanc.

Le pape Clement VII. afin d'attirer ces peuples à la foi or. za.oper. pie

chodoxe & les rainener au sein de l'église , leur accorda en 1525. l'église de saint Etienne qu'on nomme des Indiens ou des Maures, à côté de laquelle il y a un hôpital, où ceux qui

viennent à Rome font logés & entretenus aux dépens du pa-Ibid. Trat. pe. Gregoire XIII. ordonna que lorsqu'il y auroit des Abyf. 11.60p.z.lins à Rome on leur fourniroit du palais tout ce qui leur leroit neceflaire. Innocenc XII. imitant la pieté de ses prede

Abb Piaz

di Roma Tratt, :. sap. 3•

[ocr errors]
« PreviousContinue »