Page images
PDF
[ocr errors][merged small][merged small]

Religieux Ethyopien de l'Institut de l'abbé Thed-haymanot.

[ocr errors]

MOINES

ABYSSINS
CH A P I T R E XI.
Des Moines Ethiopiens ox Abysins.
Omme l'Ethiopie est divisée en haute & bafle , nous en-

tendons parler de la haute qui nous est connue sous le nom d’Empire des Abyssins, & gouvernée par un prince que la plû part des historiens nomment communément Prete. Jean, qui se qualifie quelquefois de colonne de la foi, de la lignée de Juda , fils de David, fils de Salomon, fils de la colonne de Sion, fils de la colonne de Jacob, fils de Marie, fils de Nahod selon la chair, fils de saint Pierre & de faint Paul selon la grace, empereur de la haute & basse Ethiopie , &c. qui sont les titres que prit l'empereur David écrivant au pape Clement VII. en 1533. Mais la foi & la creance des peuples de ce vaste empire, ne correspondent gueres à ces beaux titres; puisqu'elles sont corrompues par plusieurs erreurs ; & fi les Abyssins ont quelquefois écouté les missionnaires qui leur ont éré envoïés pour

les faire rentrer dans le sein de l'Eglise Ca. tholique, & qu'ils en aïent reconnu le souverain chef & pafteur, ce n'a été que pour un tems, car ils n'ont pas perseveré dans la foi Orthodoxe.

Quelques-uns ont pretendu que le Christianisme avoit été introduit en Ethiopie par l'Eunuque de la reine de Candace; ce que d'autres revoquent en doute , parce que cette reine ne regnoit pas dans l’Abyssinie , mais seulement dans l'ile de Meroé. D'autres aussi rapportent la conversion de l'Ethiopie à saint Barthelemi ou à faint Matthieu ; mais les Ethiopiens le nient, & reconnoissent qu'ils ont été convertis à la foi chrétienne du tems de saint Athanase évêque d'Alexandrie, environ l’an 320. En effet nous apprenons de l'histoire ecclesiasti- Socrac. que, que Frumentius aïant éréemmené aux Indes par un mar- l. 1.c. 20. chand de Tir, fut conduit à la cour du roi d'Ethiopie, qu'il Theodores

1. 1. 6. 25. y annonça la foi de Jesus-Christ ; & qu'aïant eu permission de retourner à Alexandrie pour rendre compre de l'état de ces nouveaux Chrétiens, il y arriva peu de tems après l'ordination de saint Athanase, qui l'ordonna évêque du païs & l’y renvoïa. Le Christianisme y fit un très grand progrès;& comme les

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

grand nombre & qui entretiennent ces peuples dans leurs er-
I'Cl1I'S. -
La vie monastique y fut introduite presque en même tems
que le § ; & sous le regne du roi Amiamidas ,
fils de Saladobas, elle y fut portée par un grand nombre de
Moines de l'Egypte & des autres provinces voisines de l'em-
pire Romain : entre lesquels les plus celebres furent ceux qui
choisirent leur demeure dans le roïaume de Tigré, & qui y
bâtirent des cellules. Mais les Abyssins ont changé les noms
de ces instituteurs de la vie monastique dans cet empire , à la
reserve de celui de Pantaleon. Les neuf principaux furent,
selon eux, Abba Arogavi, Abba Pantaleon , Abba Garima,
Abba Alef, Abba § , Abba Afe, Abba Likanos, Abba
Adimata, & Abba Oz, appellé aussi Abba Guba, qu'ils re-
connoissent pour Saints , aïant même bâti des églises en
l'honneur de quelques-uns de ces premiers Solitaires de l'E-

[merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]
[graphic]

1

[ocr errors][merged small][ocr errors]

Religieux Etyopien

22.

de tinstitut de l'Abbé'Eustase.

« PreviousContinue »