Page images
PDF

MOINES

Outre les auteurs cités dans le chapitre precedent , Pon peut com os encore consulter Le Fevre, T heatre de la Turquie. Francisc. Quaresm. Elucidat. Terræ sancta. Thevenot, Voïagede Levant t. 1. Le monde de Daviti. l'Afrique de Marmol. la Relation d'Egypte , du P. Vansleb; & le Vojage de la Terre-sainte , du P. Eugene Roger,

Сн Арттк E Х. Des ceremonies qui s'observent à la vêture e à la profesion des Religieux & Religieuses Coptes , de quelle

maniere ils font les reclus. Colbert

Eux qu'on reçoit dans les Monasteres de Copees pour

être religieux, doivent faire trois ans de noviciat ; & lorsque les trois ans sont achevés, le superieur du Monaltere fait venir le novice devant lui , le fait coucher ventre contre terre, la tête tournée du côté du levant, & lic sur lui les prieres prescrites dans leur ceremonial. On lui rase la tête en forme de croix, & le superieur , après avoir beni le chaperon, faisant lever le novice , lui donne la tu. nique en lui disant : Prenez, la robe de l'innocence & le cafque du salut, faites-en un bon usage en Notre Seigneur JesusChrift, auquel foit tout l'honneur , &c. Il lui met ensuite le chaperon, en disant : Recevez le chaperon de l'humilité & le casque du salut : faites-en un bon usage en Notre Seigneur Jesus, Chrift

. Quand il lui mec la ceinture, il lui dit : Ceignez vos reins avec toutes les armes de Dicu da avec la ferveur de la

penitence. Ce qu'étant fair , s'il ne demande pas l'askim, qui est un habit appellé angelique , qu'on ne donne qu'à ceux qui le demandent ; parce qu'il engage à quelques austeritės particulieres , & que ceux qui en sont revêtus ne peuvent pas le mêler de mariages, ni frequenter les femmes, ni les égli. ses des seculiers sans la permission de l'évêque ; le superieur lit sur lui la priere de l'absolution, & lui donne la benediction. C'est la maniere de prendre l'habit & de faire profession en même tems; car pendant les trois ans de noviciat, ils conservent leurs habits feculiers. La maniere de donner l'askim se fait de cette forte. Le Tome I.

R

[ocr errors]
[ocr errors]
[graphic]

le diable notre ennemi commun & secret & contre les soldats : forez Moines ferme dans la promesse que vous avez faite de servir Dien avec Cortes. crainte & tremblement, en lisant les Pseaumes & les Psalmodies, veillant les nuits, recitant les prieres de l'église , & accomplissant. tous les autres devoirs ausquels vous étes obligé. Outre ces obligations il est encore necessaire que vous obferviez les jeunes avec devotion & pureté pour causer de la joie aux Anges, & que vous fożez humble & obeissant. Aiez soin d'écouter jusqu'à la mort celui qui vous conduit dans le chemin de Dieu & qui vous enseigne ses saints commandemens ; afin que vous puissiez recevoir la couronne des enfans de Dieu , & devenir heritier du roïaume des Cieux, avec les bienheureux qui lui ont plu de toute éternité.

Que le bon Dieu vous alliste dans toutes vos bonnes auvres , qu'il vous preserve de toutes les tentations jusqu'au dernier moment de votre vie ; & qu'il vous fasse la grace d'entendre un jour cette voix pleine de joie : Venez

les élus de mon Pere , &c. ainsi soit-il , par l'intercellion de tous les Saints , Amen.

Il y a aussi des religieuses Coptes, qui ont des ceremonies particulieres. Lorsqu'on doit donner l'habit à quelqu'une , le fuperieur dit l'oraison d'action de graces ; ensuite il encense l'autel; on recite le pseaume 118. tout entier; on fait la lecture du 7. chap. de la premiere épitre de saint Paul aux Corinthiens depuis le verf. 25. jusques au 34. On fait aussi la lecture du pseaume 44.& du 25. chap. de l'évangile de saint Matthieu, depuis le 1. vers. jusqu'au 13. Après cette lecture, le même sua perieur recite les trois oraisons qui se disent ordinairement après l'évangile. On dit ensuite le credo, après lequel on ajou. te quelques oraisons particulieres pour cette ceremonie.

Cesprieres & ces leçons étant achevées, le superieur coupe les cheveux à la postulante, en disant une autre oraison, après laquelle il en dit une qui est particuliere pour l’askim des vierges, laquelle est suivie de celle de l'action de graces, & celle. ci de l'oraison de l'imposition des mains; dont voici la formu, le. O Saint ! qui reposez dans les Saints. O Eminent ! qui demeurez dans l'éminence pendant toute l'éternité. O Svigneur ! quirer gardez les humbles ; vous qui épurez les cæurs , qui fondez les abi. mes de l'ame , qui aimez la pureté e qui étes le sceau de la virginité, le refuge la forteresse de tous ceux qui s'adressent à vous avec verité : nous vous prions & vous supplions , ó delices des bommes, de vouloir regarder d’un visage benin votre servante qui

[ocr errors]

CoPTEs.

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors]
[graphic]
« PreviousContinue »