Page images
PDF

ployèrent leur credicpour le faire confirmer patriarchepar un Mowr* commandement exprés du Grand-Seigneur; mais dans laNESTOíuiteses travaux & íes fatigues lui ayant affoibli la viïe, il fit*-IïN*' élireenfa place pour patriarche,un jeune homme très-Catholiques trcs-sçavant, qui s'appelle aussi xMar-Joseph -, & qui s'employe tous les jours avec beaucoup de succès à la conversion de cette nation. L'ancien patriarche Mar-Joseph revint à Rome, où il est mort depuis quelque tems après avoir demeuré plusieurs années dans cette ville. II avoit un neveu prêtre à Paris, qui y est mort,après y avoir demeuré pendant

Í>rès de vingt années. Il se nommoitM. Dominique ou Abdeahad. C'est de lui dont j'ai appris les particularités suivantes, pour ce qui concerne les Moines Neitoriens.

Ces Religieux se disent tous de l'Ordre de saint Antoine, quoiqu'ils n'en suivent pas la règle , non plus que les Maronitesj les A rmeniens, les Coptes,& les autres dont nous avons deja parlé , n'ayant pour règle que certaines observances communes pour tous les Monastères, où elles font fort mal gardées^n'y ayant dans la plupart de ces Monastères que fort peu de subordination , à cauíè que les supérieurs n'osent reprendre lesReligieux ni les châtier,dans l'apprehension qu'ils ont qu'ils ne se fassent Mahométans.

Les Monastères de ces Religieux Nestoriens} font en assez grand nombre ; mais la plupart abandonnés, principalement ceuxquifontle long du Tigre, &il y a fort peu de Religieux dans les autres j excepté dans celui d'Hormoz qui est le plus considérable, dans lequel il y a environ cinquante Religieux. Ce Monastère, qui, comme nous avons dit, est le séjour ordinaire du patriarche, tire son nom d'Horfmisdas l'un des saints des Nestoriens. Il y a quelques autres Monastères en Perse, dont le plus considérable est proche de Tauris. II y en a aussi dans le pays de Karie fous la domination des Turcs , dans lesquels il n'y a qu'un ou deux religieux.

Parmi tous ces couvents il s'en trouve environ une vingtaine qui font doubles, pour les Religieux & les Religieuses, .séparés néanmoins d'habitation, mais dont Péglife est commune pour les uns & les autres. Ce font les Religieuses qui nourrissent les Moines. Ils se levent á minuit pour reciter leur office , &. font la prière le soir & le matin. Pendant le jour ils vont travajller à la campagne, Ôt les Religieuses leur appre

Moines tenr à manger pour leur retour. M. Abdelahadm'a aussi afïuNesto- j-g11 qu'il le trouve parmi les Nestoriens des Religieux de !llít''" l'Ordre d'un saint ermite qui étoit natif de Mésopotamie>.' dont les couvents ont été ruinés par les Turcs; c'est pourquoiils demeurent avec ceux del'Ordre de saint Antoine, qui ont presque les mêmes observances,. n'yayant de ladifïerence que dans leur office, ceux del'Ordre de ce saint ermite,dont il nem'a pûdire le nom-, recitant plus de pseaumesque les autres. Il y en a d'autres néanmoins qui m'ont aussi assuré que parmi les Nestoriens il n'y a que des Religieux de TOrdre de* saint Antoine.

Quoi qu'il en soit,tant les Religieux Nestoriens que les Religieuses ne mangent jamais de .viande, ni beure ,.ni laitage en* tauttems,& pendant leurs carêmes ils ne mangent point de poiílon & ne boivent point de vin jeequi leur esteommun avec tous les séculiers de cette secte qui jeânent.aussi tous les Mercredis &. les Vendredis de Tannée. Ges carêmes íòntâu nombre de fix j sçavoir, le grand carême de l'égliseuniverselle, qu'ils commencent le Lundi d'après le Dimanche de la Quinquagefime, &c pendant lequel ils ne mangent qu'au soleil couchant. Celui des Apôtres qui commence quinze jours avant la fête de saint Pierre. Celui del'Assomption de. Notre-Dame, qui.dure aussi quinze jours, aussi-bien que celui deTExaltation de laSainte-Croix. Celui.d'Elieou desNinivites, qui n'est, que dehuit-jours 5 5c.celui.de la Nativité deNotre.Seigneur,, qui dure.vingt-cinq jours.

L'habillement de ces Religieux consiste en une soutane, ou veste noire serrée d'une ceinture de cuir, & une robepap» dessus, comme celle.des Arméniens, avec des manches assez, amples : ils ne portent point de capuce , & ont feulement-un turban bleu. Le Religieuses font habillées de même , elles mettent seulement des linges noirs autour de la tête ., qui leur, couvrentle menton jusques à la.bouche ,& ont pardessus ces linges un espece de voilenoir fort petit, qui s'attache fous le menton, comme on peut voir dans lafigure que nous en donnons. II faut que les Religieuses ayent plus de quarante ans pour recevoir Thabit monastique 3 parce, qu'on appréhende «qu'elles ne sortent pour se marier, ce qui n'empêche pas qu'il n'y-en ait très-fou vent qui ne le fassent 3 aussi-bien que des Moines, qui quittent aussi quelquefois leur habit, ppur se nia.

[graphic][graphic]
[graphic]
« PreviousContinue »