Page images
PDF
EPUB

1

Thomassin f.

Religieuse Armeniene en Perse

12.

auflí-bien que

NIENS,

[ocr errors][ocr errors]

Le neuviéme carême a été institué en l'honneur de saint MOINE Gregoire le Thaumaturge , l'appellant pour ce sujer, Surpe- ARMEGrigori-le favorichi-bas , qui dure cinq jours, celui de Surpe-Agopa-bas, institué en l'honneur de S. Jacques de Nisibe ; &, selon quelques auteurs, en l'honneur de l’herefiarque Jacob ou Jacques, qui a donné son nom aux Jacobites; ce que les Armeniens ( au moins les Catholiques ) rejectent comme une calomnie. Enfin l'onziéme carême est ce. lui de la Nativité de Notre-Seigneur , qui se nomme Zenonti-bas, qui dure huit jours. Mais les Religieux renferment ces onze carêmes dans quatre grands & deux petits, lesquels comprennent près de cinquante jours de jeûnes de plus, que dans les onze des seculiers; & en ce cas M. Baillet auroit eu raison de dire que les Armeniens étoient les plus grands jeû. neurs de la Chrétienté, ce qui est veritable à l'égard des Re. ligieux Armeniens; mais non pas des seculiers , puisque les Grecs ont encore plus de jeûnes qu'eux,

Les quatre grands carêmes des religieux Armeniens, sont celui de la Resurre&ion de Notre-Seigneur , qui commence au Lundi de la Quinquagefiine; celui des apôtres qui dure cinquante jours ; celui de l'Assomption de la sainte Vierge de quinze jours, & celui de la Nativité de Notre-Seigneur de quarante jours; pendant lesquels carêmes ils ne peuvent manger ni poisson, ni huile , ni laitage, ni boire du vin. Les deux petits carêmes sont celui de la fête de l'Exalta. tion de la sainte Croix, qui dure quinze jours, pendant lequel ils peuvent manger du laitage & boire du vin; & celui de S. Sergius ou des Ninivites,qui dure cinq jours, & qui est très-rigoureux; il y en a même qui pendant ces cinq jours, ne mangent qu'une fois, & d'autres qui ne mangent point du

[ocr errors][merged small][ocr errors]

tout.

L'habillement des religieux Armeniens consiste dans une longue veste ou soutane serrée d'une ceinture de cuir. Pardessus certe veste ils mettent une espece de robe avec des manches assez amples,& un manteau, le tour d'étoffe noire, aussi, bien que le capuce, qui est pointu, à peu près comme celui des Augustins déchaussés, dęsous lequel ils ont un turban.La difference qu'il y a entre l'habillement de ceux qui se disene de l'Ordre de S. Bafile , & ceux de l'Ordre de saint Antoine qui sont solitaires ; c'est que ces derniers portent des étoffes

2

ARME-
NIINS.

Moines plus grossieres ; qu'ils n'ont seulement qu'une foutane done

les manches font étroites, & que leur manteau et à peu près pareil à celui des Minimes.

Les Religieuses sont habillées en Perse , & en quelques autres endroits, comme les Religieux avec un capuce ; n'y ayant que

la barbe longue, que les Religieux portent, qui les distingue des Religieuses. Celles de Jerusalem & de quelques autres endroits, ont au lieu de capuce , un linge bleu à s'entour de la tête,qui descend en pointe pardevant & par derriere, & qu'elles attachent sous le menton avec une épingle. Elles ont ausli des calçons de même couleur que leur voile, qui leur descendent jusques aux talons. Lorsque les Religieuses ont pris l’habit elles ne le peuvent plus quitter , faisant un serment de garder la chasteté. Les Religieux de l'Ordre de S. Antoine ne peuvent pas non plus quitter l'habit : mais ceux de l'Ordre de S. Basile le quittent quand bon leur semble, ce que les superieurs rolerent par un grand abus, Les Religieuses ne font qu'un noviciat de deux ou trois mois en habit Teculier après quoi elles prennent l'habit & font profession en même

1

teins,

Il y a plusieurs de ces Religieuses qui ne demeurent point dans des Monasteres, comme celles qui sont à Jerusalem, lesquelles vivent de leur travail & des aumônes que leur font les pelerins de leur nation,qui viennent visiter les saints lieux; car il y en a qui croyent que quand ils ont visité par dévotion le faint Sepulcre & le mont de Calvaire,ils ne peuvent pas être damnés : c'est pourquoi il y a des pelerins qui donnent quelquefois par aumône aux religieux Armeniens de Jerusalem, jusques à mille écus , & d'autres tous leurs biens; ce qui fait qu'ils y sont fort riches, se servant de leur argent pour gagner les Turcs & obtenir d'eux celles permissions qu'ils veulent;ils donderent même une fois huit mille sequins au bacha & au cadi de Jerusalem, pour obtenir la permission de mettre deux lampes au rang de celles des Latins, qui sont dans l'érable de Bethléem; ce qui leur fur accordé, fans que

les Religieux de S. François le puslent empêcher.

Ces Moines Armeniens n'ont point de tems reglé pour le noviciat, quelques-uns étant jusqu'à huit ans dans le couvent avant que de recevoir l'habit. Le jour qu'ils le reçoivent, on leur fait une croix sur la tête, en coupant un peu de cheveux Fig. I.

[ocr errors]

நம

Religieuse Armeniene

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
« PreviousContinue »