Page images
PDF
EPUB

NARDINES,

aïant été bâti par Alphonfe VIII. Roi de Caftille l'an 1187. RELIGIEU il le donna aux Religieufes de Cîteaux, en aïant fait venir SES BERquelques-unes du Monaftere de Tulebras, dont l'une nommée Michol ou Mifol, fut établie Abbeffe de ce nouveau Monaftere. Sanche fille du Roi d'Arragon qui en fut la troifiéme Abbesse fut du nombre de ces premieres Religieuses. Constance fille du Fondateur y aïant pris l'habit, fucceda immediatement à Mifol, & dans la fuite il y a eu plufieurs filles de Rois & de Princes qui y ont été auffi Religieufes.

Le Roi Alphonfe ne fe contentant pas d'avoir donné de grands biens à ce Monaftere, voulut encore qu'il fût distingué des autres par quelques prérogatives. Il envoïa l'année suivante 1188. au Chapitre General de Câteaux l'Evêque de Siguença, pour le prier de permettre aux Abbeffes des Roïaumes de Caftille & de Leon, de tenir auffi entre elles un Chapitre General, ce qui lui fut accordé ; & en conféquence de cette permiffion,le Roi fit affembler au Monaftere de las Huelgas, l'an 1189. les Evêques de Burgos, de Placenza & de Siguença: fept Abbés de l'Ordre de Cîteaux, entre lefquels étoient ceux de Valbuena, d'Hitero, de Buena-Val, de Sandoval, avec celui de l'Echel-Dieu en France, qui étoit député par l'Abbé de Citeaux pour préfider de fa part au Chapitre aprés les Evêques ; fept Abbeffes des Roïaumes de Caftille & de Leon s'y trouverent auffi, fçavoir celles de Perales,'de Turrecremata, de faint André de Arroyo, de Carrizo, de Gradefes, de Cannas, & de Fontalmefi. Celles de fainte Colombe & de Tulebras ne voulurent pas s'y trouver, quoiqu'elles euffent été citées, la premiere pour des raifons qui font inconnues, & l'autre parce qu'elle regardoit comme une chofe peu convenable que fon Abbaïe aïant donné naiffance au Monaftere de las Huelgas, elle lui fût foûmife, au lieu que ce Mona ftere devoit être foûmis à fon Abbaïe qui étoit sa mere.

L'Affemblée commença le 7. Avril, & comme les Abbeffes de Perales & de Gradefes firent difficulté de fe foûmettre à l'Abbeffe de las Huelgas, à caufe que leurs Monafteres étoient fortis de celui de Tulebras dont elles étoient fill es, il fut réfolu quel' Abbeffe de Tulebras eu égard à l'Ordonnance du Chapitre General de Cîteaux, les rele Tome V.

Bbb

NARDINES.

RELIGIEU- veroit de l'obéïffance qu'elles lui devoient, ou qu'elle vienSES BER- droit avec elles au Monaftere de las Huelgas, & que fi elle refufoit l'une & l'autre de ces refolutions, on executeroit l'Ordonnance du Chapitre de Cîteaux, qui permettoit à toutes les Abbeffes des Roïaumes de Caftille & de Leon de s'affembler au Monaftere de las Huelgas, qu'elles regarderoient comme leur mere Eglife. Ces deux Abbeffes allerent trouver celle de Tulebras, qui leur permit ( y étant contrainte par l'autorité du Roi,) d'aller au Chapitre General de las Huelgas. L'année fuivante ces fept Abbesses & celle de fainte Colombe s'affemblerent de nouveau avec trois Abbés de l'Ordre, & il fut ordonné dans ce Chapitre qu'elles s'affembleroient tous les ans le jour de faint Martin 11. Novembre: qu'elles & leurs fucceffeurs reconnoîtroient l'Abbeffe de las Huelgas & fes fucceffeurs pour leur mere, qu'elles lui feroient toujours foûmifes & lui obéïroient, de même que les Abbés de l'Ordre obéiffoient à l'Abbé de Citeaux & au Chapitre General: que l'Abbeffe de las Huelgas vifiteroit les Monafteres qui lui étoient foûmis, · & que quatre de ces Abbeffes, fçavoir celles de Perales, de Gradefès, de Canas & de Arroyo, vifiteroient à leur tour le Monaftere de las Huelgas, de même que les Abbés de la Ferté, Pontigni, Clairvaux & Morimond, vifitent l'Abbaïe de Cîteaux, & que fi l'Abbeffe de Tulebras reconnoiffoit le Monaftere de las Huelgas & s'y foumettoit, elle feroit la premiere de ces quatre Abbeffes qui y feroient la vifite. Il fut encore ordonné que chaque Abbeffe, venant au Chapitte General, pourroit mener avec elle fix domestiques, tant ferviteurs que fervantes avec cinq chevaux. Ces Chapitres Generaux fe font tenus de cette maniere en Efpagne, jufqu'au tems du Concile de Trente, que la Clôture aïant été trés expreffément recommandée aux Reli gieufes, on a été obligé de les difcontinuer : cependant l'Abbeffe de las Huelgas s'eft toûjours refervé le droit de vifite dans les Monafteres de fa dépendance, aufquels elle envoïe des Commiffaires, ne pouvant plus le faire par elle-même pour la raifon que nous avons dite.

d'au

L'exemple du Roi de Caftille fut bien-tôt fuivi par tres Princes qui obtinrent de l'Abbé de Câteaux une permiffion femblable à celle des Abbeffes de France & des Provinces

fig.I.

[ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small]

J

TV.P.378

fig. II.

Soeur Converse de Cisteaux ·

en habit de Choeur

« PreviousContinue »