Page images
PDF

Lettres qu'il écrivit du Monastere de Bobio au Pape Boni-
face IV. au sujet des trois Chapitres, que par le C oncile de
Mâcon, dans lequel il n'est fait aucune mention de la cele-
bration de la Pâque, quoi qu'Agrestin y eût fait des plain-
tes de plusieurs singularités que saint Colomban avoit in-
troduites dans ses Monasteres.
Ce Saint donnoit librement des avis aux Princes & aux
Rois, & Thierri Roide Bourgogne qu'il reprit de plusieurs
crimes infames & scandaleux, en auroit heureusement pro-
fité, si la Reine Brunehaut sa grand'-mere,'qui l'entretenoit
dans le vice, n'y eût mis quelque obstacle Etant un jour
resté à la Cour, cette Princesse lui presenta les enfans natu-
rels de ce Roi, afin qu'il leur donnât sa benediction ; mais il
ne jugea pas à propos de le faire.Ce refus irrita tellement
Brunehaut, qu'elle resolut de le perdre. Elle engagea dans
sa passion tous les Grands du païs, même les Evêques. Le
prétexte que l'on prit pour le† , furent les nou-
veautés qu'il avoit introduites dans ses Monasteres, le trop
de secret, & la grande retraite que l'on y gardoit ; & qu'au
lieu de laisser entrer les seculiers par tout, il y avoit un lo-
gis separé du Monastere destiné pour les recevoir; mais le

OR DRE DE S. CoLoMB.AN.

Saint ne voulant rien changer dans ce point de Discipline ,.

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

| dans le

[ocr errors]

fertile & agréable environné de montagnes , où étoient les

ruines d'une petite ville nommée Bregentz. Saint Colomban

étant arrivé avec ses compagnons , $ trouva un Oratoire dedié à sainte Aurelie , auprès duquel ils firent de petitslogements. La présence de saint Colomban fut très utile en ce païs-là 5 car il procura la conversion de quantité de païens. Une famine y étant survenuë , ses Disciples furent plu

[ocr errors]

geant visiblement ses serviteurs,leur envoïa de petits oiseaux
extraordinaires que l'on pouvoit prendre aisément à la main,
& ils en vêcurent jusqu'à ce que Gaudence Evêque de
Constance, leur aïant envoïé du bled, ces oiseaux s'envo-
lerent. , " .
· Cependant la guerre s'étant renouvellée entre Theode-
bert & Thierri, & le premier aïant été fait prisonnier dans
la bataille de Tolbiac , on lui coupa les cheveux & un peu
après on lui ôta la vie par les Ordres de Brunehaut. Comme
Thierri par le moïen de cette victoire devenoit maître du
païs de son ennemi, saint Colomban,jugeant qu'il n'y avoit
#lus de sureté pour lui de demeurer dans le Monastere qu'il
- - - aVOlt

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

ORDRE DE
S CoLoM

BAN,

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
« PreviousContinue »