Page images
PDF
EPUB

GATION DE

beaucoup de depense , des marbres, des colomnes , des Congr's bases & autres materiaux. Il envoïa mesme jusqu'à Con- MONTftantinople pour faire venir d’habiles Architectes. L'Eglise Cassini fur achevée au bout de cinq ans, & la Dedicace s'en fit avec beaucoup de solemnité & un grand concours de Prelats : car il y eut dix Archevêques & quarante trois Evêques qui y assisterent avec Richard Prince de Capouë , son fils. & son frere, Gisulphe Prince de Salerne,&tandulphePrince de Benevent, & plusieurs autres Seigneurs. L'Abbé Didier ne se contenta pas d'avoir fait rebâtir l'Eglise , il ajoûta encore plusieurs édifices au Monastere , dont les richesses. augmenterent dans la suite par les grandes donations qui lui furent faites.

Le Schisme qui arriva dans l'Eglise l'an 1130: après la mort du Pape Honorius 11. pensa causer encore la ruine de ce Monaftere. Le même jour qu'Innocent II. fur élu canoniqueinenc pour successeur d'Honorius , le Cardinal Pierre de Leon aïänt une puisfante faction dans Rome , fe fit aussi proclamer Pape sous le nom d'Anaclet IP. La France,l’Allemagne , & l'Angleterre reconnoissoient Innocent. L'Italie fuivie le parti d'Anaclet , qui pour y attirer Roger Duc de la Poüille , & se le rendre plus favorable, érigea ses Etats en Roïaume sous le nom de Sicile. L'Empereur Lothaire étant venu en Italie pour rétablir le Pape Innocent sur sorr Siege , fe fit couronner par ce Pontife dans le Palais de Latran , & sa presence pacifia tous les troubles.. Mais à peine ce Prince fut-il parti , que Roger s'étant mis en campagne avec une armée, s'empara de presque toutes les terres du saint Siége. L'Empereur qui n'avoit rien diminué de son affection pour l'Eglise", retourna en Italie avec une puissante armée. Pendant qu'il étoit en chemin , Guarin Chancelier de Roger vouluc contraindre les Moines du: Mont-Cassin d'abandonner leur Monastere entre les mains, de ses gens pour s'opposer à l'Empereur : mais ils n'y voulurent pas consentir,& déclarerent qu'ils combattroient jufqu'à la mort, & qu'ils fouffriroient plûtôt d'être reduits à manger la chair des chevaux, des chiens & des rats, que de consentir que leur Monastere tombât entre les mains des Seculiers. Seniorect qui étoit pour

lors Abbé, croïant Alé. chir l'esprit du. Chancelier , lui envoïa douze de ses plus Iome V.

G

Congre- anciens Religieux nuds pieds , pour le prier de leur accorGATION D" der du tems , afin de convoquer le Chapitre general, pour CASIN. prendre l'avis des Religieux qui demeuroient dans les Mo

nasteres de la dépendance du Mont-Callin. La Communauré conduisit ces douze Religieux à la porte

du Monastere fondant tous en larmes : ils rentrerent ensuite dans l'Eglise en frappant leur tête contre le pavé : ils imploroient la misericorde de Dieu & le secours de saint Benoît. Ils firent des Processions, où ils porterent, entre autres Reliques, du Bois de la Vraïe-Croix, un bras de l’Apôtre saint Matthieu & un bras de saint Maur : ce qui aïant irrité davantage le Chancelier, il menaça de faire couper le nez & les levres à tous les Religieux, & leurs habits jusqu'à la moitié des cuisses.

L'Abbé Seniorect voïant qu'il n'y avoit plus d'esperance de le fechir , mit son Monastere sous la protection de Landulphe de saint Jean qui tenoit le parti de l'Empereur. Il y envoïa des soldats &

у
vint lui-même

pell

de tems après. Mais dans le tems que le Chancelier de Roger menaçoit de venir ruiner le Monastere , il mourut subitement. L'Abbé Seniorect étant'mort aussi l'an 1137. il y eut quelque division entre les Religieux de cette Abbaïe au sujet de l'élection d'un nouvel Abbé. Raynaud de Toscane, selon ce que dit M. Ange de la Noce, fur élu tumultuairement, & reconnut d'abord l’Antipape Anaclet. Il se loûmit cependant à l'obéïssance d'Innocent II. par l'entremise de l'Empereur Lothaire , & fut enfin déposé, aprés que le Pape eut fait examiner son élection qui ne se trouva pas canonique.

Les évenemens les plus remarquables qui arriverent dans la suite dans cette Abbaïe regardent le gouvernement spiricuel. Lorsque saint Celestin fut élevé sur la Chaire de saint Pierre l'an 1294. il vint au Mont-Caslin, & voulant l'unir à la Congregation qu'il avoit fondée & qui a porté son nom, il persuada aux Religieux de quitter leur habit pour prendre celui de la Congregation qui étoit gris & d'une écoffe très grossiere. 11

у envora près de cinquante Religieux de cette Congregation nouvelle, & y nomma pour Abbé Angelar qui étoit de la même Congregation, & qui ne gouverna que cinq anois : car le Pape saint Celestin asant renoncé cette même année au Pontificat , Boniface VIII. qui lui succeda , calla

CONGRE GATION DU

CassING

tout ce qu'il avoit fait, excepté les Cardinaux. Les Celestins sortirent du Mont-Cassin, & il fut rendu aux Benedictins qui MONTle possederent, & élurent leurs Abbés jusqu'en l'an 1318. qu'après la mort de l'Abbé lsuard le Pape Jean XXII. en donna l'administration à Odon Patriarche d'Alexandrie: & après la mort de ce Prélat , qui arriva l'an 1323. le même Pape erigea le Mont-Caslin & tout son Territoire en Evêche, & supprima la dignité d'Abbé. Il y eut neuf Evêques, de suite : & après la mort d'Ange des Ursins qui fut le dernier , & qui mourut l'an 1367. Urbain V. considerant que pendant près de quarante-quatre ans que ce Monastere n'avoit point eu d’Abbés, l'observance Reguliere en avoit été presque bannie, lui restitua le titre d'Abbaïe, & supprima: la dignité Episcopale: il prit ce Monastere sous la protection, en fút lui-même Abbé, & le fit gouverner par ses Procureurs, jusqu'en l'an 1370. qu'il mourut. Après la mort Barthelemi de Sienne fut élu Abbé l'an 1371. Mais quoique: le Pape eût érigé le Mont-Cassin & tout son Territoire en Evêché, l'on peut dire qu'il ne fit pas un nouveau Diocese, puisque les Abbés du Mont-Callin avoient toûjours eu une: jurisdiction presque Episcopale , comme ils l'ont encore. Ce Pontife ne demembra rien des autres Dioceses

pour

former celui de Cassin : & lorsque le Pape Urbain V. supprima la dignité Episcopale, il ne diminua rien de la jurisdiction de l'Abbé du Mont-Caslin, qui assemble un Synode , confere les Ordres mineurs, non seulement à ses Religieux, mais. aux Seculiers qui sont de sa jurisdiction, leur donne le Sacrement de Confirmation , & joüit de plusieurs droits qui n'appartiennent qu'aux Evêques.

Après que le Pape Urbaiki V.eut rendu le titre d'Abbare: à ce Monastere, il fut toûjours gouverné par des Abbés Reguliers, jusqu'en l'an 1454. Pirrhus Tomacelli aïant été élu en 1419. gouverna cette Abbaïe pendant dix-huit ans : mais aïant voulu retenir le Château de Spolette contre la volonté du Pape Eugene IV. ce Pontife le fit enfermer dans; le Château Saint-Ange , où il mourut l'an 1437. après avoir été privé de son Abbaïe peu de tems auparavant. Elle demeura sans chef pendant huit ans & demi, jusqu'en l'an 14:46.. qu'Antoine Caraffa dernier Abbé Regulier perperuel fut élus pour la gouverner. Mais après sa mort qui arriva l'an 1454.

[ocr errors]

GATION DU MONT

CONGRI- ce Monastere fut donné en commende au Cardinal Louis

Scarampi Patriarche d'Aquilée. Le second Abbé ComCassin. mendataire fut le Pape Paul II. qui le fit gouverner par ses .

Legats depuis l'an 1465. jusqu'à la mort. Jean d'Arragon fils de Ferdinand Roi de Naples , l'obtint ensuite. Enfin le Cardinal Jean de Medicis qui fut ensuite Pape sous le nom de Leon X. en ažant été pourvû , s'en demit entre les mains du Pape Jules 11. qui l'unit l'an 1504. à la Congregation de sainte Justine de Padouë dont nous parlerons dans la suite. Mais avant cette union il y a de l'apparence que Congregation du Mont-Callin ne subfistoit plus, & que les differentes revolutions arrivées dans le gouvernement spirituel de cette Abbaïe, avoient empêché la tenuë des Chapitres Generaux.

Si l'on veut ajoûter foi à ce que dic Wion & quelques autres Auteurs, l'Abbé du Mont-Cassin se qualifioit Patriarche de la sainte Religion , Duc & Prince de tous les Abbés & Religieux, Vice-Chancelier de l'Empire , Chancelier des Roïaumes de l'une & l'autre Sicile, de Jerusalem & de Hongrie , Comte & Recteur de la Champagne, terre. de Labour , & Provinces maritimes , Vice- Empereur & Prince .de la Paix : mais si cela étoit vrai , M. Ange de la Noce n'auroit pas manqué d'en parler. Il paroît seulement par la chronique de Paul, Diacre de cette Abbaïe, que l'Empereur Lothaire donna à l'Abbé Gnibalde le titre de Chancelier & de grand Chapelain de l’Empire & celui de Prince de la Paix:&M. Ange de la Noce,dit qu'il est le premier Baron du Roïaume de Naples. Ponce Abbé de Cluni s'étant rencontré à Rome avec l'Abbé du Monc-Callin dans un Concile , & aïant voulu s'attribuer la qualité d'Abbé des Abbés, on lui demanda si Cluni avoit communiqué la Regle de saint Benoît au Mont-Callin, ou le Mont.Callin à Cluni ; & aïant confessé ce qu'il ne pouvoit nier, on infera que c'étoit avec justice que l'Abbé du Mont-Callin prenoit ce titre qui lui avoit été accordé par les Souverains Pontifes, parceque c'étoit du Mont-Cassin que la Regle de saing Be. iît s'étoit répanduē par tout le monde. C'est pour cette

saint Odilon, qui étoit aussi Abbé de Cluni , s'étant trouvé au Mont-Cassin, & aïant été prié d'y celebrer la Melle solemnelle avec la Crosse en main, ne voulut jamais

raison que

GATION
DI SICILL.

paroître avec cette marque devant le chef des Abbés, c'est- Congasà-dire, devant l'Abbé du Mont-Callin.

Voiez Leon d’Ostie , Chronic. Monast. Casin. cum notis Angeli de Nuce. Anton. Tornamira. orig. è prog. della Cong. Calinense. Arnold Wion , Lignum vite. Bulceau , Hijt. de l'ord. de S. Benoit. D. Jean Mabillon, Annal. Benedict. Cornel. Margarin , Bullar. Caffinenfe.

[ocr errors]

CH A P I T R E

VI.
Des anciennes Congregations de Sicile.
A IN T Placide aïant été envoïé en Sicile par saint Be-

noît , comme nous avons dit dans le Chapitre 11. il y
bâtit un Monastere proche Messine sur le bord de la mer,
dont l'Eglise fut consacrée à Dieu sous l'invocation de saint
Jean Baptiste , & la Communauté se trouva en peu de
tems composée de trenteReligieux qu'il gouvernoit avec une
{agesse admirable. Eutiche & Victorin les freres , avec leur
fæur Flavie l'étant venu voir l'an 541. ne furent pas plâ-
tôc arrivés à Melline , qu’une armée navale d’Infideles y
aborda. Ces Barbares étant descendus à terre , allerent
au Monastere, prirent saint Placide, ses deux freres, sa four
& tous les Religieux, ausquels ils firent fouffrir d'horri-
bles tourmens pour les obliger à renoncer à JESUS-CHRIST.
Mais les voïant fermes dans leur foi, ils leur procurerent la
Couronne du Martyre. Non contens de cela,il' reduisirent le
Monastere en cendres, & ne laisserent que l'Eglise, où Gor-
dian, le seul Religieux de ce Monastere qui évita la fu-
reur de ces Barbares donna la sepulture aux corps des
Saints Martyrs. Comme l'on a donné le nom de Sara-
sins à ces Infideles qui aborderent en Sicile l’an 541. cela
a donné lieu à quelques - uns de douter de la verité de
cette Histoire. Mais que ces infideles aïent été Sarasins,
Esclavons ou Goths ; qu'ils aïent été idolâtres ou Ariens,
c'est une ancienne tradition qui est presque universelle-
ment reçuë que saint Placide & ses compagnons ont été
martyrisés en Sicile, & qu'ils ont été les premiers de l'Ordre,
de saint Benoît quiaïene repandu leur sang pour la defense,
du nom de JESUS-CHRIST.

« PreviousContinue »