Page images
PDF
EPUB

CLAIR

ET MORI MOND.

[ocr errors]

tems-là elle a été reparée, & depuis quelques années on l'a La Fixtı,

a rebâtie de nouveau, & elle est maintenant une des plus belles PONTIGNS Abbaïes de France, par la magnificence de ses bácimens. Aux Et Elle a pour Armes parti d'argent & de gueules à une Tour massonnée de fable, de laquelle sort un bras revêtu d'une manche Monachale , & tenant une Crosle d'or.

Pontigni, à quatre lieuës d’Auxerre , est la seconde Fille de Cîteaux. Elle fut fondée l'an 1114. Saint Etienne qui souhaitoit ardeminent l'agrandissement de son Ordre,obtinc d'Heribert, Chanoine de la Cathedrale d'Auxerre, un lien qui lui appartenoit, où l'on bâtit d'abord une petite Eglise & un petit Monastere pour douze Religieux qu'il y envoïa fous la conduite de saint Hugues, qu'il y établit Abbé. Mais le nombre en augmentant tous les jours, Thibaut Comte de Champagne, fit jetter les fondemens d'une superbe Eglise que l'on voit encore aujourd'hui, quoiqu'elle ait été endommagée par les Hereriques, aussi-bien

les Heretiques, aussi-bien que du Monastere, qui fut austi bâti

par

ses liberalités. Ce qui releve beaucoup la gloire de cette Abbaïe , c'est que la plupart de ses Abbés en ont été tirés pour être Cardinaux, Archevêques & Evêques , & qu'elle a servi d'asile à faint Thomas & à saint Edmond, tous deux Archevêques de Cantorberi. Saint Hugues , qui en fut le premier Abbé, étoit parent de saint Bernard , & fut Evêque d'Auxerre. Son Corps, qui s'étoit conservé sans corruption dans cette Abbaïe, pendant plus de quatre siécles,fut brûlé

par les Heretiques,qui croïoient que c'étoit celui de saint Edinond. Elle a dix-sept Filles,dont les premieres furent Bouraz au Diocese d'Auxerre, Cadoüin au Diocese de Sarlat, Dalone dans celui de Limoges, Fontaine-Jean près de Montargis, & Egrés en Hon grie, étoit la derniere.de ses Filles , & avoit produit les Monasteres de Cinq- Eglises & de Wesprim; mais les Turcs ont ruiné ces trois Monasteres: ensorte que la filiation de Pontigni ne s'étend qu'en France, où elle a environ quarante Monaseres. Cette Abbaïe a pour Armes un Pont d'or,surmonté d'un arbre, fur lequel est un oiseau dans son nidi, k'arbre à côté de deux Aeurs de lis d'or.. . Ce n'est pas un petit avantage pour l’Abbase de Clairvaux, d'avoir été Chef de plus de huit cens Monasteres qui lui étoient soûmis, & d'avoir eu pour premier Abbé saintTeme. V

Ааа.

a

MORI

MOND,

La firti', Bernard, qui a été le Propagateur de l'Ordre de Câteaux, PONTICNI

; & qui a donné son nom en France aux Religieux de cet VAUX ET Ordre, quoiqu'il n'en eût point été le Fondateur. Cette

Abbaïe fut fondée l'an 11.5.par Thibaud,Comte de Champagne, dans le Diocese de Langres. La pauvreté y étoit fi grande dans les commencemens, qu'ils ne faisoient souvent leur

potage qu'avec des feuilles de chêne, & le pain qui n'étoit que d'orge ou de miller étoit si noir , qu’un Religieux d'un autre Ordre à qui l'on en servit, ne pur le voir sans verser des larmes , & en emporta secrettement un morceau, pour le montrer à tout le monde , comme un sujet. d'admiration, étant presque incroïable que des Religieux pussent manger un si mauvais pain. Mais cette fameuse Abbaïe fuc bien-tôt dotée par les liberalités du Comte de Champagne, & le nombre des Disciples de saint Bernard devint si grand, qu'il n'eut jamais moins de cent Novices, qu'il envoioic dans les autres Monasteres , qu'il avoit fondés ou réformés , selon les Constitutions de Cîteaux, jusqu'au nombre de cent soixante : de sorte que c'est avec raison qu'on donne à ce Saint le titre de Propagateur de l'Ordre de Cîteaux, & que les Religieux de cet Ordre en France

portent

fon nom. Il a eu l'avantage d'avoir vû assis sur la Chaire de saint Pierre un de ses Disciples , qui fut Eugene III. six Cardinaux , & plus de trente Archevêques ou Evêques, qui avoient été aussi ses Disciples. Saint Bernard laissa en mourant dans Clairvaux sept cens Religieux : ce qui fait connoître quelle écoit l'étenduë de ses bâtimens , du vivant même de ce Saint. Cette célébre Abbaïe a quatre-vingt & une Filles de la generation. La premiere est Savigni , au Diocese d'Avranche, dont nous parlerons en particulier, aïant été Chef d'une Congregation , qui fut unie à l'Ordre de Cîteaux. Trois-Fontaines , seconde Fille de Clairvaux, à produit entr’auires Abbaïes , celle de HauteCombe & des Alpes , au Diocése de Geneve, celle de sainte Marie de Colombas , au Diocese de Plaisance, de Calamario, au Diocese de Verulo, de Chiaravalle, proche Milan, & de S. Vincent & S. Anastase dans Rome. Les trois Fontaines , proche de la même ville, sont aussi Filles de la

generation de Clairvaux, aussi-bien que celles de Lespine, d'Offera, de Monte-Ramo, d'Armentera, de Melon , &

"

Zamora en Espagne ; Hemmerode, au Diocese de Tréves, LA FERTE', & Alne, dans celui de Liege. Mais la plus riche Abbaïe , CLAIR-' Fille de la generation de Clairvaux, est celle de Alcobazar Kaur, er en Portugal. Elle fut fondée par Alfonse I. Roi de Portu- MOND. gal, l'an 1148. en memoire de la victoire qu'il avoit remportée fur les Maures l'année précedente , par les prieres de saint Bernard. Ce Prince donna à cette Abbaïe plusieurs Terres de grands revenus. Les Abbés de ce Roïal Monastere font toûjours Grands-Aumôniers des Rois de Portugal.Ce fut le même Alfonse qui l'an 1143. rendit son Roïau. me feudataire de l’Abbaïe de Clairvaux, & obligea sesfuccesseurs de lui païer tous les ans au jour de l'Annonciarion de la sainte Vierge, cinquante Marabicains d'or. Ce fut apparemment sur quoi les Religieux de Clairvaux fonderent leurs prétentions au Roïaume de Portugal, après la mort du Roi Sebastien, qui avoit été tué à la bataille d'Alcacer l'an 1578.

La filiation de Clairvaux s'étendit autrefois en Angleterre, en Ecosse, en Irlande, en Suede , & en Dannemarck, avant lechangeinent de Religion arrivé en ce Roïaume, & préfentement elle s'étend en France , en Hongrie, en Italie , en Flandres, en Espagne, & en Portugal. Čette Abbaïe

porte pour armes d'afur semé de fleurs de Lis d'or aux armes de Champagne en cæur.

Il nous reste encore à parler de l'Abbaïe de Morimond quatriéme Fille de Cîteaux, laquelle est dans le Basligni , au Diocese de Langres , & confine tellement à la Lorraine & à la Comté de Bourgogne , qu'il y a dans son territoire une pierre qu'on nomme la borne des trois Evêques & qui marque que les Dioceses de Toul, de Besançon & de Langres s'étendent jusqu'à cet endroit. Cette Abbare fur fondée par Olderic d'Aigremont Marquis de Choiseul, & Adeline for épouse l’an vis. Le premier Abbé qui y fue envoïé fur Arnaud I.

que saint Bernard appelle dans une de ses Lettres une forte Colomne de l'ordre. Il sortir de Cîteaux avec huit Religieux pour prendre possession de ce Monaftere: mais leur nombre s'augmenta beaucoup & en peu de tems : car par les prédications, il convertit plusieurs personnes qui embrasserent sous la conduire la vie Religieuse. Il fonda les Abbaïes de Bellavaux dans le Comté de Bourgogne , & de la Chreste

Aaa ij

[ocr errors]

CLAIR

MORI-
MOND.

IA Ferre', en Lorraine. Et aïant été appellé à Cologne par son frere

2. PONTIGNI

. Frideric qui en étoit Archevêque , il y fie un nouvel étaVAUX 17 blissement, aïant bâti par les liberalités de ce Prélat , le cele

bre Monastere d'Aldevet vulgairement Camp , qui dans la suite en a produit plusieurs autres , dont il en reste encore aujourd'hui plus de soixante & dix , qui sont de la dépendance , non seulement dans plusieurs Provinces d’Allema, gne , mais encore dans la Pologne : il y en avoit même julques dans la Livonie.

Trois ans aprés qu'il eut ainsi travaillé avec tant de succés à l'agrandissement de son Ordre & au salut des ames , il abandonna Morimond avec quelques autres Religieux sous pretexte de vouloir aller en Terre-Sainte. Saint Bernard fic cequ'il put par ses Lettres pour le faire revenir ; mais ce fut inutilement. Il mourut en Flandres l'an 1126. sans qu'on ait jamais pû penétrer le sujet de sa retraite. Aprés fa more Vautier I. lon successeur , fit revenir à Morimond les Religieux qui en étoient sortis pour le suivre, & donna l’habit de l'Ordre à un grand nombre de personnes de la premiere 110blesse d'Allemagne , entre lesquels furent Henri Comte de Carinthie & Othon fils de Leopold Marquis d'Autriche, lequel Othon fut ensuite son successeur dans la même Abbaie,de Morimond , dont il fut tiré pour remplir le Siege Episcopal de Frize. Il s'est rendu recommandable par l'Histoire qu'il a donnée de tout ce qui étoit arrivé dans le monde jusqu'à son tems. Cette Abbaïe à vingt-six Filles de fa generation , & la filiation comprend tous les Monasteres de Bohême , de Moravie, Silesie, Misnie , Autriche, Stirie, Carinthie , Carniole, Saxe , Baviere, Franconie , Brandebourg , Pomeranie , & generalement tout l'Empire Romain , & quelques autres en France, en Italie , en Espagne, en Pologne, en Savoye, &c. outre les Ordres Militaires de Calatrava , Alcantara , Avis , Montela & Christ en Espagne & en Portugal & de saint Maurice en Savoye. Cette Abbaïe porte pour armes d'argent à la Croix de Calatrava qui est deuronée de Gueules & accompagnée de ces quatre Lettres de sable M. O. R. S. l'écu couronne de la Couronne de France , &pour supports deux squelettes ou morts.

Gaspar Jongelin. origines ac progressus Abbat. Ord.Cister, Angel. Manrique, Annal. ejusd. Ordinis, & Sammarth.Galle

, Christian, Tomi

4.

[ocr errors]
[ocr errors]
« PreviousContinue »