Page images
PDF
EPUB

Religieux de Vallombreuse

35

SES DEVAL.
LOMBRE

De peu d'exa&itude de cet Auteur , puisqu'ils n'en ont ja- Religierimais eu de bleus, & que présentement ils en ont de noirs.

Voiez Diego de Franchi, Hift.del. Patriarcha S. Giovanni se. Gualberto , Ăscagn. Tamburin , de fur. Abbat. Dispu. 24.quaft. s. num. 20. Silvestr. Maurolic, Mar. Ocean. di Tutt. le Relig. lib. 2. pag. 120. Paul Morigia , Hift

. delbe Relig. cap. 26. Juan. Mabillon, Atta SS. Ord. S. Bened. Sæcul..... ejusd. Ord. Annal. Tom. IV. Fleury , Hift. Ecclef. Tom. XIII. Hermant, Etabliff. des ord. Religieux & Schoonebek, Hiftoire des Ord. Religieux.

[ocr errors]

CH A P I T R E X XI X. Des Religieuses de l'Ordre de Vallombreuse, avec la Vie de sainte Humilité leur Fondatrice

. SRI

AINT Jean Gudbert ne fut poiar le Fondateur des

Religieuses de son Ordre, puisqu'elles ne furent instituées que près de deux cens ans aprés la mort par fainte Humilité. Elle nâquit l'an 1226. & reçut le nom de Rosane sur les Fonts de Baptême. Le Pere Papebroch prétend que ce nom lui fuc donné par rapport à la Comté de Rosane ou Bəllands, Rossan , qui est située entre Parme & Reggio, suivant la 22. Main coûtume de quelques Italiens , qui prennent le nom du païs ou du lieu d'où ils tirent leur origine. Mais ce ne doit pas être là la raison qui fit donner à sainte Humilité le nom de Rosane , puisqu'elle nâquit à Faënza, ville de la Province de la Romandiole. Son pere , qui étoit un Gentilhomme de cette ville, nommé Altimonte , & sa mere Richilde , prirent un grand sein de son éducation. Dès ses plus tendres années elle s'addonna à l'oraison & à la contemplation des choses celestes : elle étoit éloignée des amusemens ordinaires aux personnes de son âge. Elle avoit horreur de toutes les vanités fi communes au sexe. Plus elle avançoit en âge, plus elle sentoit les effets de la grace dans son cæur : ce qui lui donnoit tant de dégoût pour le monde, & un si grand attrait pour la retraite, qu'elle se resolut en fin de demander à ses parens la permission de quitter le monde, & de se consacrer à Dieu par la profession Religieuse. Elle -les en pria avec toutes les instances possibles : mais comme ils n'avoient qu'elle d'enfans, & qu'ils vouloient l'établir dans le monde,

SE.

Religieo bien loin de lui accorder sa demande , ils la firent garder å
LOMBREUS vûë , de peur qu'elle ne leur échappât,& qu'à leur insçu elle

n'entrâc dans un Monastere.
: L’Empereur Frideric II. aïant assiégé Faënza , qu'il pric
l'an 1241. un des parens de ce Prince, charmé de la beauté
de Rosane , la voulut épouser ; mais elle répondit qu'elle ne
vouloit point d'autre Epoux que Jesus-Christ

. Cependant
son
pere

& sa mere étant morts,elle fut contrainte d'obéir à ses T uteurs, & d'épouser un Gentilhomme de Faënza nommé Vgolotte Caccia-Nemici,dont elle eut plusieurs enfans. Après avoir passé neuf ans ensemble, elle lui proposa de se separer & de garder la continence; ce qu'il rejetta : mais Dieu permit qu'étant tombé malade, les Medecins lui dirent

que pour recouvrer sa santé & la conserver , il n'y avoit point d'autre remede que de vivre dans la continence, & qu'autrement il couroit risque de tomber dang une langueur qui lui causeroit la mort. Úgolotte fut par ce moïen obligé d'accorder à sa femme ce qu'elle defiroit.

Mais comme il se défioit de ses forces , pour mieux réüslir dans son dessein, il se fit Religieux dans le Monastere de fainte Perpetuë proche Faënza , qui étoit de l'Ordre des Chanoines Reguliers de saint Marc de Mantouë : comme ce Monastere étoit double , Rosane entra aufli parmi les Filles du même Ordre, où elle changea son nom de Rosane en celui d'Humilité : & ne voulant pas être seulement hum ble de nom , mais encore d'effet , elle s'emploïa aux plus viles ministeres de ce Monastere. Quelque tems après pressée interieurement d'un ardent desir de la solitude,elle en sortit, & se renferma dans une cellule proche l'Eglise de S. A pollinaire , qui dépendoit de l'Abbaie de faint Crespin, de l'Ordre de Vallombreuse. Elle y demeura recluse pendant douze ans, avec une constance & une austerité digne de sa vertu , ne vivant

que de pain & d'eau, & ajoûtant à cette nourriture quelques herbes ameres aux jours de Fêtes solemnelles. Son abstinence étoit si grande, que trois onces de pain lui suffisoient chaque jour : elle ne faisoit jamais qu’un repas , portoit continuellement un cilice , dormoit sur la terre nuë, maceroit son corps par de nouvelles mortifications qu'elle inventoit chaque jour , & elle emploïoir tout le jour & la plus grande partie de la nuit à la priere & à la medication

SES DE VAL-
LOMBREU

la Regle

Plusieurs saintes filles voulurent l'imiter & se renfermer Re city. dans des cellules aux environs de la sienne : ce qui aïant été connu de l'Evêque de Faënza , & de plusieurs autres per- se. sonnes pieuses , ils la solliciterent de sortir de la reclusion pour bâtir un Monastere. Celui qui la persuada le plus d'en Tortir , fut Dom Plebano, General de l'Ordre de Vallombreuse, qui gouverna cer Ordre depuis l'an 1258. jusqu'en 1272. Elle sortit donc de la cellule , & bâtir un Monaltere dans un lieu appellé sainte Marie Nouvelle , Alla Milta. Elle eut en peu de tems beaucoup de Disciples , qui voulurent vivre sous sa conduite. Elle leur fit pratiquer de faint Benoît , & les Observances de l'Ordre de Vallombreuse, soâmettant son Monastere à la Jurisdiction du General de cet Ordre , auquel elle promit obéïssance. Dieu lui douna un merveilleux talent pour gouverner ses filles : elle s'acquittoit de sa Charge de Superieur avec une prudence admirable, & elle connoissoit par revelation divine le secrer du caur de ses filles į ce qui parut manifestement dans l'avis qu'elle donna à une d'entr'elles, d'une faute que la honte l'avoit empêché de confesser.

Après avoir gouverné son Monastere de Faënza pendant quelques années, elle alla à Florence, où avec le consentement de Valentin II. General de Vallombreuse, elle bâtit

un autre Monastere, dont les fondemens furent jettés l'an • 1282. & l'Eglise fut consacrée par l'Evêque de Florence

l'an 1297. Les miracles qu'elle fit, rendirent son nom celebre: elle ressuscita un enfant, fit beaucoup de guerisons , & eut le don de prophecie. Un Gentilhomme de la ville l'étant venu consulter , elle lui conseilla de mettre ordre aux affaires de fa conscience, parce qu'il devoit mourir le jour du Vendredi-Saint suivant ; ce qui arriva selon sa prédi&ion.

Enfin étant arrivée à une extrême vieillesse,nonobstant sa vie penitente & austere, dont elle ne relâcha rien tout le tems qu'elle vêcut , elle tomba dangereusement malade, & mourut le 13. Decembre de l'an 1310. âgée de plus de quatre-vingt quatre ans. Elle fut enterrée dans l'Eglise de son Monastere de saint Jean l’Evangeliste de Florence. Mais les Florentins appréhendant que leur ville ne fût assiégée par les troupes du Pape Clement VII. jointes à celles de l'Empereur Charles V. & la voulant fortifier , firent abbattre ce

LOMBREUSEE

qui écoit

RELIGIEU

Monastere , qui étoic hors de la ville, dans un poste , d'oùi SES DE VAL. L'armée ennemie auroit pu les incommoder. Le corps de

cette sainte Fondatrice fut porté dans un autre Monastere
de la ville, qui fut donné à ces Religieuses , où elles reste-
rent jusqu'en l'an 1934. (& non pas l'an 1524. comme le dit
le Pere Papebroch en-deux endroits ; ) mais Alexandre de
Medicis , premier Duc de Toscane, voulant faire bâtir une
Citadelle à Florence, au lieu où se trouvoit ce Monastere.,'
il obligea les Religieux de Vallombreuse d'abandonner à ces
Religieuses leur Monastere de saint Salvi, qui leur fuccedé
par
le General de l'Ordre ; & la Mere Dianore Machiavelli,
pour

lors Abbesse de ces Religieuses , en prit pofa session , & y fit transporter le Corps de leur Fondatrice, qui y repose depuis ce tems-là , avec celui de-sainte Marguerite, ausli Religieuse de cet Ordre.

Quant au Monastere de Fačnza, que fainte Humilité avoit aussi fondé, comme il étoit expole aux insultes des gens de guerre, à cause qu'il étoit aussi hors de la ville, le Pape Alexandre VI. l'an 1501. consentit qu'on le transferâc dans la ville, au lieu où étoit auparavant celui de sainte Perpetuë , qui aïant été abandonné par les Chanoines & Religieuses de l'Ordre de saint Marc de Mantouë, avoit été ruiné.

Quelques Auteurs prétendent que l'origine des Religieux fes de Vallombreuse, est beaucoup plus ancienne, & la foncé remonter jusqu'à l'an 1100. d'autres se contentent de la mettre l'an 1153. mais la plus commune opinion est qu'elles ont eu pour Fondatrice sainte Humilité. C'est le titre que lui donne Dom Ignace Guiducci, qui a écrit la Vie , & Bucelin , dans son Menologe des Saints de l'Ordre de sainc Benoît , dit qu'elle a été la preiniere Institutrice des Religieuses de cet Ordire : ainsi elles ne peuvent pas être fi anciennes , puisque cette Sainte ne nâquit qu'en 1226. Ces Religieuses sont habillées de noir , & cet habillement confiste en une grande coule: elles ont sur la tête un grand voile

dessus un voile noir , inais plus petit. Elles ont aussi les mêmes Observances que les Religieux du même Ordre, & elles ont huit ou dix Monasteres en Italie, Sainte Berte étoit aussi de cet Ordre. Il y en a qui prétendent que ce fut-elle qui fonda lė Monastere de Cauriglia ; & d'autres

blanc, & par

qu'elle

« PreviousContinue »