Page images
PDF
EPUB

VALLOM-
BREUSE.

de lui accorder le pardon pour l'amour de Jesus-Christ cru- ORDRE DE cifié. Cette priere le désarma aussi-tôt, & se ressouvenant que le Sauveur étant en Croix avoit pardonné à ses ennemis , il appaisa sa fureur & tendant la main au luppliant , il l'assura qu'il lui pardonnoit pour toûjours.

Après cette action heroïque étant entré pour faire fa priere dans l’Eglise de saint Miniat ( qu'il trouva peu après sur fon chemin ) le Crucifix devant lequel il prioit,baissa la tête, & s'inclina, comme pour le remercier du pardon qu'il avoie si genereusement accordé pour son ainour : l'on garde encore ce Crucifix dans cette Eglise.

Ce miracle changea de telle fortel'esprit & le cæur de ce jeune homme,qu'il pensa serieusement à quitter le monde & å se donner tout à Dieu. Quand il fut arrivé prés de Florence , il y envoïa ses gens sous prétexte de preparer le logis ; par ce moïen se trouvant seul & sans témoin, il retourna sur ses

pas

à saint Miniat , où aïant demandé avec beaucoup d'instance , l'habit Monastique , l'Abbé pour l'éprouver lui représenta toutes les rigueurs de la vie qu'il vouloit embraffer , & combien lui qui étoit de qualité, auroit de peine à souffrir la pauvreté dans la Heur & la force de la jeuneffe. Ces gens cependant voïant qu'il ne venoit point à Florence,retournerent à la maison,&avertirent son pere de ce qui s'étoit passé: ce qui obligea ce Gentilhomme qui en für allarmé, d'aller à Florence, où aïant cherché par tout son fils , & l'aïant enfin trouvé dans saint Miniat, il le redemanda à l’Abbé & aux Religieux, les menaçant de plufieurs maux s'ils ne lui accordoient sa demande : mais Jean Gualbert animé d'un esprit extraordinaire de ferveur, & craignant que les Religieux ne fe rendissent aux volontes de son pere , aïant trouvé la cucule d'un des *Religieux, la porta à l'Eglise , la mit sur l'Autel , & a rés s'être coupé les cheveux , il s'en revêtit avec joïe en présence de toute la Communauté qui ne put s'empêcher de lui applaudir. Cette action heroïque, de zele & de pieté aïant écé rapportée à son pere, il en fut tellement touché, qu'il cessa ses menaces contre les Religieux , eut pour lui des sentimens plus doux , & approuva enfin la résolution. II s'occupa pendant l'année de fon Noviciat à déraçiner de

BREUSE.

ORDRE DE Con cæur le vice & à acquerir de folides vertus. Il emploïa

pour cela les abstinences,les jeûnes,les veilles & les macerations corporelles. Son humilité étoit très grande, & il obéïfsoit aveuglément à la volonté de ses Superieurs. A peine eur-il-fait profession,que l'Abbé de saint Miniat étant mort, il fut élû en la place par les suffrages de toute la Communauté. Mais il fic tant d'instance pour être déchargé de cette dignité, qu'il fit consentir les Religieux à proceder à une nouvelle élection.

Les Historiens de l'Ordre de Vallombreuse prétendent qu'aprés la renonciation de ce Saint à cette Abbare , un Religieux nommé Ubert l'obtiat , moïennant une somme d'argent qu'il donna à l'Evêque de Florence que quelquesups disent avoir été Lambert, d'autres Auhon I. que ce fuc le sujet pourquoi faint Jean Gualbert quitta ce Monastere, & qu'avant qu'il se retirật dans la solitude il alla à Florence avec un autre Religieux, où voulant soulever la populace contre l'Evêque qu'ils accusoient publiquement de simonies ils furent fort maltraités par ceux qui favorisoient ce Prélat: mais lę Pere Mabillon n'attribuï la retraite de saint Jean Gualbert & sa sortie du Monaftere de saint Miniat qu'à l'amour qu'il avoit pour la solitude afin d'y vivre éloigné du . tumulte du monde. Ni Lambert ni Atthon, dit ce sçavant Historien,n'ont point été simoniaques. Lambert au contraire étoit un très saint homme , qui animé du desir d'une plus grande perfection quitta fon Evêché l'an 1032. pour embrasler la vie Monastique, & Atthon son successeur est appellé par Ughel un Prélat digne d'une memoire éternelle pour les belles actions & les grands bienfaits dont il enrichit, tant son Eglise Cathedrale , que le Monastere de saint Miniat.

Ce fur donc Pamour de la solitude & le desir d'une plus grande perfection qui fit sortir saint Jean Gualbert de faint Miniat avec cet autre Religieux , & aïant passé par divers lieux, ils vinrent à Camaldoli & y demeurerent assez longtems. Le Prieur , qui étoit encore Pierre Daguin, voulut engager Jean Gualbert à prendre les Ordres & stabilité en ce lieu , mais il le refusa & se retira à Vallom-breuse. La raison qu'en donnent le Pere Mabillon & M. l'Abbé Fleury , c'est parce que l'attrait de ce Saint éçoic

promettre

[ocr errors]

VALLON, BREUSE

pour la vie Cænobitique. C'est ausli ce que disent les Histo- ORDRI DE riens de cet Ordre ; mais selon le plan de ce premier Monastere

que saint Jean Gualbert fic bâtir à Vallombreuse il paroît qu'il avoit d'abord plus d'inclination pour la vie Eremitique,puisqu'il le fit bâtir à peu près sur le modelle de Camaldoli,les cellules étant separées les unes des autres,commeon peut voir dans la représentation qu'en a donnéeDidace de Franchi Abbé de Ripoli dans la vie de saint Jean Gualbert , & qu'il a fait graver sur le dessein qu'en avoient aussi donné avant lui Xante de Perouse & Thadée Ademar.

Ce lieu qui est situé dans les Apennins , à dix milles de Florence plut à Jean Gualbert, & a été nommé Vallombreuse, à cause que c'est une petite vallée ombragée de forêts de sapins qui couvrent les montagnes voisines, mais il se noinmoit Aqua-Bella lorsque le Saint y arriva vers l'an 1038. Les Historiens de cet Ordre en mettent l'établissement l'an 1015. & même selon Ascagne Tamburin l'an 1012. ils prétendent que leur saint Fondateur y arriva l'an 1008. & qu'il demeura sept années dans cette solitude avant que de jetter ·les fondemens de son Ordre. Mais il est aisé de les convaincre par eux-mêmes qu'ils se sont trompés : car si André de Gennes , Thadée Ademar, Eudose Locatelli & Didace de Franchi dans la vie de ce Saint, mettent fa mort selon l'opinion la plus universellement reçuë l'an 1073. à l'âge de 8o. ans : il faut donc qu'ils conviennent qu'il est né en 993. Cela supposé,selon les mêmes Auteurs il quitta le monde & pric l’habit Monastique à l'âge de 18. ans & demeura quatre ans dans le Monastere de Miniat avant que d'être élû Abbé : ainsi son élection doit avoir été faite en 1015. après quoi fans parler du tems qu'il passa à Camaldoli il resta dans la solitude sept ans avant que de travailler à l'établissement de son Ordre : par consequent il ne peut avoir commencé plûtôt que dans l'année 1023. selon leur propre fupputation. Mais ce qui doit mieux les convaincre d'er

c'est qu'ils attribuënt comme nous l'avons dit, la fortie de saint Jean Gualbert du Monastere de saint Miniat, à la prétenduë simonie d'Atthon , premier Evêque de Florence. Or il est certain que cet Atthon ne succeda à Lambert que l'an

1032. auquel ajoûtant les sept années que ce saint Fondateur passa dans la solitude : il est évident que

Рp iij

reur,

VALLOM
BREUSE.

ORDRE DE leur Ordre ne peut avoir commencé selon cette derniere re.

marque Historique que vers l'année 1039.

La réputation de ce Saint s'augmentant peu à peu , il lui vint de divers endroits plusieurs Disciples tant Clercs que Laïques , & même plusieurs Religieux du Monastere de saint Miniat qu'il avoit quitté, se joignirent à lui. Son Monattere avoit plus la forme d'un Ermitage que d'un Couvens de Cænobites : aussi a-t-il retenu pendant un long-tems le nom d'Ermitage de Vallombreuse. Le Saint y fit bâtir un hospice, où il recevoit d'abord ceux qui se présentoient pour être ses Disciples , & après les avoir éprouvés pendant quelque tems à garder les cochons , nertoser tous les jours leurs étables , & en ôter les immondices avec leurs mains fans se servir de pelles,il les admettoit au Noviciat,où il leur faifoit observer exactement la Regle de S.Benoît

. L'année de probation étant finie , il leur faifoit faire profession : & pour leur bien imprimer dans l'esprit & dans le cæur le mépris du monde , auquel ils étoient entierement morts par cette même profession , il les faisoit rester profternés contre terre pendant trois jours, revêtus de leur cucule ou coulle , gardant un silence exact , & meditant la Passion de JesusChrist.

Itte , Abbesse de saint Ellero ou saint Hilaire, à qui appartenoit le lieu où ils s'étoient établis , leur envoïa quelque fecours de vivres & de livres , & enfin leur donna le même lieu.appellé Aqua-Bella , avec un ample terrain pour érendre la fabrique de leur Monastere, y ajoûtant des prés, des vignes & des bois. Elle voulut qu'en reconnoissance les Re. ligieux de Vallombreuse donnaflent tous les ans à son Eglise une livre de cire & une livre d'huile , & elle se reserva en qualité de Fondatrice le droit de nommer le Superieur. Quelque tems après l'Empereur Conrad étant à Florence, & aïant oüi parler de ce Monastere , envoïa Rodolphe, Evêque de Paderborn, pour en dédier l'Eglise : car le Siege de Fiezoli, dans le Diocese duquel Vallombreuse fe trouvoit , étoit vacant: ce qui paroît par l'Acte de la donation de l’Ab: befse datée de l'an 1039. Ce droit de cenfive , auquel les Religieux étoient obligés par la même donation,dura longtems : car il en est fait mention dans un Privilege de Gregoire IX. de l'au 1228: accordé à Agnés deuxiéme Abbele

« PreviousContinue »