Page images
PDF
[merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][graphic][graphic]

(~~~~ =~~~=== = ==) ----

dire que ce Prélat confirma cette donation aprés la mort de QR, R ons saint Romuald. Aussi le Pere Grandi avouë-t'il qu'il est †o" difficile de ne § penser que saint Romuald fut déja mort, quand la consecration de l'Eglise de Camaldoli se fit en 1o27. lorsqu'on lit encore ces paroles de Theodald,'Nos cb amorem pte memorie spiritualis patris noslri Domni Romualdi charissimi Eremite , & ces autres, Ut cum denomjnato sancto viro , Romualdo scilicet, partem in «terna vita habeamus. Le P. Grandi ne donne pas les preuves qu'il allegue pour des demonstrations,il est content qu'on les reçoive comme probables;mais on ne croira pas que ce Saint soit mort en 1o37.lorsqu'on peutprouver § des actes authentiques qu'il est mort en 1627.Theodald en confirmant ce lieu, auquel il marqua des limites, donna encore à ces Religieux la moitié de l'Église de saint Miniat au village d'Alina avec les dixmes de ce lieu, comme il paroît par l'acte † en fut fait, dont le Pere Mabillon dit avoir vû l'original au Monastere de Fontbonne ou Fonte-buono. · · · Theodald continuant à faire du bien aux Ermites de Camaldoli , leur accorda l'an 1o33. la dixme de toutes les marchandises que l'on vendroit & que l'on acheteroit dans Arezzo : & tcutes les donations qu'il leur avoit faites furent confirmées l'an 1o37. par son successeur Immon. Cet Ordre ne fut approuvé du saint Siége Apostolique † l'an 1o72. par le Pape Alexandre II. il paroît par la Bulle de ce Pontife, qu'il n'avoit encore pour lors que neuf Monasteres: & celui de Camaldoli y est appellé Campus amabilis. Le Prieur de ce Monastere étoit General de l'Ordre, cet office étoit perpetuel, & le premier General, comme nous avons dit, Pierre Daguin, qui eut pour successeurs Albizi & · Rustici. Mais le Bienheureux Rodolphe quatriéme General perfectionna cet Ordre qu'il gouverna pendant vingt trois ans, aïant été élû Prieur de Camaldoli en 1o82. ce fut lui qui dressa les premieres Constitutions de cet Ordre l'an 11o2. Il modera un peu l'ancienne rigueur des Camaldules. Car il ordonna qu'ils ne jeûneroient pendant le Carême que cinq fois la semaine , au pain & à l'eau5& il leur permit d'nser de sel des jours-là ; il voulut qu'on leur donnât une pitance le § · Il leur permit de manger du poisson & de boire du vin aux Fêtes de saint André A# de saint l 1j

[graphic]
[merged small][ocr errors]

Benoît,& de l'Annonciation de la sainteVierge,leDimanche des Rameaux, & le Jeudi-Saint, auquel jour les Ermites se trouvoient à l'Eglise, où après avoir chanté l'Office Divin, on leur donnoit un denier , un pain benit, & on leur lavoit les pieds. Après cette ceremonie, le Prieur lavoit les ieds à autant de pauvres qu'il y avoit de Religieux dans 'Ermitage. L'on § ensuite à Fontebuono, où l'on rioit Dieu pour les Evêques d'Arezzo, qui étoient décedés.Pendant le reste de l'année hors lesCarêmes,illes exemta de l'abstinence au pain & à l'eau trois fois la semaine : en sorte que ces jours-là ils devoient avoir une pitance & du vin. § ne devoient jeûner que le Vendredi dans les Octaves de Pâques & de la Pentecôte. Les Fêtes de douze Leçons, pourvù qu'elles n'arrivassent pas un jour que l'on devoit jeûner au pain & à l'eau, ils pouvoient manger ensem

[ocr errors]

des balances dans leurs cellules,pour peser le pain qu'on leur donneroit tous les jours, afin de n'en prendre pas plus qu'il n'étoit prescrit. Il ordonna de plus que tous les Religieux qui tomberoient malades dans l'Ermitage, descendroient au Monastere de Fonte-buono, afin d'y être médicamentés, & que si-tôt qu'ils seroient guéris, ils retourneroient à l'Ermitage : que s'ils mouroient dans le Monastere de Fontebuono, on porteroit leur corps à l'Ermitage, pour être enseveli dans le lieu où ils auroient servi Dieu, excepté les Reclus, ausquels on porteroit toûjours tant en santé qu'en maladie dans leurs cellules tout ce dont ils auroient besoin. Ce Monastere de Fontebuono fut d'abord un hospice ue saint Romuald avoit fait bâtir au pied de la montagne où est situé l'ermitage de Camaldoli. Mais le Bienheureux Rodolphe , voïant que les Ermites souffroient beaucoup dans leur solitude, parce qu'il n'y croît rien que des arbres, & que la terre est couverte de neiges pendant presque les deux tiers de l'année ( en aïant été témoin moi-même en l'année 1698. qu'aïant été dans ce saint lieu sur la fin du mois de Mai, il y avoit encore un pied de neige sur la terre ) le Bienheureux Rodolphe, dit-il, fit bâtir un beau Monastere à Fonte-buono , d'où l'on envoïe aux Ermites ce qui leur est necessaire. Il y a une belle Apoticairerie, une nombreuseBibliotheque,& un beau logis pour y recevoir les Hôtes & les étrangers. Les Religieux qui y demeurent y oRDRE pro menent la vie cœnobitique. De ce Monasterel'on va à l'Er-#o°mitage par un chemin aisé au milieu d'un bois de sapins 9 d'une hauteur prodigieuse,& il y a dans cet Ermitage environ quarante cellules detachées les unes des autres.Les femmes n'en peuvent approcher que de trois cens pas : on les reçoit néanmoins au Monastere de Fonte-buono.

Sous le Generalat du Bienheureux Rodolphe, l'Ordre des Camaldules s'augmenta considerablement. On lui donna l'Eglise de saint Sauveur proche Florence. Bernardin de Sidonia Comte d'Anghiari & Imeldine sa femme laisserent au saint Ermitage ( c'est ainsi qu'on appelle encore aujourd'hui celui de Camaldoli ) tous leurs biens qui consistoient , entr'autres choses, en sept ou huit bourgs avec leurs Eglises & possessions;& pour satisfaire à l'intention desComtes Anghiari , Rodolphe fit bâtir le Monastere d'Anghiari qui fut dédié à saint Barthelemi, où il mit un nombre de Religieux l'an 11o5. il fit de nouvelles Constitutions plus faciles à observer, ou du moins il retrancha quelques austerités des premieres : car il permit à ses Religieux de boire se fois du vin pendant le grand Carême;sçavoir le premier # quatriéme & le sixiéme Dimanche,leJeudi-Saint,& les Fêtes de saint Gregoire, de saint Benoît & de l'Annonciation de la sainte Vierge ; comme aussi cinq fois pendant l'Avent, sça- ^ voir, le premier Dimanche & le jour de Noël, les Fêtes de saint André, de saint Nicolas & de saint Thomas , & pareillement la veille du jour de Noël , le Samedi Saint & la veille de la Pentecôte, ausquels jours il permit qu'on leur donnât du biscuit, ou du pain cuit deux fois. Il obtint du Pape Paschal II. la confirmation des biens & des Monasteres qui avoient été donnés à ses prédecesseurs , principalement de ceux de Poppiene, de Prato Vecchio, de saint Sauveur de Florence, de saint Pierre d'Arezzo, de saint Savin, de saint Martin , de saint Frian de Pise & d'Anghiari, qui lui avoient été donnés. Enfin ce fut lui qui institua les Reli† Camaldules, comme nous dirons dans le Chapitre 1 U11V211t. -

Les Generaux firent dans la suite d'autres Constitutions, où ils adoucirent en quelque chose les grandes austerités de cet Ordre. Les premieres furent faites par le Bienheureux

[ocr errors]
« PreviousContinue »