Page images
PDF
EPUB

T.V.P.222

Benedictin Réformé de Cluni

en habit ordinaire dans la maison

30

[ocr errors]

CLUNI

à cette Diette, il s'y opposoit, attendu que l'Arrêt du Grand REFORME Confeil du 27. Octobre précedent,ordonnoit que toutes cho-DRE DE ses demeureroient au même état, & qu'ainsi on ne pouvoit pas

tenir de Diecte sur le Mandement de Dom Sarrasin : ce qui n'empêcha pas qu'elle ne fût tenuë dans le Palais Abbacial

. Les sept nouveaux Deffiniteurs y furent destitués de lears Offices & Superiorité, aussi-bien que

les

quatre Deffiniteurs du Chapitre de 1704. dont l'un éroit Prieur de faint Martin des Champs à Paris, un autre Prieur de Souxillanges, le troisiéme Prieur de saint Etienne de Nevers, & le quatriéme Prieur de Nanteüil. On établic aussi dans cette Diette des Superieurs à la place de ceux qui étoient décedés, & on confirma les autres du Chapitre de -1704. Mais de tous les Superieurs élus dans cette Diecte, il n'y en eut qu'un qui put entrer dans les fonctions de l'exercice de sa Charge, ceux qui avoient été élus

par les nouveaux Deffiniteurs, aïant pris les devants , & étant déja en poffeffion. Les Deffiniteurs du Chapitre de 1704. opposés au Cardinal de Boüillon , poursuivirent toûjours au nom des autres Religieux de l'étroite Observance . & aïant refusé

pour suge le Grand Confeil , s'adresserent directement au Roi, qui par un Arrêt de son Conseil d'Etat du mois de Decembre de la même année , renvoïa les parties au Parlement de Paris, pour leur être fait droit , & juger leur differend en dernier reffort.

Au mois d'Avril de l'an 1709. le Parlement donna un Arrêt d'appointement à mettre au rapport de M. le Nain Conseiller. Cependant le Cardinal de Boüillon demanda que le procès verbal du Chapitre de 1708. & la Diette tenuë en consequence fussent executés par provision. Les Religieux de l’étroite Observance oppofans demanderent aussi que les Superieurs élus de leur part fussent maintenus par provision. Sur quoi il y eut un Arrêt rendu le 18 Mars -1710. qui ordonna que sur les provisions demandées reciproquemeat par les. Parties , en attendant le jugement du fond & l'instance principale concernant la Jurisdiction du Cardinal de Boüillon, comme Abbé & Chef de l'Ordre de -Cluni-, tous les Religieux , tant de l'ancienne que de la nouvelle Observance, le retireroient chacun à leur égard párdevant leurs Superiours actuels & naturels,pour y vivre sous

DE L'OR-
DRE DE
CLUNI.

REFORME leur obéissance , toutes choses demeurant cependant en

même érat jusqu'à la fin du procès. Le Cardinal de Boüil-
lon étant sorti du Rožaume à l'insçu du Roi au mois de Mai
de la même année ,les poursuites cesserent, & le 26. Avril
de l'année suivante 1711. l'on tint le Chapitre General de
l'Ordre dans l’Abbase de Cluni, avec une grande union
entre les deux Observances. Les Reglemens confirmés
par le Roi furent executés , & les élections des Superieurs
de chaque Observance furent faites séparément en toute
liberté:ainsi la paix. fut rétablie dans l'Ordre.

Tels ont été les principaux évenemens arrivés dans l'é-
troite Observanee de Cluni depuis son origine. Elle fut d'a-
bord introduire dans l'Abbaïe même de Cluni. Elle passa en-
fuite dans les Prieurés de la Charité-sur-Loire, de Souvigni,
de saint Martin des Champs à Paris, de faint Denis de la
Chartres dans la même ville , de Souxillange, de Crepi, de
Châlons , de Nevers', de saint Pierre-le-Mourier, de Mondi-
dier, de saint Leu le-Serrant, de saint Martial d'Avignon &
dans quelques autres, au nombre de vingt-neuf,qui font oc-
cupés presentement par les Religieux de cette étroite Obser-
vance. Leur habit ordinaire est assez semblable à celui qui
étoit anciennement en usage dans l'Ordre de Cluni, dont
nous avons donné la.figure dans le Chapitre precedent , sça-
voir une robe noire & un scapulaire de même assez large.
Au Chour & allant par la ville , ils portent une coule avec
des manches larges.

Le Pere Bonanni de la Compagnie de Jesus dans le Catile logue des Ordres Religieux.,, dont il donna la premiere parzie en 1797. a ainsi representé un Religieux de Cluni, lans. faire distinction ni de l'ancienne, ni de l'erroice Observance, s'écant contenté de dire en general que c'étoit l'habillement des Religieux.de Cluni. Nous croirions volontiers qu'il s'eft glissé une faute d'impression dans le discours qu'il a donné fur cet Ordre ,, s'il n'avoit mis que dans un endroit qu'il a été fondé l'an.890. par le Bien heureux Bernon & par

Guil Jaume Duc d'Aquitaine : mais comme cette date se trouve: également dans le discours Latin & dans le discours Itam lien , nous ne la pouvons regarder que comme une erreur', auffi-bien que ce qu'il dit que saint Odon reforma cette: Congregationl’an940. In ella uisle.il.celebre odone infigne.per

Jantitai

[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors]
« PreviousContinue »