Page images
PDF
EPUB
[merged small][ocr errors]
[merged small][merged small][ocr errors]

6

en habit de choeur

bre jusqu'à Pâques, quelques-unes se contentent de jeûner Rioles SE seulement les Vendredis, depuis la Pentecôte jusqu'àla Naci- S. CES vité de Notre-Dame; depuis ce jour-là jusqu'à la Toussaints, RELIEN,&c les Mercredis & Vendredis, & depuis la Toussaints jusqu'au Carême elles ajoûtent encore le Lundi , outre les veilles de

quelques Fêtes particulieres de l'Ordre. D'autres jeûnent depuis la Pentecôte jusqu'à la Toussaints, les Mercredis & les Vendredis, & fi en ces jours-là il arrive une Fête,ou que l'Office soit de seconde Classe,elles sont dispensées du jeûne. Ce seroit une trop grande entre prise de vouloir rapporter toutes les autres observances, chaque Monastere de Religieuses Benedictines aïant presque tous des Constitutions particulieres.

Vorez pour l'origine de ces Religieuses en general, Antonio Yepés , Chronică General de la orden de S. Benit. Tom. I. Bulteau , Hift. de l'ordre de saint Benoit, Tom. I. Joann. M2billon, Præf. ad Acta SS. Sæcul. d Annal. Bened. Tom.

1. lib. 3.

CHAPITRE I V.
Des Regles de saint Cesaire , de saint Aurelien, de saint

Donato de saint Ferreol, og de plusieurs autres qui ont

en cours en Occident. N

Ou s ne repererons point ce que nous avons déja dit

dans la premierePartie de cetOuvrage,au sujet des Regles d'Orient, de cette grande union qui étoit entre les Moines des premiers siécles de l'Eglise , tant en Orient qu'en Occident, qui sembloient ne former qu'une même Congregation, par rapport aux observances & aux vestemens, quoiqu'assujettis à differentes Regles : ce qui faisoit que l'on passoit aisément d'un Monastere à un autre, non seulement de Larins aux Latins , de Grecs aux Grecs ; mais encore de La. tins aux Grecs & de Grecs aux Latins. Mais comme la Regle de saint Bafile prevalut à la fin sur toutes les Regles d'Orient, la Regle de faint Benoît prevalue aussi sur toutes les Regles differentes qui étoient suivies en Occident,à l'exception de celle de saint Balile qui a toûjours été gardée dans plusieurs Monasteres, comme nous avons dic en par

faire que

RIOLES D, lant de cet Ordre. Il fe

peut

la Regle de saint S. CESAIRF, Benoît ait éclipse quelques-unes des Regles d'Irlande , dont RILIEN,Sc nous avons parlé dans l'Histoire des Chanoines Reguliers ,

au Chapitre XX. de la secondesartie,quoique la plus grande partie des Monasteres de ces differens Ordres d'Irlande fussent occupés par des Chanoines Reguliers , lors de la deftruction de ces Monasteres. Il nous reste à voir les autresRegles d'Occident,qui ont été suivies dans des Monasteres , où conjointement avec celles de saint Benoît, ou seules, & dont il ne reste plus que la memoire. La premiere qui se rencontre est celle de saint Cesaire, qui aïant passé de l'état Monastique, dont il avoit fait profession dans l’Abbaïe de Lerins , sur le siége Episcopal d'Arles, fonda une Communauté de Religieuses dans cette Ville,dont sainte Cesairę sa four fut premiere Abbesse,

A peine ce Monastere , auquel on donna d'abord le nom de saint Jean, étoit-il commencé, que les François & les Bourguignons aïant assicgé Arles , après la mort d'Alaric; ce qui étoit déja' élevé des bâtimens fut presque entierement renversé. Le siége de la Ville écant fini, saint Cesaire fit achever le Monastere où il y avoiç une grande Eglise , qui en contenoit trois petites, dont l'une étoit consacrée sous l'invocation de la sainte Vierge, & les autres dédiées en l'honneur de saint Jean & de laint Martin. Il fic venir enfuite sa fæur de Marseille où il l'avoit envoïée , pour s'instruire dans un Monastere de filles, des observances Regulieres. Il lui donna le gouvernement du Monastere d’Arles, & y fit observer la Regle qu'il avoit dressée pour les filles qui y étoient enfermées. Un des principaux articles,& même le premier , étoit qu'elles ne devoient jamais sortir du Monaltere. On n'en recevoit aucune avant l'âge de fix ou sept ans. Elles ne mangeoient point de viande , fi elles n'étoient fort malades. Leur habit écoit blanc & leur coëffure ne pouvoit être que d'une certaine hauteur marquée dans la Regle, Toutes apprenoient les Lettres humaines, ausquelles elles emploïoient deux heures le matin : les autres heures du jour écoient destinées pour l'Office & le travail en commun. Quelques - unes transcrivoient les Livres saints , d'autres étoient emploïées aux ouvrages convenables à leur sexe, mais Jur toutes choses à faire des draps pour les habics, car l'Ab

beffe

[merged small][ocr errors][merged small]
« PreviousContinue »