Page images
PDF
[ocr errors]

la ville, ils ProoRE'S

ز

Flandres & en Allemagne. Lorsqu'ils sortent par sont habillés comme les Ecclesiastiques; ils portent seulement DE, LORE un petit scapulaire , & dans la maison ils ont conservé quel- BENOIT,. que reste d'habit Monacal, en mettant un camail

par

dessus le scapulaire,& au Chour une grande coule.

Il y a des Auteurs qui ont cru que saint Benoît n'avoit écrit la Regle que pour le Monastere du Mont-Cassin ; mais cette opinion se détruit par le témoignage même de saint Benoît, qui dans le ss. Chapitre de cette Regle', ordonne que

ront.

, & , --,

les vêtemens seront donnés aux Freres, selon la qualité

lieux où ils demeureront, & la temperature de l'air , & qu'il en faudra davantage aux pars froids qu'aux païs chauds ; & quant à la qualité des étoffes , il ordonne aux Religieux de ne s'en point mettre en peine , mais de se contenter de celles qui se trouveront aux païs où ils demeure

Quelques-uns, comme Gallonius , Prêtre de l'Oratoire de Rome, dans sa défense des Annales de Baronius , & après lui Dom Pierre Menniti, de l'Ordre de saint Basile,dans son Calendrier des Saints de son Ordre, ont aussi avancé que la Regle de saint Benoît n'avoit été publiée qu'après sa mort, l'an 586. par Simplicius, troisiéme Abbé du Mont-Callin Gallonius s'écant fondé sur un ancien Manuscrit de la Bibliotheque du Vatican , qui contient en partie la Regle de saint Benoît, à la tête de laquelle il y a une petite Preface où on lit ces paroles: Simplicius Chrifti Minister Magiftri latens opus propagavit

. Če que Pierre Diacre du MontCassin &! Sigebert avoient aussi lu il y a plus de cinq cens ans. Hæstenius avoit déja refuté Gallonius dans ses Difquisitions Monastiques. Le Pere Mabillon le refute aufli dans ses Annales , & cite un ancien Manuscrit de 700. ans, qu'il a vu dans la Bibliotheque de M.de la Marre, Conseiller Prof. Toma au Parlement de Dijon , ou au lieu de Latens , on lit Late : Benodict. ce qui change le sens , puisque dans l'un on lit que Simplicius a communiqué à tous l'Ouvrage de fon Maître qui étoit

dans l'autre on y lit qu'il a communiqué avec que la Regle de saint Benoît qui n'étoit connuë que dans les Monasteres qu'il avoir fondés, fur publiée presque par toute la terre : & une preuve que saint Benoît l'avoit écrite pour

1

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

Tertulle pere de Placide, qui étoit riche, aïant donné à ce

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors][merged small]
[graphic]
« PreviousContinue »