Page images
PDF
[ocr errors]
[ocr errors]

pouvoir sur les Monasteres de leurs fondations , & le Doge de

[merged small][ocr errors][graphic]
[ocr errors][ocr errors][graphic]

de Venise est encore aujourd'hui protecteur du Monastere coNco :des Religieuses dites Delle Vergini * qui n'ont point d'autre † " juge que lui non pas même le Patriarche : en sorte que s'il arrive quelque désordre parmi ces Dames, c'est au Doge , Ham de seul d'y - ourvoir , comme s'il étoit leur Evêque, le Pa- la Houssaie triarché de Venise n'aïant aucune jurisdiction sur elles, # # comme n "s avons dit ailleurs, en parlant de l'origine de ce Venis . Monastere. Le Lecteur nous pardonnera cette digression à laquelle le Privilege d'exemption accordé à l'Abbaïe de Fuldes a donné lieu.

Saint Sturme aïant reçu ordre du Roi Pepin de reprendre le gouvernement de son Abbaïe, les Religieux allerent au devant de lui avec leur Croix d'or & leurs Reliques & le reçurent avec beaucoup de joïe. Sa premiere application fut de bien regler sa Communauté & de corriger ce qu'il y avoit de défectueux dans la vie & les mœurs de ses Disciples. Il embellit ensuite l'Eglise : il changea le cours de la riviere de Fuldes & la fit entrer dans le Monastere; afin que l'on y pût avoir plus abondamment de l'eau pour exercer les arts necessaires à la vie , & § les Religieux qui y seroient occupés, ne fussent pas obligés de sortir hors du Monastere.

C'est une chose surprenante de voir combien les richesses de cette Abbaïe augmenterent sous le gouvernement de ce faint Abbé, aussi bien que le nombre des Religieux qui étoit de plus de cinq cens. Les quatre Evêchés de Baviere qui avoient été fondés par saint Boniface, en reconnoissance, & pour memoire de leur Fondateur , offrirent immediatement aprés la mort de ce Saint à l'Abbaïe de Fuldes, comme à leur mere chacun un don. Premierement celui de Saltzbour lui donna une saline qui lui appartenoit dans le Bourgd'Hall, qui pouvoit produire tous les ans douze talens. L'Eglise de Ratisbonnelui donna quatre vignes & quatre metairies Roïales avec tous lesSerfs qui y étoient,qui devoient envoïer tous les ans àFuldes unEstourgeon,& la charge de deux chevaux d'huile. L'Eglise de Passaw s'obligéa de donner tous les ans de l'huile & du poisson. Celle de Frisingue, promit de donner tous les ans de grands fromages, & il n'y avoit presque point de fidele, qui ne donnât quelques metairies à cette Abbaïe. Elle en avoit trois mille dans la Turinge , autant dans la Province de Hesse & de Westphalie, autant dans

Tame W. R.

« PreviousContinue »