Page images
PDF
[merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][graphic]

, Religieu.re

de Marmunrter

ou AMoi.cevau.r z7

[graphic][graphic][graphic]
[ocr errors][graphic]

C H A P I T R E X I I I.
De l'ancienne Congregation de Fuldes en Allemagne.

[ocr errors]

elloit autrefois Grapfeld , entre la Hesse , la Franconie, & # Thuringe.

CONGRE-
GA TlON DE
FULDE s.

Ce lieu qui s'appelloit Eiloha , appartenoit à Carloman

Duc & Prince des François , que saint Boniface alla trouver pour le prier de le lui donner afin d'y établir une Communauté de Religieux : ce que personne n'avoit encore fait en ce païs. Non seulement Carloman le lui accorda avec une étenduë de quatre mille pas aux environs : mais il exhorta encore les Seigneurs de sa Cour de contribuer à l'établissement de ce Monastere; ce que la plûpartaïant fait, saint Sturme y conduisit sept Religieux l'an 744. & deux mois après saint Boniface y fitbâtir une Eglise avec le Monastere qui prit le nom de la riviere de Fuldes qui y passoit. Saint Sturme en fut le premier Abbé. En peu de tems le nombre

CATION DE
FUL DEs.

des Religieux augmenta de telle sorte , & les biens que l'on
fit à ce Monastere furent si considerables, qu'il y eut plus de
cinq cens Religieux qui y demeurerent du vivant même de
saint Sturme. Saint Boniface pendant qu'on travailloit aux
édifices de ce Monastere, se retira sur une montagnevoisine
depuis appellée pour ce sujet le Mont de l'Evéque, & y passa
tout le tems qu'il y demeura , dans l'Oraison & dans la le-
cture des Saints Peres. Etant retourné à Fuldes, il exhorta
les Religieux à bien pratiquer leur Regle, leur ordonna de
ne prendre aucune boisson qui pût enyvrer, & de se conten-
ter d'un peu de petite biére : mais la Communauté s'étant
augmentée notablement, cette rigueur fut moderée du tems
du Roi Pepin le Bref , & dans un Conci'e il leur fut per-
mis de boire du vin à cause de ceux qui étoient foibles & in-
firmes. Il se trouva néanmoins un grand nombre de Reli-
gieux qui ne voulant point se servir de cette permission, ne
bûrent point de vin tout le tems de leur vie. - ·
Les bâtimens de Fuldes étant achevés , l'extrême desir
que les Religieux avoient de bien observer la Regle de saint
Benoît, les fit résoudre d'envoïer quelques-uns d'entr'eux
aux grands Monasteres pour y remarquer la discipline re-
guliere, & la pratiquer ensuite dans toute son exactitude.
Ils en parlerent à saint Boniface,qui approuvant leur dessein,
choisit pour ce voïage saint Sturme quialla au Mont-Cassin,
où il demeura quelque tems, comme nous avons dit ailleurs,
† s'instruire § de toutes leurs pratiques regu-
ieres. Saint Boniface remarquant que ces Religieux étoient
pauvres & avoient peine à subsister , leur donna quelques

[ocr errors]

que Carloman augmenta encore le territoire de Fuldes de
trois mille pas , de sorte qu'il contenoit sept milles de tour.
Ce Prélat pour affermir davantage cet établissement, obtint
un Privilege du Pape Zacharie qui soûmettoit ce Monastere
immediatement au Saint Siége : & pour marque de son affe-
étion, il y voulut être enterré. Ce Saint fut martyrisé par les
Frisons l'an 755. Son Corps fut d'abord enterré à Utrecht ;
mais les Religieux de Fuldes l'allerent chercher pour le
transporter dans leur Abbaïe, comme ce Saint l'avoit soû-
haité.
Après la mort de saint Boniface , saint Sturme ne put

[graphic]
« PreviousContinue »