Page images
PDF
EPUB

fig. I.

Ancien Benedictin de labbaie

de si Denis en habit ordinaire dans la maison.

13

[merged small][ocr errors][ocr errors]

T.V.P.104

Fig.II.

Ancien Benedictin de l'abbaie

de St Denis

en habit de Choeur

[merged small][ocr errors]

ANCIEN NE CON. GREGATION DE S, DENIS IN

le

païs Etrangers, comme en Angleterre & en Espagne.

Entre les donations qui furent faites à cette Abbaïe sous

gouvernement de l'Abbé Fardulfe fuccesseur de Maginaire, on remarque que le Comte Theudald , qui fut ac- FRANCE cusé de crime de leze Majesté, après s'être justifié par la voïe du jugement de Dieu devant la Croix, donna une partie de ses biens à ce Monastere & plusieurs familles de serfs ou d'esclaves. Ces serfs étoient destinés à la culture de la terre,& faisoient l'une des principales richesses de ce tems-là. Dagobert I. dans la 10.année de son regne,qui étoit l'an 631. de Jesus-Christ ordonna que les enfans des serfs de cette Abbaïe , soit qu'ils fussent nés de legitime mariage ou non, appartiendroient au Monastere, sous peine d'amende, ou de punition corporelle contre les contrevenans. Comme ils étoient en grand nombre, ils voulurent se revolter & secoüer le joug de la servitude, sous le gouvernement d’Eudes de Deuil, qui obtine un Bref du Pape Adrien IV. adressé aux Evêques de France , pour contraindre par

les voïes canoniques, les serfs de cette Abbaïe à rendre les services ausquels ils étoient obligés , & environ cent ans aprés Clement IV. l'an 1266. donna pouvoir aux Abbés de saint Denis, de conferer la Tonsure Clericale aux ferfs de cette Abbaïe , après qu'ils auroient été affranchis, du confentement de la Communauté. il y

avoit aussi dans cette Abbaïe des Pauvres Matriculiers , ainsi appellés parce qu'ils étoient instruits dans la Matricule ou Catalogue de l'Eglise. Ils avoient souvent part aux largesses des bienfaicteurs. Ils faisoient les plus gros ouvrages de la Sacristie , comme de tendre les tapisseries, garder les portes , empêcher le cumulte du peuple , tenir l'Eglise propre, & veiller à la garde des saintes Reliques: La plûpart étoient des personnes qui en reconnoissance de ce qu'ils avoient été guéris par l'assistance des Saints Martyrs, consacroient le reste de leurs jours au service de l’Abbaïe , portant l'habit Monastique , & la Tonsure, comme les Moines. · Quoique certe Abbaïe dût selon les lapparences servir de modele aux Maisons Religieuses qui étoient de sa Jurisdiation , elle eut cependant besoin elle même d'être reformée fur la fin du septiéme fiécle. Lerelâchement s'y écoit introTone V.

O

« PreviousContinue »