Page images
PDF
EPUB

fig. III.

Ancien Chanoine Régulier,

112.

du Prieuré des deux amans.

Cl. Duflor.

[merged small][ocr errors][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small]

te ,

les Normans s'estant establis dans la Neustrie à laquelle ils CHANOL, donnerent leur nom, faisant de grands ravages dans cette de ROUEN, Province, principalement dans la balle Normandie , les Reliques de saint Ļo & de saint Romphard Evesque de Coutances furent apportées, à Rouen & deposées dans certe Eglise de la Trinité, qui depuis ce temps a retenu le nom de saint Lo. Rollo Duc des Normans s'estant fait Chrestien, accorda en leur consideration l'Eglise où ces SS. reposoient à Thiery Evefque de Coutances &à ces Chanoines pour leur servir de Cathedrale , & y faire le service divin jusques à ce qu'ils fussent reftablis dans leur propre ville. Quatre Eyesques de Coutances consecutifs y tinrens leur fiege pendant plus de 120. ans, & ils y laisserent en se retiranr en balfe Normandie un College de Chanoines, lesquels estant tombés dans le dereglement, Algare Evesque de Coutances y mit des Chanoines Reguliers qu'il fit venir de fainte Barbe en Auge en 1144. qui aïant auf abandonné la vie Reguliere , furent unis à la Congregation de France l'an 1639. comme nous avons dit ci-deffus. Ils es toient en possession de porter l'hyver à l'Eglise la chape viole

& en esté l'aumuce d’ecofe de mesme couleur doublée & bordée de fourure blanche. Le Prieuré des deux Amans au mesme Diocese de Rouen,

CHANON embralfa aussi la mesme Reforme le 24. Mai 1648. Il y a eu 2. AMANSA plusieurs opinions touchant l'origine de ce nom. La tradition du Païs est qu'un jeune Gentilhomme aiant recherché en mariage une Demoiselle des environs de ce lieu', ses parens ne crurent pas ce parti avantageux pour elle & refuserent son alliance. Ce Gentilhomme ne se rebuta point de ce refus, au contraire il redoubla ses poursuites jusqu'à se rendre importun,de sorte que le pere de la fille croiant fe defaire de lui & lui demandant quelque chose d'impossible, lui promit sa fille s'il la pouvoit porter jusques au haut de la montagne où le Monaltere est presentement fitué , laquelle est fort roide & de difficile accés

. Il accepta la condition & la porta heureusement jusques au haut de cette montagne', mais lì las & fi epuisé qu'il expira sur le champ. Cet accident toucha fi sensiblement la fille qu'elle mourut aussi de deplaisir , de force de l’un & de l'autre les firent inhumer ensemớle au mesme lieu qui a gardé depuis le nom des deux Amans. Comme cette Histoire approche du Roman, c'est pour cela

N ES DES

. AMANS.

D dd iij

que les

parens

CHANOI:, qued'autres ont cru que ce nom avoit esté donné à ce Monastere NES REGUL;

en consideration d'un mari & d'une femme d'Auvergne dont parle Gregoire de Tours au livre 32, de gloria Confesorum. Lefquels aïant gardé toute leur vie la virginité dans le mariage, & aïant esté enterrés après leur mort l'un après l'autre dans deux fepulcres differens de pierre, on trouva le lendemain qu'ils estoient si bien joints ensembe qu'il n'en paroissoit qu'un: c'est pourquoi ils furent honorés dans tout le Païs sous le nom des deux Amans. Mais il y en a d'autres qui ont estimé qu'il ne faloit point chercher d'autre origine que l'amour saint & reciproque de Notre Seigneur envers la Magdelaine qui est la Patrone de cette Eglise. Les Chanoines Reguliers de ce lieu avant la reforme portoient l'aumuce sur la telte,& avoient

un rochet pardessus leur robe. CHANOI

L'Abbaïe de saint Martin d’Epernay en Champagne fut du NFS DE S. nombre de celles qui estant tombées dans le relâchement, vouD'Epernay. lurent embrasser la vie Reguliere en s'unissant à la Congrega

cion de France ou de Ste Genevieve. Elle avoit esté fondée des le commencement du douziéme siécle par les Comtes de Champagne,& fut toujours desservie par des Chanoines Seculiers jufqu'en l'an 1148, que Gallerand ou Vallerand, quatriéme Abbé, aïant esté touché par les predications de saint Bernard , resolur de quitter le monde pour se faire Religieux à Clairevaux; mais avant d'executer són dessein, il fit venir par le conseil de ce Saint, & du consentement de Thibaut Comte de Champagne, des. Chanoines Reguliers à faint Martin d'Epernay. Foulques Religieux de saint Leon de Toul fut élu Abbé & fut beni par Renaud Archevesque de Rheims en presence

de saint Bernard, du Comte de Champagne, & de Josselin Evefque de Soissons. Ces Chanoines avant leur union avec la Congregation de France, portoient une robe blanche à l'antique, & pardellus, une espece de petit rocher que quelques-uns appelsent ( selon le P. Du Moulinet ) farrocium ou scorlicium. Les

Chanoines Reguliers de la Prevosté de Beaumont , au DioceBEAUMONT. se de Vabres , en ont un qui consiste en une piece ou bande

de linge à l'entour du cou, qui descend en pointe sur l'ef

Les Chanoines Reguliers de la Congregation de France ont ausli reformé ceux de la Cathedrale d'Usez, qui est une des plus anciennes de France ; puisque le Catalogue de ses

GHANOINIS DE

tomac.

Fig. 1.

[ocr errors][merged small]

113.

« PreviousContinue »