Page images
PDF
EPUB

TRINITALRES.

droits,& en est venu heureusement à bout , l'affaire aïant esté ORDRE DES decidée en sa faveur par l'autorité du Pape Clement XI. & les Ordres du Roi d'Espagne. Le Reverend Pere de la Forge qui avoir efté élu pour lors General par les François, les Portugais & les Italiens après la mort du Reverend Pere Tillier,assembla l'an 1705. le Chapitre General à Cerfroy , où aïant renoncé à son Office, il fut derechef élu par tous les Vocaux, du nombre desquels estoient les Religieux Espagnols. Ainfi il n'y a plus presentement qu'un Ministre General aniversellement reconnu par tous les Religieux de l'Ordre , si nous en exceptons néanmoins les Déchaussez d'Espagne , qui en ont un particulier dès l'an 1636. comme nous dirons en parlant de leur Reforme.

Robert Gaguin qui a écrit les Chroniques de France, a esté Ministre General de cet Ordre, & estant Ambassadeur à Rome pour

le Roi Charles VIII. il transigea par écrit avec Philippe Cluys Bailli de la Morée, & Guillaume Caoursin Vice-Chancelier , & tous deux députés du Grand-Maistre de Rhodes; pour l'union de ces deux Ordres , en retenant chacun leur habit. L'Acte en fut signé le quatre Juillet 1456. il n'a pas néanmoins eu d'effet , & Davity dans sa Description du monde, en parlant des Ordres Religieux, dit avoir vû l'Original de cet Acte entre les mains du Reverend Pere Louis Petit pour lors General des Trinitaires.

Quant à leur habillement , il est differend en chaque Païs; car en France ils ont une foutane de Serge blanche avec un Scapulaire de mesme étoffe sur lequel il y a une Croix

rouge & bleue. Lorsqu'ils sont au Chưur, ils mettent l'esté un surplis & l’hiver une chape avec une espece de Capuce fendu pardevant. Dans la Maison ils ont un Camail, & quand ils fortent ils ont un manteau noir à la maniere des Ecclesiastiques. Ce n'est néanmoins que depuis environ vingt ou vingt-cinq ans, qu'ils ont pris cet habillement ; car ils estoient auparavant vêtus de drap avec un grand Camail tant au Chaur & à la Maison qu'allant par la Ville , lequel habillement les Reformés,dont nous parlerons dans le Chapitre suivant,ont conservé. Les Religieux d'Italie font habillés à peu près comme les Reformés , sinon que leurs habits sont plus amples & de Serge, & qu'ils portent une chape soit au Chour soit allant par

la Ville, Ceux de la nouvelle & vieille Castille, dans l'Arragon, la

Rur iij

[ocr errors]

TRINITAT-. Catalogne & le Roïaume de Valence , ont des robes blanches

& une chape noire. Dans le reste de l'Espagne , ils n'ont point de chapes; mais ils ont seulement le grand Camail noir qui descend jusqu'à la ceinture , & ceux de Portugal portent aussi la chape noire , & tous , excepté les Dechaussés, dont nous parlerons dans la suite, ont sur le Scapulaire,& sur la chape ou manteau, une Croix patrée rouge & bleue. Cet Ordrea pour armes d'argent à une Croix partée de gueules & d'azur, à une bordure aussi d'azur , chargée de huit feurs-de-lis d'or, l'Ecu timbré de la Couronne Rožale de France,& deux Cerfs blancs pour supports.

Voïez Bonaventure Baron. Annal. SS. Trinitatis , Gaguin, Chroniq. de France liv. 6. Tambur. de fur. Abb. Tom. 2. difput. 24. quæft.4. Sanmarth. Gall. Christ

. Tom. 4. Natal. Alexand. Hift. Ecclef. Secul. 13. 6.14. Gonon. vit PP. Occident. Bailler & Giry, vies des SS. Hermant, establissement des Ordres Religieux & l'origine du Scapulaire et du tiers Ordre de la sainte Trinité.

CHAPITRE XLVI.
De la Congregation des Religieux Trinitaires Reformés.
LO

'ORDRE des Trinitaires estoit tombé dans un grand relaf

chement & avoit besoin de Reforme : elle fut ordonnée dans les Chapitres Generaux des années 1573. & 1576. mais l'on se mettoit peu en peine dans l'Ordre d'executer certe Ordonnance , lorsque Dieu suscita deux faints Ermices pour estre les Fondateurs de cette Reforme ; ce furent les Peres

Julien de Nantonville du Diocese de Chartres , & Claude Origine du Aleph du Diocese de Paris , qui demeuroient dans un ErmiSeandaine tage proche Pontoise sous le nom de S. Michel. Ils demandeSainte Tri- rent permission au Pape Gregoire XIII. de porter l'habit de wité 5. 13. l'Ordre de la sainte Trinité, & ce Pontife informé de la vie

austere & Reguliere qu'ils avoient menée avec dix autres Compagnons dans cet Ermitage de saint Michel , le changea en une Maison de cet Ordre par Bulle du 18. Mars 1578. & ils en firent Profeffion à Cerfroy le huit Octobre 1580. Ils s'attacherent ensuite fortement à l'Observance de la Regle & de ce qui concerne l'Institut avec tant de ferveur , que plusieurs

[ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]
[ocr errors]

RES REFOR

Religieux de l'Ordre les voulurent imiter en prenant le

pre

TRINITAL mier esprit de leurs saints Fondateurs , & on leur accorda de xes. nouveaux establissemens.

L'an 1601. Clement VIII. permit à ces Reformés de presenter deux ou trois sujets d'entre eux au General, afin qu'il en choisilt un pour Visiteur General. L'an 1619. Paul v. leur donna pouvoir d'ériger de nouvelles Maisons & d'introduire leur Reforme dans les anciennes, comme aufli d'élire tous les trois ans un Vicaire General , voulant qu'ils fussent toujours soumis au General. Urbain VIII. l'an 1624. ažant donné pouvoir au General de visiter fon Ordre , declara par up Bref qu'il ne vouloit point déroger aux Privileges des Re formés, ni leur préjudicier, ordonnant au contraire qu'ils ne pourroient pas

estre visités contre leurs Statuts qui avoient esté approuvés du saint Siege. Ces Bulles & ces Brefs furent autorilés par Lettres Patentes du Roi Louis XIII, nonobftapp l'opposition des Anciens, & enregistrés au Conseil le 19. Mai 1627

Les Anciens n'aïant pas laissé que d'inquierer toujours les Reformés, ceux-ci obtinrent un Bref du Pape Urbain VIII. le vingt-cinq Octobre 1635, par lequel la Sainteté nomma le Cardinal de la Rochefoucaud, & le commit pour faire la visite & reforier par lui ou tel autre qu'il jugeroit à propos tous les Couvents des Trinitaires de France. Les Anciens s'y opposerent ; mais malgré leurs oppofitions , le Roi par ses Lettres du mois de Septembre 1637. youlut que ce Bref fult executé,& pomma des Commissaires qui furent Messieurs de Roiffy, Fouquet, Sanguin Evefque de Senlis , Seguier Evesque de Meaux, & laîné de la Marguerie, Conseillers d'Etat, de Lezeau, Barillon , Morangis, Verthamon , Mangot , Villarceaux, d'Irual, Beaubourg, Thierfaut , Fouquer & de Haire Maistres des Requestes , pour entendre & regler ces Religieux sur tous leurs differens. "Le General des Trinitaires & les An ciens ponobstant cela , voulant toujours empescher l'execution de ce Bref , qu'ils prétendoient subreptif, en appellerent comme d'abus au Parlement de Paris ; mais le Roi évoqua à fon Conseil cet appel par un Arrest du mois de Decembre de la mesme année 1637. par lequel il renvoia les parties devant les Commissaires qu'il avoit nommés pour entendre leurs differens & en faire rapport à Sa Majesté,

[ocr errors]
« PreviousContinue »