Page images
PDF
EPUB

PORTE

ITALIE

avoit découvert à sainte Heleine le lieu où estoit la Croix de RELIGIEUX Notre Seigneur Jesus-Christ, disent qu'il fut baptisé par saint CROIX EN Eusebe Pape qui mourut l'an 31 1. c'est-à-dire quinze ans avant que sainte Helene cult esté à Jerusalem pour y chercher la vraie-Croix. On fait ce Judas ou Cyriaque,qui à ce qu'on pretend,prit ce nom après son Bapresme, Evefque de Jerusalein & Successeur de faint Macaire qui mourut l'an 331.& on donned ce saint Cyriaque pour pere , Simon, & pour aïeul Zachée, qui vivoit du tems de Jesus-Christ. Enfin l'on pretend que Julien l’Apostat estant à Jerusalem le fit mourir en la presence ; cependant ce Prince ne fut à Jerusalem que l'an 362 ou 363. au-" quel tems saint Cyrille estoit pour lors Evesque de Jerusalem. Nous paffons fous silence les autres raisons qu'on a de croire que saintQuiriace ou Cyriaque ne vivoit point fous l'Empire de Constantin, auquel tems sainte Heleine trouva-la vraïe-Croix; & que s'il y a eu un Evesque de Jerusalem de ce nom , il duit avoir souffert le martyre sous l’Empire d’Adrien l'an 134: Ainsi c'est à tort que les Religieux Porte-Croix se vantent d'avoir eu un saint Quiriace ou Cyriaque Evesque de Jerusalem pour Fondateur ou Restaurateur de leur Ordre.

Ce qui est certain, c'est què cer Ordre estoit déja establi avant qu'Alexandre III.montast sur la Chair de S.Pierre;puisque ce Pontife fusant la persecution de l'Empereur Frideric Barberousse, trouva un azile dans plusieurs Monasteres de cet Ordre , & qu'après que l'Eglise füt en paix , il le renouvella, pour ainsi dire, l'an 1169. lui donnant une Regle & des Constitutions, & le prenant sous sa protection. Herman Schedel dans ses Chroniques, dit qu'Innocent IV. estant à Lyon, fic encore des Reglemens pour ces Religieux, & qu'il ordonna qu'ils auroient toûjours une Croix à la main,& Clement IV. establir le Monastere & Hôpital de sainte Marie de Morello à Boulogne pour

Chef de cet Ordre. Il souffrit beaucoup dans la suite par les guerres qui defolerent l'Italie. Sous le Pontificar d'Eugene IV. le relâchementy eftoit fort grand, la pluspart des Monasteres furent donnés en Commende, & le Cardinal Bessárion eut celui de Venise. Pie II. tâcha d'y retablir la discipline Reguliere. Il fit encore à ce sujer de nouveaux Reglemens, confirma les Privileges qui lui avoient esté accordés par ses predecesseurs, & ordonna dans le Concile de Mancouë l'an 1459. que les Religieux por-

.

PORTE

ITALIE.

[ocr errors]

RELIGIEUX teroient à l'avenir une Tunique avec un Scapulaire , un manGROIX EN teau pardessus & un grand Camail,le tour de couleur bleuë,

au lieu qu'auparavant ils estoient habillés de gris, voulant qu'ils eussent toûjours en main une Croix d'argent comme ils avoient accoustumé. C'estoit sans doute un abus que la vanité de quelques Superieurs avoit introduit, car ils ne portoient dans le commencement que des Croix de .fer. Ils ne prirent cette sorte d'habillement que l'an 1462. dans leur Chapitre General, où le P. Thadée Galgalelli qui avoit esté autrefois de l'Ordre des Servites , fut élu General.

Peu à peu le relâchement s'estant encore introduit de nouveau dans cer Ordre , Pie V. le remit en meilleur estar en 1518. l'approuvant de rechef & confirmant ses privileges. Mais apparemment que le desordre y estoit bien grand en 1656. & qu'Alexandre VII. perdit l’esperance de pouvoir y retablir la regularité que ces Religieux avoient fi souvent abandonnée ; car il les supprima tout-à-fait

, & donna les biens qu'ils poffedoient dans l'Etat de Venise à la Republique , pour s'en servir dans la guerre qu'elle avoit alors avec les Turcs ; & presentement les RR. PP. de la Compagnie de Jesus occupent le Monastere qu'ils avoient dans la ville de Venise, où il y a encore des tableaux qui representent ces Religieux, tels qu'on peut les voir dans la figure que nous en donnons. Ils avoient pour armes d'azur à trois montagnes de synople surmontées de trois Croix d'or , avec ces mots pour devise , super omnia.

Ces Religieux,à qui on a donné aussi la qualité de Chanoines Reguliers ,.ettoient soumis à la Regle de saint Augustin,& ne s'étendoient pas hors de l'Italie. Ils estoient divisés en cinq Provinces qui eltoient celles, de Boulogne , de Venise , de Rome, de Milan, & de Naples. Ils avoient autrefois deux cens huit Couvens , dont il ne leur en restoit qu'environ cinquante lorsqu'ils furent supprimés. Ces Monasteres estoient auíli Hôpitaux, & il y en avoir environ douze qui estoient en Commende. Ils ne mangeoient point de viande tous les Mercredis de l'année , jeûpoient tous les Vendredis , n'usant ces jours-là que de viandes quadragesimales , c'est-à-dire ne mangeant ni beure, ni fromage, ni æufs , ni aucun laitage. Tous les trois ans ils tenoient leur Chapitre General ; les Pricurs y estoient propusés par le General pour estre élus par voix secretes ; & fi pendant le triennalil en mourroit quelqu'un, il en substituo

ulz

[ocr errors]

PORTE

ITALIE.

[ocr errors]

un autre à sa place. Voici la formule des Væux qu'ils faisoienc: RELIGIEUX Ego frater N. confiderans mores & Regularem observantiam hujius CROIX EN sacri Ordinis Cruciferorum in quo cum ejus habitu fum certo tempore conversatus de certa fcientia a spontanea voluntate, volens, & intendens in hac facra Religione Domino perpetuis temporibus famulari , profiteor , promitto , 4c voveo Deo,Beata Maria femper Virgini & Patri noftro Cleto , tibique Reverendiffimo Domino Patri N. totius Ordinis Generali Ministro, me semper & omni tempore quo

mihi fuerit vita comes , in hac Sacra Religione Cruciferorum in hoc Monasterio de aliis fub veftra & fuccefforum obedientia , fia delitate manfurum, fervaturumque in quantum Dominus largiri dignabitur , hujus sacri Ordinis Regulam & laudabiles Constitutiones & mores ac precipuè illa substantialia videlicet obedientiam, paupertatem do caftitatem , que omnia & fingula predicta, fpontè bona fide, & fincera intentione profiteor, voveo ac promitto, & de his omnibus vos presentes eritis teftes.Il y a eu dans cet Ordre plusieurs personnes distinguées,comme Jean Gamberti Patriarche de Grade, Vincent Evesque de Catare,& Renoilt Leoni Evesque d'Arcadie qui a fait l'Histoire de cet Ordre.

M. Alleman dans lon Histoire Monastique d'Irlande dit qu'il y a de l'apparence que les Religieux Porte-Croix qui avoient quatorze Monasteres dans ce Roïaume, & qui furent supprimés dans le changement de Religion qui s'y fit, eltoient de la Congregation des Porte-Croix d'Italie, puisque ceux de France & des Païs-bas ne les connoissent point pour avoir esté de leur Ordre. Il y a néanmoins lieu d'en douter ; & M. Alleman s'est trompé lorsqu'il dit que ceux d'Italie n'estoient pas Hospitaliers, mais Militaires ou Chevaliers , & qu'ils estoient habillés de noir ; puisqu'il n'y a qu'à lire les Bulles dont nous avons parlé pour estre convaincu qu'ils estoient Hospitaliers; & la Bulle de Pie II. aussi-bien que les tableaux qui sont reltés dans leurs anciens Monasteres, font assez connoistre la couleur & la forme de leur habillement qui estoit bleu , & auparavant ils estoient habillés de gris. Les Chevaliers du faint Esprit dont nous avons parlé dans le Chapitre xxxi. pretendoient que leur Ordre avoit elté aussi appellé l'Ordre des Croisiers,Porte Croix & Chevaliers bleus , & pour faire valoir leur antiquité pretenduë , ils citoient unę Bulle d'Urbain Ill. de l'an 1187. adressée aux Porte-Croix de Boulogne que ce Pape appelle Cruciferi, & qui furent obligés de se conformer ( à ce que preten.

Tome II.

[ocr errors]

RELIGIEUX
PORTE-

Matth. Pa

[ocr errors]

tendoient les Chevaliers du saint Esprit ) aux Reglemens faits GROIX. EN au Chapitre pretendu de 1032. C'est ce qu'on ne trouve point

dans cette Bulle, qui est à la verité adressée aux Religieux Porte-Croix qui n'ont jamais rien eu de commun avec l'Ordre du saint Esprit.

Matthieu Paris Historien Anglois, fait mention du tems que ris, Hiß. des Religieux Porte-Croix vinrent en Angleterre. Il dit

que Anglo pase ce fut l'an 1244. qu'ils portoient des batons auboat desquels il

. Heur. 111. y avoit une Croix, & qu'ils se presenterent au Sinodeque te

noit l’Evesque de Rochester, demandant une demeure : qu'ils estoient munis d'un Privilege que le Pape leur avoit donné,faisant defense à qui que ce fult de les molester , de les reprendre & de leur commander , avec pouvoir d'excommunier ceux qui le feroient. C'est ce qui le fait declamer avec un peu trop

de chaleur contre les Ordres nouveaux qui paroisloient dans ce tems-là, au mepris,dit-il , de ceux de saint Augustin & de saint Benoist. Mais qu'auroit-il dit, s'il avoit vécu dans les fiécles suivants qui ont produit tant de differentes Congregations, qui bien loin qu'elles aïent fait deshonneur aux Ordres de saint Augustin & de faint Benoist , ont esté de leurs principaux

membres , & en ont relevé au contraire la gloire & l'éclat par Monaft.xnslican. to. 2,

les Saints & les personnes illustres quien sont sortis. Dodsworth & Dagdale parlent de deux Monasteres de cet Ordre en Angleterre, l'un à Londres & l'autre au bourg de Rigat; & di

Tent que cer Ordre eftoit confondu avec celui des Trinitaires. Clem. Rey. Clement Reyner dit qu'on les appelloit Croucedfiers , que

leur ner, Apoftolo premiere Maison fut fondée à Rigat l'an 1245. & celle de Lon

dres l'an 1298. par Rodolphe Holiar & Guillaume Sebern qui Track.t.Selt

. prirent l'habit de cet Ordre sous le Prieur Adam. Cette Mai1. pag. 164. jon a toûjours retenu le nom de ces Religieux , quoiqu'après

le changement de Religion qui est arrivé dans ce Rojaume
elle ait esté convertie en une Verrerie qui fut toute brûlée en
1575. n'y estant resté que les quatre murailles. Ils en avoient
ausli une à Oxfort où ils furent

reçurs
l'an

134-9.
Voiez Benedetto Leoni , Origine è fondatione dell'Ordine de
Crociferi. Silvest. Marul. mar. Occean. di tut. gl. Relig. lib. I.
cap. 31. Tambur. de fur. Abbat. Tom. 2. num 34. Herman, Hift.
de l'orablissement des Ordres Relig. Tom. 2 cap. 40.

Anglia

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][merged small]
« PreviousContinue »