Page images
PDF
EPUB

56!

Religieuse Hospitaliere de l'ordre du S'Esprit

Handle Comlé de Bourgogne, en habit ordinaire dans la maison.

[blocks in formation]

qualité de Vicaire General, Coadjuteur , Superieur, Com-ORDRED mandeur ou Religieux de l'Ordre du saint Esprit d'en porter DE MONT les marques ni d'en faire aucune fonction à peine d'excommu- PELLIER, nication ipfo facto. Nonobstant cette Sentence il lui est permis par un Arrest du Grand Conseil du trois Septembre 1658. de prendre possession de la Commanderie de Montpellier à condition d'obtenir des Bulles dans six mois. 11 les obrint du Pape Alexandre VII. & prit possession de cette Commanderie en 1659. avec la qualité de Grand Maistre de l'Ordre. Par Sentence du 16. Octobre de la mesme année, l'Official le declara excommunié pour avoir pris

avoir pris la qualité de Superieur de cet Ordre , & lui fit iteratives defenses de se qualifier à l'avenir Grand Vicaire ou Religieux de cet Ordre, declara les profeffions faites entre ses mains , nulles, le condamna à cent livres d'amende, à tenir prison pendant six mois , & à dire les sept Pleaumes tête nuë & à genoux. Par une autre Sentence du Chasteler de Paris du 29. Aoust. 1667. il fut condamné d'estre mandé, blâmé nuë teste & à genoux , & defenses lui furent faites de prendre la qualité de General, & par Arrest du Parlement du 29. Mai 1668. il fut banni pour neuf ans. Le Roi

par son Brevet du 21. Septembre de la mesme année, donna la Commanderie de Montpellier à M. Rousseau de Bazoche Evefque de Cesarée Conseiller au Parlement de Paris. Un nommé Compan se pretendit pourveu de cetteCommanderie : Desecures eut aufli toûjours les.mesmes pretentions, mais parArrest du Conseil d'Etat du 9. Septembre 1669. l’Evesque de Cesarée fut maintenu dans la possession de cette Commandes rie contre Compan & Desecures. Par Arrest du Grand Conseil du

27. Avril 1671. il fut ordonné qu'on tiendroit le Chapitre General de cet Ordre. Le Roi par un autre Arrest de fon Conseil d'Etac du mois de Mai de la melme année confirma celui du Grand Conseil, & ordonna que nonobstant le refus qu'on avoit fait à Rome de donner des Bulles à l'Evesque de Cesarée, ce Prelat seroit reconnu pour General de l'Ordre par les Religieux & Religieuses , Chevaliers, Commandeurs , & autres personnes de l'Ordre , & qu'on assembleroit le Chapitre General. L'Evesque de Cesarée mourut la mesme année sans avoir obtenu de Bulles , & après sa mort M. Morin du Colombier Aumosnier du Roi se fit pourvoir par Bref du Pape Clement X. du mois de Fevrier 1672. de la CommandeTome lI.

Dd

tous

PELLIER,

ORDRE DU rie de Montpellier (vacante depuis quarante ans, à ce qu'il DE MONT- avoit expofé) à la charge de prendre l'habit & de faire

profellion dans l'Ordre Regulier du saint Esprit.

Cette Commanderie lui fut contestée, & il y a de l'apparence que toutes ces divisions arrivées parmi ceux qui se pretendoient Superieurs, Commandeurs & Officiers de cet Or. dre, qui la pluspart n'avoient aucun titre legitime, & qui bien loin de retablir cet Ordre en France dans son ancien-luitre, le flerrissoient au contraire par leur conduite & les abus qu'ils commettoient dans la reception des pretendus Chevaliers, admettant indifferemment tous ceux qui leur donnoient le plus d'argent , porterent le Roi à mettre l'Ordre du faint Esprit de Montpellier au nombre de ceux que la Majesté declara 'éreincs de fait & supprimés de droit par fon Edit du mois de Decembre de l'an 1672. & qu'il uoit à celui de saint Lazare. Nonosstant cer Edit', M. du Colombier obrint au mois de Janvier 1673. des Lettres de François Marie Phuebus Archevesque de Tarse,Cominandeur de l'Hôpital de Rome & General de l'Ordre du faint Esprit , par lesquelles il l'establisfoit son Vicaire General & Vifiteur en France & dans les Provinces adjacentes, ce qui lui procura un sejour de huit années à la Bastille.

Les autres Chevaliers du saint Esprit formerent opposition au Grand Conseil à l'enregistrement de cet Edit. Ils continuerent à s'assembler & mesme à recevoir des Chevaliers. Le fieur de la Coste fe disoit Grand Maistre de cet Ordre comme aïant esté canoniquement élu

par les Chevaliers. Mais fa Majesté par deux Arreits du Conseil d'Etat des années 1689. & 1690. fit defense à ce Grand Maistre de prendre cette qualité à l'avenir, ni de porter la Croix & l'epée lui & les siens : & declara toutes les receptions & pretenduës Lettres de provisions par eux exe pediées depuis l'Edit de 1672. nulles & de nul effet , & fans avoir égard à leurs oppositions , ordonna que fon Edit seroic executé. : Les Chevaliers de faint Lazare qui jusqu'alors avoient trouvé beaucoup de facilité à obtenir ce qu'ils avoient souhaité, trouverent néanmoins dans la fuite de grandes difficultés pour l'execution de cet Edit ; car les Religieux Profez de l'Ordre du faint Esprit, se joignirent aux Chevaliers de cet Ordre pour interrompre le cours des entreprises de ceux de saint Lazare. Les Chevaliers du saint Esprit offrirent à la Majesté de

[merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small]
« PreviousContinue »