Page images
PDF
EPUB

POLOGNE.

[ocr errors]

tres ,

nommé de Casimire, à cause du lieu de la naissance. Il avoit CHANOIesté Religieux du Monastere du Saint Sacrement de cette LIERS DE Ville , où il mourut l'an 1489. le 3. May; & depuis ce tems

LAIRAN, EN là , il y a toûjours eu une grande affluence de peuple à son tombeau', où il se fait encore tous les jours plusieurs miracles. Le

corps du B. Adam Sibonius , qui a esté autrefois Prieur du mesme Monastere , repose aussi dans cette Eglise, ou Dieu a fait connoistre sa sainteté par la vertu qu'il a accordée à ses saintes Reliques, de chasser les Demons des corps des polledés. Les corps des BB. Nicolas Siekierki & Gelafe Zorauski fe font conservés jusqu'à present sans corruption. Le Bienheureux Nicolas de Radomsco delivra sa patrie d'un incendie qui la menaçoit de ruine, & apparut pendant ce tems à ses concitoyens au milieu des nuës. Les BB. Nicolas de Biecz, Jeany de Lesblin , Jean de Nifla , Etienne Smolenski & plusieurs au-"

se sont aussi rendus celebres par leur sainteté. Enfin
D. Jacques Mrovinski Sous-diacre , & Jean-Baptiste Malo-
nouski Prevost de Kranistavy, ont repandu leur sang pour la
defense des biens de ce Monastere, le premier aïant esté tué
par les Suedois, & l'autre par les Cofaques.

Il y a aussi eu dans cette Congregation plusieurs personnes
qui se sont rendus recommendables par leur science,& que leur
merite a fait choisir par d'autres Monasteres qui n'estoient pas
de la mesme Congregation pour les gouverner, comme Dom
Nicolas Nyzyki dont nous avons parlé ci-dessus , qui avant
que d'avoir esté nommé à l'Evesché de Chelmno,fut demandé
pour Prevost par les Chanoines Reguliers de Mstiono, aussi--
bien
que

Dom André Strembosk. Ceux de la Prevosté de
Stemberg en Moravie, dont le Prevost a droit de se servir
d'ornemens Pontificaux , appellerent Dom Mathias Gaszynski
pour remplir cette dignité : Les Chanoines Reguliers de Clo-
daviensko choisirent D. Martin Ciecierski pour leur Prevost,
& ceux de Louxbranic, D. Paul Nolenski. Enfin il y en a plu-
fieurs autres qui ont esté considerés par leur insigne pieté
jointe à leur noblesse ; comme D. Jacques Bleniski, D. Jean
Chrysostome Korsale , D. Derslas de Borznisko Chanoine &
Archidiacre de l'Eglise Cathedrale de Cracovie ; Martin
Kloezynski Fondateur de cette Congregation, & D. Hiacinte
Librorius Docteur en l’un & l'autre Droit, Censeur des livress
du Diocese de Cracovie, & Prevost du Monastere de la mesme -
Ville

G-lij

CHANOI.
NES RE-
GULIERS

IN POLO

[ocr errors]

L’habit de ces Chanoines consiste en une foutane blanche,

avec une espece de rochet sans manches en forme de scapulaiDiLatran, re descendant jusques sur les reins , où il s'élargit & entoure le

corps. Par dessus ce rocher qu'on nomme Sarracium , ils mertent un mantelet noir descendant jusqu'aux genoux, à la maniére des Prelats de Rome & dans les fonctions publiques à Cracovie, ils se servent du surplis qu'ils mettent par dessus le Sarracium , avec une mozette ou camail noir ; en d'autres lieux, au lieu du surplis , ils mettent un rocher. Il se peut

faire qu'ils portoient autrefois une aumuce sur les espaules, comme il paroist par la figure de l'habillement d'un de ces Chanoines qu'a donnée le P. Du Moulinet sur la relation, à ce qu'il dit,des personnes qui ont voïagé en ce païs, d'autant plus que Penot dit que ceux du Monastere du S. Sacrement à Cracovie portoient des surplis & des aumuces violettes ; mais ils ont fans doute quitté cet habillement pour prendre celui dont nous avons donné la description , conformement aux memoires qui nous ont esté envoïés de Pologne, datés du 17. Aoust 1704. & attestés par le R. P.D. Aguilin Michel Gorczynski Docteur en Theologie & en Droit Canon, Commissaire General des Chanoines Reguliers dans la petite Pologne & le grand Duché de Lituanie. On peut consulter Penot , Hijt. Tripart. Canonicor. Regul. lib. 2. & Du Moulinet , Habillement des Chanoines Reguliers.

La Congregation de tous les Saints d'Olmutz en Moravie, D'Ulmuiz fut fondée au commencement du seiziéme siecle, & le Mo

naftere d'Olmutz sous le titre de tous les Saints qui en est le chef, fut fondée par les Chanoines Reguliers sur les ruines de celui de Langstron , qui avoit esté ravagé par les Hereriques peu de tems avant que le Pape Alexandre V I.parvinst au Souverain Pontificat l'an 1492. Jean-Stiakoka qui en fut le premier Prevost & les autres Chanoines, le firent bastir à leurs propres frais

. Ce Monastere estant basti , la Prevosté de Stemberg & quelques autres Monasteres, firent union ensemble, & reconnurent celui d'Olmutz pour leur Chef, ce qui fut approuvé par le Pape , qui accorda à ces Chanoines le titre de Chanoines Reguliers de Latran , & les privileges dont jouilloient ceux d'Italie. Il les exemta de la Jurisdiction des Ordinaires, & les reçur sous la protection immediate du S. Siege. Le Roy Uladislás leur accorda beaucoup

CONGRE-
GATION

[merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small]
[merged small][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]

Le ORIGINE

RES.

de privileges, & les mit aussi sous sa protection lan ISTO.
Prevost d'Olmurz se sert d'habits pontificaux,&a voix & seance DiS ( 134-
dans les Estats de Moravie. Le Prevost de Stemberg a aussi REGULIE-
l'usage de la mitre & de la crosse. Mais il y a apparence que
cette Congregation ne subsiste plus, puisque les Chanoines
Reguliers de Stemberg & de quelques autres Monasteres deła
Congregation d'Olmutz ont eu recours plusieurs fois aux
Chanoines Reguliers de Pologne pour les gouverner , & que
l'Evefque de Chemno qui vivoit encore l'an 1704. a esté Pre-
vost de Stemberg,quoiqu'il fust Chanoine Regulier de la Con-.
gregation de Cracovie : le Prevost du Monastere d'Olmutz
estoit autrefois General de la Congregation de ce nom lorf-
qu'elle subsistoit.

Penot, Hift. Tripart. Canonic. Regul. lib. 2. cap. 40.& 66.

CHAPITRE VI I.

De l'Origine des Chanoine (les Regulieres, en particulier

de celles de Latran.

A

VANT

que

de parler des Chanoinesses Regulieres de Latran, il est à propos de rapporter l'origine de toutes les Chanoinesses Regulieres en general. Nous reconnoissons bien que S. Augustin a esté l'Instituteur des Chanoines Reguliers, puisqu'il elt le premier qui ait fait vivre les Clercs en commun selon la regle des Canons & l'exemple des Apostres ; mais nous ne pouvons pas

dire qu'il ait establí des Chanoinesses telles que nous en vorons à present. Il est vrai

que

les Religieuses qu'il establit à Hippone , peuvent avoir esté appellés Chanoinelles auulli-bien

que

celles qui estoient avant lui repanduës dans plu-fieurs Provinces, tant chez les Grecs que chez les Latins : Mais les noms de Chanoines & de Chanoinesles, comme nous avons dit en parlant de l'origine des Chanoines, estoient donnés indifferemment autrefois aux Ecclesiastiques , aux Moines, aux Religieuses & aux Vierges , aux plus bas Officiers de l'Eglise, aux domestiques des Monasteres, & generalement à tous ceux qui estoient emploïés dans la Matricule ou Catalogue, In Canone. Le Pere le Large Chanoine Regulier de la Congregation de France », avouë que c'estoit l'usage parmi

« PreviousContinue »