Page images
PDF
EPUB

CONGRE- Íoûmise au faint Siege. Elle devint Chef d'une autre Congres
SERIGREN gation, qui fut esteinte lors qu'on les obligea à abandonner
DE LLQUES. cette Eglife, comme nous avons dit dans le Chapitre III. ainsi

l'Eglise de Sainte-Croix de Jerusalem à Rome fut la premiere
qui fut unie à la Congregation de S. Frigdien de Luques
avec le Monastere de sainte Marie la Neuve, situé aussi dans
l'enceinte de Rome, & douze autres Monasteres Conventuels,
fans compter un tres-grand nombre de Prieurés & de Cures.
Mais l'an 1507. le Prieur de S. Frigdien de Luques & ses Reli-
gieux , voïant que leur Congregation diminuoir tous les jours,
&
que

la plupart de leurs Monasteres avoient esté donnés en Commende ; ils firent union avec ceux de S. Sauveur de Latran, &cederent à cette Congregation le Monastere de saint Frigdien de Luques, avec les Prieurés qui en dependoient, qui estoient au nombre de dix, à condition que ceux de Latran qui viendroient demeurer dans le Monastere de Luques,se conformeroient à eux pour l'habillement qui consistoit enune chape noire avec le capuce par dessus le surplis: que l'ancien Prieur de S. Frigdien conferveroit cette dignité pendant sa vie, & que celui qui lui succederoit, joiiroit de ses inesmes privileges qui consistoient entr'autres choses à se servir d'ornemens Pontificaux les Festes solemnelles, & à quelqu'autres conditions exprimées dans la Bulle du Pape Leon X. qui confirma cette union.

Le Pape Lucius II. avoit esté de cette Congregation. Ce fut lui qui ordonna qu'aucun Cardinal ne pourroit pretendre au titre de l'Eglise de sainte Croix de Jerusalem, s'il n'estoit du corps des Chanoines Reguliers de la Congregation de S. Frigdien. Le Pape Innocent II. avoit aussi ordonné la mesme chole à l'égard du titre de sainte Marie la Neuve,ce qui fut confirmé par les Papes Celestin II.Eugene III.Adrien IŤ.& Alexandre III. & c'est peut-estre ce qui a obligé les Papes qui leur ont fuccedé dans la suite , d'oster ces deux Eglises aux Chanoines Reguliers. Elles sont presentement possedées par les Moines de Ciltcaux & du Mont-Oliver.

Penot, Hist. Tripart. Canonicor. Regul.. Silvestr. Maurol. Mar. Ocean. di tutt. gl. Relig. le Paige, Biblioth. Premonft. lib. 1. fe&t. 1.50 Tambur. de Jur. Abbat. tom. 2. dispo:1. 4.

[ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small]

Chanoine Regulier de Latran en Pologne

[blocks in formation]

Des Chanoines Reguliers de Latran en Pologne ego en

Moravie.

P

CHANGI, LIERS DE LATRAN, EN

Enot parlant des Chanoines Reguliers de Pologne, dit nes Reguqu'il semble

que

du tems de Benoist XII. cet Ordre eltoit peu considerable en ce Roïaume, puisque par la Bulle POLOGNE. de ce Pape de l'an 1339. pour la reformacion Generale des Chanoines Reguliers, il y est parlé de toutes les Provinces où il y avoit des Chanoines Reguliers, & qu'il n'y est fait mention d'aucune Province en Pologne. Le P. du Mouliner dit au contraire sur la relation du P. Hiacinte Liberi Prevost du Monastere du S. Sacrement de Cracovie , que la premiere Abbave fut fondée l'an 970. au Bourg de Î remesse au Diocese de Gnesne, par Miecillas Roi de Pologne : Ainsi cet Ordre у seroit aussi ancien que la Religion Chrestienne, puisque Mieciflas fut le premier Prince Polonois, qui fut efclaire des luimieres de la Foi. Le P. Du Mouliner dit encore qu'il fit venir des Chanoines Reguliers de Verone en Italie ; mais il devoit retrancher le mot de Regulier, & ajoûter seulement que ces Chanoines vivoient en commun, puisque l'on ne commença à parler des Chanoines Reguliers que dans le onziéme siécle, & les Chanoines

que

le Roi Miecislas fit venir de Verone , vim voient apparemment selon les Regles qui avoient esté prescrites au Concile d'Aix-la-Chapelle. Ce qui est vrai, c'est qu'on

ne sçait pas le tems que l'Ordre Canonique fut introduit en Pologne ; mais il y est presentement fleurissant. Il y a de cinq fortes de Chanoines Reguliers, sçavoir de Latran , du S. Sepulcre, des Premontrés, du saintEsprit in Saxia & de la Penitence des Martyrs. Nous parlerons des quatre derniers selon le rang qui leur appartient , & nous traiterons dans ce Chapitre des Chanoines de Latrán après avoir parlé de ceux d'Italie , suivant ce que nous nous sommes proposé de mettre de suite toutes les Congregations qui portent le mesme nom, & qui suivent la mesme Regle, ou qui ont rapport les unes avec les autres. Les Chanoines de Latran en Pologne sont divisés en trois

LIERS DE

POLOGNE,

1

Chanoi- Congregations ou Provinces. La premiere & la plus ancienne
NES Rrov- ett celle de Trzemeszno ou Tremefle au Diocese de Gnesne.
LATRAN,EN L’Abbaïe dont nous avons parlé ci-dessus, & qui lui a donné

son nom, en est Chef. Elle est tres noble & tres-riche ; mais
elle est en Commende, & a quelques Monasteres quien depen--
dent, aussi-bien que quelques Cures. C'est dans cette Abbaye
corps

, . de Gnesine.

La seconde Congregation se nomme Czerkenene au Diocese de Posnan, & non pas Plozko, comme dit le P. Du Moulinet ; l’Abbaye qui lui donne aussi son nom, est pareillement en Commende , & estoit possedée l'an 1704. par D. Nicolas Nyzyki Evesque de Chelmno Chanoine Regulier de la Congregation de Cracovie dont nous allons parler. Ce Prelat fut nommé à cet Evesché & à cette Abbaye par le Roi de Pologne Jean Sobieski, & cette Abbaye a aulli quelques Mo-nalteres qui en dependent.

La troisiéme Congregation est celle de Cracovie, qui reconnoist

pour

Fondateur D. Martin Kloezynski Docteur en l'un & l'autre Droit, qui a esté Prevost de Cracovie, & qui a donné de gros biens à cette Congregation. Elle est gouvernée. par un Prevost Claustral, qui prend la qualité de General des Chanoines Reguliers dans le Roïaume de Pologne , & dans le Grand Duché de Lituanie. Cette Prevosté ne cede point en dignité aux deux Abbayes dont nous avons parlé,elle a mesmepļus. de prerogatives, puisqu'elle conserve le droit d'élection que les autres ont perdu. Certe Congregation devroit plustoft s'appeller de Cazimire, puisque son principal Monastere est situé à Cazimire, qui est une des quatre Villes qui divisent Cracovie,dont Cazimire n'est separée que par la. Vistulle. Ce Monastere fur. fondé par le Roy Ladinas II. l’an 1402. sous le titre du Saint Sacrement. C'eft pourquoi ces Chanoines ont pour armes un Calice surmonté d'une hostie. Il y a cinq autres Monasteres en Pologne qui en dependent, & plusieurs dans la Lituanie , dont les principaux sont celui de Vilna qui est tres-magnifique, & fut basti par le Grand General de Lituanie , Michel Patz, & celui de Bichou par Charles Kotievicz qui estoit aussi Grand. General du mesme Duché.

Cette Congregation a produit beaucoup de saints personna-, ges. Celui qui tient le premier rang , est le B. Stanisas sure

[ocr errors]
« PreviousContinue »