Page images
PDF
EPUB

CONGRFGATION DE

phe de Garlasco , qui mourat quelque tems après, & eut pour fucceffeur Domi Ayralde , qui ftie dans la suite Archevê- MORTARE que de Gennes. Ce fut fous fon gouvernement que cette Congregation s'augmenta , & elle devint mesme si considerable, qu'elle a poffedé quarante-deux Monafteres & plufieurs Cures.

Les Benedictins avoient possedé l'Eglise de S. Pierre aŭ Ciel d'Or de Pavie , depuis le commencement du huitiéme fiecle, que Luitprand Roy des Lombards y avoit fait metcre le corps de faint Augustin Docteur de l'Eglise. Mais aïant eu besoin de reforme au commencement du treiziéine siécle, le Pape Honorius III. leur ofta certe Eglife l'an 1222. Il la donna aux Chanoines Reguliers de la Congregation de Mortare's & à cause que le corps de S. Augustin y repofóit , il voulut qu'à l'avenir ce Monaltere fust Chef de leur Congregation, & qu'on y tinst les Chapitres Generaux. Les Chanoines Reguliers qui eftoient restés à Mortare, eurent de la peine à con: sentir que le Chef de leur Congregation fust transferé au Mou naftere de S. Pierre au Ciel d'Or ; ils pretendirent retenir cé droit de superiorité après la mort du Pape Honorius. Mais Gregoire IX. l'an 1228. leur ordonna d'obeir à l'Abbé de faint Pierre au Ciel d'Or, comme à leur Chef; & fur les plaintes que formoient toûjours ceux de Mortare , il ordonna l'an 1238: que les Chapitres Generaux se tiendroient à l'alterna: cive à Mortare & à Parie. Il y a cependant de l'apparence que ceux de Mortare ne furent pas encore satisfaits, & que dans la suite les Couvents qui dependoient de la Congregation de Mora tare, ne furent plus soumis à la Jurisdiction de l'Abbé de saint Pierre au Ciel d'Or de Pavie', & reconnureni le Mom nastere de Mortare pour leur Chef ; car (quand les Cha2 noines de Latran en prirent possession, & qu'on leur euft accordé en 1451. tous les Monasteres qui en dépendoient, celui de S. Pierre au Ciel d'or n'y fut point compris'; & ils n'en fue rent les mailtres que l'an 1583; y aïant esté appellés pour le reformer par le Cardinal Raphaël Riaire.

Le Monaltere de Mortare avoit eu le mesme fort que plufieurs autres qui estoient tombés dans le relaschement , & les guerres qui troublerent le Milanois pendant plusieurs années, lui cauferent beaucoup de dommage, tant dans le spirituel que dans le temporel. Vers l an 1448. le Pere Raphaël Salviati de Calabre de l'Ordre de S. Dominique, par le moïen

CONGRE. de fon frere, qui estoit Secretaire de Louis de faint Severin CATION DE Seigneur de Mortare, obtint du Pape , à la recommandation

de ce Seigneur, la Prevosté de Mortare, il pritl’habit de Chanoine Regulier , & profitant du credit de son frere, il rentra dans la jouissance de plusieurs biens qui avoient appartenus à ce Monastere, & qui avoient esté usurpés par des Seculiers. Il fit ensuite assembler le Chapitre Generală Tortonne le 10. Avril de la mesme année, pour introduire quelque Reforme dans les Monasteres qui en dépendoient. Mais Louis de saint Severin estant mort sur ces entrefaites , & FrançoisSforze s'estant emparé de Mortare par la force des armes, le Pere Salviati apprehenda pour sa propre personne, voïant que les habitans avoient chassé son frere de leur Ville, & il se retira à Gennes dans le Monastere de S. Theodore, qui dépendoic de cette Congregation. Le desir qu'il avoit de retourner dans son païs & dans son premier Ordre, joint à l'apprehension qu'il avoit, que la Prevosté de Mortare ne tombalt en Commende, comme c'estoit la Coustume de ce tems-là ; fit qu'il transigea avec les Chanoines Reguliers de Latran, pour l'union du Monastere de Mortare à leur Congregation moïennant une pension annuelle de cent ducats, ce qui fut approuvé par le Pape Nicolas V. par

ses Lettres du 13. Fevrier 1449. ce Pontife en donna d'autres le 26. Juillet 1451. par lesquelles il leur accordoit tous les Monasteres qui dépendoient de cette Congregation, ce qui n'a pas empesché qu'il n'y en ait eu quelques-uns qui aïent passé à quelques autres Ordres.

Cette Congregation a fourni plusieurs personnes illustres par leur sainteté, leur nailsance & les dignités qu'ils ont occupées; comme Guarin Evefque de Palestrine & Cardinal,Ayrald & Jacques, Archevesques de Gennes, Bernard Evefque de Pavie, Obert de Tortone, Radole de Plaisance, un autre Obert de Bobio , & Albert Patriarche de Jerusalem, Legislateur des Carmes, Penor met encore un autre Albert Evefque de Verceil, mais il peut s'estre trompé ; cer Albert est sans doute le mesme que le Patriarche de Jerusalem, qui a esté auffi Evefque de Verceil, après avoir esté nommé à l'Evesché de Bobio, dont il ne prit pas possession, n'aïant pas encore esté facré lorsqu'il fut elu pour celui de Verceil

. La Congregation de Crescenzago, ainsi appellée à cause de CRESCEN« son premier Monastere situé dans le bourg de ce nom, à trois

milles

CONGRE GATION DE ZAGO.

milles de Milan, a esté autrefois considerable. Ce Monastere CONGRE -
fut basti l'an 1140. & l'Eglise fur dediée sous le nom de la CATION DE
sainte Vierge. Le premier Prieur fut un noble Milanois nommé zacɔ.
Otton de Morbi, sous le Gouvernement duquel & de ses suc-
cesseurs, la Discipline reguliere fut si bien observée, que ce
Monastere devint Chef de plusieurs autres, qui fe joignirem
à lui, & formerent une Congregation qui avoit des Statuts
qui lui estoient particuliers : les fuperieurs s'assembloient tous
les ans dans un Chapitre General, qui se tenoit au Monastere
de Crescenzago , dont les revenus se montoient à plus de
quinze mille efcus. Ce Monastere n'avoit que le titre de Pre-
vosté, & le Cardinal de san Severino te possedoit en Com-
mende, lorsque l'an 1502. il transigea avec les Chanoines de
Latran pour y introduire leur Reforme , n'y asant pour lors
qu'un seul Chanoine dans ce Monastere. Mais il ne leur aban-
donna pas les revenus qu'il retino pour lui , &

pour les Prieurs
Commendataires qui lui succederoient, ce qu'avoit fait auíli
trois ans auparavant Antoine de Stangi Protonotaire Apostoli-
que, en leur cedant aussi le Monastere de S. Georges de Bri-
mate, qui avoit esté membre de cette Congregation, dont il
est sorti deux Cardinaux, qui sont Thomas & Albin de Milan;
comme aussi plusieurs Evesques,

Enfin la Congregation de S. Frigdien de Luques, qui avoit Congrta autrefois servi sous le Pontificar d'Alexandre II. à reformer GATION DE l'Eglise de S. Sauveur de Latran,eut besoin elle-mesme de Reforme dans le seiziéme fiecle, & se soumit à celle de Latran. Elle avoit.pris le nom de S. Frigdien Evefque de Luques, qui fit bastir en cette Ville l'an 567. une Eglise en l'honneur des saints Diacres Estienne, Laurent & Vincent. Ily mit des Clercs avec lesquels on pretend qu'il vêcut en commun jusqu'à fa mort ; & aïant esté enterré dans cette Eglise , les miracles continuels qui se firent à son tombeau, furent cause qu'on donna à cette Eglise le nom de son Fondateur qu'elle a retenu jusqu'à present. Mais la Congregation dont elle a aussi porté le nom,n’a commencé que sous le Pontificat-d'Alexandre II. car ce Pape,qui avoit esté aussi Evefque de Luques, & qui connoifsoit la pieté des Chanoines de cette Eglise, en fit venir à Rome pour reformer l'Eglise de Latran & celle de sainte Croix de Jerusalem. Celle de Latran ne fut pas un des membres de cette Congregation , ce Pontife youlut qu'elle fuft immediatement Tome II.

G

S.FRIGDIEN
DE LUQUES.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]

CONGRE- Íoûmise au faint Siege. Elle devint Chef d'une autre Congres
SERIGNEN gation, qui fut esteinte lors qu'on les obligea à abandonner
DE LLQUES. cette Eglife, comme nous avons dit dans le Chapitre III. ainsi

l'Eglise de Sainte-Croix de Jerusalem à Rome fut la premiere
qui fut unie à la Congregation de S. Frigdien de Luques
avec le Monastere de sainte Marie la Neuve, situé aussi dans
l'enceinte de Rome, & douze autres Monasteres Conventuels,
fans compter un tres-grand nombre de Prieurés & de Cures.
Mais l'an 1507. le Prieur de S. Frigdien de Luques & les Reli-
gieux , voïant que leur Congregation diminuoit tous les jours,
&

que la plupart de leurs Monasteres avoient esté donnés en Commende ; ils firent union avec ceux de S. Sauveur de Latran, & cederent à cette Congregation le Monastere de saint Frigdien de Luques, avec les Prieurés qui en dependoient, qui estoient au nombre de dix, à condition que ceux de Latran qui viendroient demeurer dans le Monastere de Luques,se conformeroient à eux pour l'habillement qui consistoit enune chape noire avec le capuce par dessus le surplis: que l'ancien Prieur de S. Frigdien conferveroit cette dignité pendant sa vie, & que celui qui lui succederoit, joüiroit de ses mesmes privileges qui consistoient entr'autres choses à se servir d'ornemens Pontificaux les Festes solemnelles, & à quelqu'autres conditions exprimées dans la Bulle du Pape Leon X. qui confirma cette union.

Le Pape Lucius II. avoit esté de cette Congregation. Ce fut lui qui ordonna qu'aucun Cardinal ne pourroit pretendre au titre de l'Eglise de sainte Croix de Jerusalem, s'il n'estoit du corps des Chanoines Reguliers de la Congregation de S. Frigdien. Le Pape Innocent | I. avoit aussi ordonné la inesme chole à l'égard du titre de sainte Marie la Neuve,ce qui fut confirmé par les Papes Celestin II.Eugene III.Adrien IŤ.& Alexandre III. & c'est peut-estre ce qui a obligé les Papes qui leur ont fuccedé dans la suite , d'oster ces deux Eglises aux Chanoines Reguliers. Elles sont presentement possedees par les Moines de Ciltcaux & du Mont-Oliver.

Penot, Hist. Tripart. Canonicor. Regul.. Silvestr. Maurol. Mar. Ocean. di tutt. gl. Relig. le Paige, Biblioth. Premonft

. lib. 1. feét. 1.50 Tambur. de Jur. Abbat. tom. 2. disp:i. 4.

[blocks in formation]
« PreviousContinue »