Page images
PDF
EPUB

CHANOS

leurs meubles, & s'emparerent de tous leurs papiers.

Ils presenterent plusieurs Requêtes à Sixte IV. successeur NES RFGCde Paul II. pour avoir justice de ces violences & estre restablis I ATRAN EN dans S. Jean de Latran. Mais ce fut inutilement, car le Pape 11 ALIE. apprehendoit lai-mesme

pour sa personne , après ce qui lui eitoit arrivé en allant prendre possession de cette mesme Eglise, qui est le Siege des Papes comme Evesques de Rome, lorsqu'il fut en danger de sa vie par les pierres dont il pensa estre accablé par quelques Romains qui estoient poursuivis par ses Gardes à cheval, avec lesquels ils avoient pris querelle. Il se contenta seulement de leur donner une Bulle au mois de Mai 1472: par laquelle il leur confirmoit le titre de Chanoines Reguliers de S. Sauveur de Latran, avec les privileges qui leur avoient esté accordés par ses predecesseurs , lorsqu'ils eltoient en possession de cette Eglise, pretendant qu'ils en joüiroient comme s'ils estoient encore du corps de ce Chapitre. Il leur en accorda une autre en 1480. par laquelle il érigeoit en Abbaïe plusieurs Monalteres qui avoient perdu ce titre , lorsqu'ils embrasserent la Reforme dont nous avons parlé, & enfin l'an 1483. voïant toute l'Italie en paix , il fit bâtir att milieu de Rome une Eglise sous le nom de Notre-Dame de la Paix, suivant le Væu qu'il en avoir fait

. Il y fit mettre une Image de la Sainte Vierge , qui avoit rendu beaucoup de fang, aïant esté frappée de plusieurs coups de poignard par un soldat impie, qui avoit perdu son argent au jeu , & donna cette Eglise à ces Chanoines Reguliers qui y sont restés jufqu'à present. Le Cardinal Olivier Caraffe leur fit bâtir" un Monastere, & leur laissa par son testament sa Bibliotheque avec une maison de plaisance hors de Rome.

Cette Eglise de la Paix est presentement un titre de Cardinal, & Alexandre VII. l'aïant fait reparer sous fon Pontific cat, fit mettre sur un des costes de la façade son portrait, avec ce verset du Pseaume 71. Orietur in diebus ejus justitia & alundantia Pacis. Mais comme ce Pape ne manquoit pas d'ennemis, on fit parler Pasquin, on ajoûta un M. au commencement, & on changea le C. de Pacis en N. de sorte qu'on lisoit : Morietur in diebus ejus justitias abundantia panis.

A l'égard des Chanoines Seculiers , ils ont toûjours esté depuis ce tems-là paisibles possesseurs de la Basilique de saine Jean de Latran,qui est depuis plusieurs siécles sous la protection

ITALIE.

CHANOI de nos Rois, qui l'ont enrichie de plusieurs presens, & Henri
NESSEGU- IV. surpassant ses predecesseurs, a donné l'Abbaïe de Cleraç
LATäan en en Languedoc à ces Chanoines, qui, pour témoigner leur ré-

connoiffance envers leur bienfacteur, fuiont érigé une magni-
fique statuë de bronze qui est sous le portique de cette Eglise,
& tous les ans le 13. Decembre, feste de sainte Luce, ils font
chanter une Messe avec une superbe musique, pour le Roi &
le Roïaume de France, à laquelle l'Amballadeur, les Cardi-
naux & les Prelats de cette faction assistent.

Les Chanoines Reguliers n'ont pas laissé ncanmoins de faire
encore quelques tentatives pour y rentrer. Penot pretend que
Pie IV. les vouloit restablir dans cette Eglise, que les Bulles
en avoient esté dressées; mais que la mort l'empescha d'exe-
cuter son dessein. Il avoit aussi érigé seize de leurs Prieurés en
Abbaïes, dont les Lettres ne purent pas estre aussi expediées
avant sa mort, & elles ne le furent que sous le Pontificat de
Pie V, son successeur. Ce fut aussi fous celui de Pie IV. l'an
1564. qu'ils gagnerent le procès qu'ils avoient avec les Moi-
nes du Mont-Caslin , dont nous avons parlé dans le Chapitre
II. de cette seconde Partie ; & en reconnoissance des bien-
faits qu'ils avoient reçus de ce Pape , ils ordonnerent dans un
Chapitre General que l'on feroit tous les ans son anniversaire
dans tous les Monaiteres de la Congregation.

Ces Chanoines Reguliers avoient autrefois quarante-cinq Abbaïes, cinquante-lix Prieurés , vingt-une Prevostés & deux Archiprestrises, outre les Monasteres de Chanoinesses qui leur estoient soầmis. Ils sont Seigneurs des Illes de Tremiti dans la Mer Adriatique, & des dépendances du Royaume de Naples. Ils ont un beau Monastere avec une Eglise dediée à NotreDame, dans la principale de ces Illes , appellée Santa Maria di Tremiti. Plusieurs personnes y vont en devotion, à cause des miracles frequens qui s'y font. Il n'y a aucun Capitaine de vaisseau, qui ose passer devant sans saluer la Vierge de trois coups de canon. Cette Eglise & le Monastere ont de fort bonnes murailles & une forme de Forteresse. La seconde de ces Ines fe nomme San Domino, & la troisiéme Caprara.

Il est forti de cette Congregation quelques Cardinaux, & elle a fourni à l'Eglise des Archevesques & des Evesques. Barthelemy Colomne qui est reconnu pour le Pere & le Reformateurfjde cette Congregation, a acquis par sa fạinteré le

citre

[ocr errors]

titre de Bienheureux, aussi bien que Leon de Caratte & Mar- Chanortin de Bergame, qui ont elté du nombre des Chanoines de Nes Regucette Reforme. Penot fait encore mention des Bien-heureux LATRAN EN Theodore de Plaisance, Franciscain de Casal , Blaise de Vi- ITALIE. cenze & André de Novarre: il a fait le catalogue des Escrivains de cette Congregation , dont on pourroit retrancher S. Leon I. Pape, S. Prosper d'Aquitaine, & quelques-autres qu'il y a inserés, comme aïant esté Chanoines Reguliers de cette Congregation,à ce qu'il pretend.

Mais si elle a eu l'avantage d'avoir produit un grand nombre de personnes illustres par leur science & par leur pieté , elle a eu aussi le chagrin d'avoir nourridans son sein un des plus grands ennemis de l'Eglise, Pierre Vermili plus connu sous le nom de Martyr qu'il avoit pris. Il excelloit en esprit & en science, & avoit une éloquence naturelle , qui le fit considerer comme le plus grand Predicateur de son tems en Italie. Il fut fait Visiteur General de fon Ordre en 1554. & ensuite Prieur de Luques. Quelque tems après, la lecture des livres de Zuingle & de Bucer, commença à le pervertir', & s'estant tout à-fait jecté dans le sentiment des Protestans, il pervertit aussi quatre Religieux de la Congregation, sçavoir Emmanuël Tremel Ferrarois, Celfe Martingo, & Paul Lascio, tous trois Professeurs, le premier en langue Hebraïque, le second en langue Grecque, le troisiéme en langue Latine ; & le quatriéme fut Jerôme Lancius de Bergame, qui le suivirent dans son Apoftasie; auffi-bien que Bernard Ochin Vicaire General des Capucins, qui fut aussi perverti par cet impie.

Ferrante Palavicini estoit de la mesme Congregation, & est recommandable dans l'Histoire, par ses escrits & par sa fin tragique. Il publia diverses pieces contre le S. Siege & la Maison des Barberins, en faveur d'Odoart Farnese Duc de Parme son Souverain , qui estoit en guerre avec le Pape Urbain VIII.ce qui fit que ce Pontife mit sa teste à trois mille ducats. Il fut trahi

par le fils d'un Libraire de Paris, qui se disoit de ses amis, & qui au lieu de le conduire à Orange où il vouloit se retirer, le fit passer sur le Pont de Sorgues dans le Comté Venaissin , pour le faire tomber entre les mains des Officiers de justice du Pape , qui le conduisirent à Avignon, où on lui trancha la teste après quatorze mois de prison l'an 1644. n'estant que dans la : 'vingt-neuviéme année de son âge. Celui qui l'avoit trahi, reçut Tome II.

F

NES RĘGU-
LIERS DE

Ils ont

CHANOI quelque tems après la recompenfe de la perfidie , aïatt efte

tué par un des amis de Falavicini, lorsqu'il se croïoit en sureté LATRAN,EN dans Faris. İTALIĘ.

Les Chanoines de cette Congregation de Latran jeûnent pendant l'Avent & tous les Vendredis de l'année , excepce dans le tems Paschal. Ils font abstinence tous les Mercredisi & depuis la Feste de l'Exaltation de la fainte Croix jusqu'à Pasques ils jeûnent encore les Lundys , les Mercredys & les Samedys ; mais il est permis aa Superieur de donner quelque chole le foir avec le pain & le vin. Ils font un quatrieme Væu de ne recevoir aucun Benefice sans la permission du Chapitre General. Voici la formule de leurs Voeux : Anno Domini N. die N. menfis N. Ego Domnus N. in fæculo vocatus N. filius N. Wavca, confiteor do promitto Dco, B. Maria Virgini & B. Auguftinos d* tibi Patri Donino

. N. Abbati (seu Priori. Jejus Monafterii sancti N. Ordinis Canonicorum Regularium S. Auguftini Congregationis Salvatoris Lateranenfis recipienti nomine a vice Reverendiffimi Patris N. ejufdem Congregationis Abbatis Generalis , ac fucceffum yum ejus Canonice intrantium , obedientiam, castitatem, & via vere in communi sine proprio , usque ad mortem , fecundùm Reguí lam sancti Augustini, & quod nunquam abfque licentia Capituli Generalis dictæ Congregationis , vel ejus authoritate fungentis aliquod cum cura , vel fine cara beneficium acceptabo inius, vel extra Ordinem noftrum, renuntiando omnibus juribus a privilegiis & confuetudinibus , vel quomodolibet competituris

. Ego Domnus Ni supradi&tus mansa propriâ fcripfi , & ore proprio pronuntiavi. Leur habillement consiste en une soutane de serge blanche. avec un rochet par dessus fort plillé, & un bonner quarré lorsqu'ils font dans la maison, ils ajoutent un surplis pardeslus le rochet sans atmuces lorsqu'ils vont au Chour tant l'esté que l'hyver , & quand ils sortent, ils portent un manteau noir à la maniere des Ecclesiastiques. tenant l'enfant Jesus entre ses bras, asant à sa droite S. Jean l'Evangeliste , & à fagauche S. Augustin, à ses pieds un aigle: de sable, &. au dessus de fa tefte la sainte face de Notre-Seigneur,

l'écu orné d'une mitre & d'une croffe, dont se servent les Abbés de cette Congregacion, qui dans les jours de ceremonie se revetenc d'habits pontificaux.

Quelques Auteurs ont avancé que les Chanoines Reguliers,

[merged small][ocr errors][ocr errors][merged small]
« PreviousContinue »