Page images
PDF
EPUB

j

Chanoine Régulier de la Congregation de France,

106

en habit de Choeur, l'Éte'

Cl. Duflovima

[blocks in formation]
[ocr errors]

Chanoine Regulier de la Congrégation de France,

en habit de Choeur l'hy ver.

107.

(!. Diflow f

[ocr errors][merged small][merged small][merged small]
[ocr errors]

du Païs lui aïant esté contraire , il le rappella auprès de lui, CHANOL & à peine fut-il de retour qu'il le laissa Orphelin , estane de- LIERS DE LA cedé , & aïant laissé à ses enfans plus d'honneur que de biens; CONGRE ce qui fit que la mere de nôtre Charles le destina pour l'Eglise; France. & comme l'Abbé de faint Vincent de Senlis estoit de ses amis, on lui confeilla de le lui donner pour eftre Religieux dans fon Abbaïe, ce qui estoit alors consideré comme une espece de Benefice.

Il entra dans cette Abbaïe suivant en apparence les impresfions de fa mere ; mais conduit en effet par la divine Providence qui le choisissoit pour y restablir la discipline Reguliere; & comme cette Abbaïe est regardée comme le berceau où la Congregation des Chanoines Reguliers de fainte Genevieve a pris naissance, nous rapporterons lon origine.

Elle fut fondée l'an 1060. par Anne de Russie fille de Georges l’Esclavon Roi des Russiens & des Moscovites , femme de Henri I. & mere de Philippes I. Rois de France. Elle у

mit des Chanoines vivant en commun , qui par la sainteté de leur vie se rendirent si celebres & fi recommandables qu'en 1186. Guillaume de Garlande Senechal & Grand-Maistre de Fran

aïant fondé l'Abbaïe de Nostre-Dame de Livry à trois lieuës de Paris, s'adressa à Hugues Abbé de faint Vincent, pour y envoïer de ses Religieux. Ils persisterent dans cette ferveur jusques fous le Pontificat de Benoist XII. qui aïant formé le dessein de réunir tous les Chanoines Reguliers sous une mesme Regle & les ramener à la mesme Observance & aux mefmes pratiques, voulut que les Constitucions qu'il avoit dressées à ce sujet fussent universellement observées.

La premiere assemblée qui se rint en France pour les recevoir fut à faint Vincent de Senlis , où il se trouva foixante & un Abbés & dix Prieurs des feules Provinces de Rheims & de Sens. Mais

peu de tems après les guerres que cauferent les Anglois dans ce Roïaume, & qui empescherent la tenuë des Chapitres Provinciaux ordonnés par Benoist XII. furent cause que le relaschement s'introduisit dans la pluspart des Maisons. Le partage des biens & la proprieté en bannirent la pauvreté; les Offices qui devinrenc perperuels annéantirent l'obéissance; & les Religieux se plongerent dans l'oisiveté , ne fongeant plus aux études, & ne s'adonnant qu'à la bonne chere & au dereglement.

ce ,

« PreviousContinue »