Page images
PDF
EPUB

a toujours reposé depuis ce tems-là, où il a operé un grand CONGREGAnombre de miracles qui ont obligé le Pape Clement VII. à le GEORGES declarer Bienheureux l'an 1524. & Alexandre VIIL à le cano- en Sicile. niser l'an 1690.

Il y a aussi une Congregation du mesme Institut en Sicile , fondée

par Henri de Simeon de Palerme , qui aïant suivi Alfonse Roi d'Aragon à Rome l'an 1433. obtint de vive voix du Pape Eugene IV. la permission de porter

l'habit des Chanoines de saint Georges in Algha , & estant retourné en son païs,aïant assemblé quelques Prestres avec lui;donna commencement à cette Congregation. Le mesme Pape par un Bref de l'an 1437. confirma la donation qui leur fut faite de l'Hospital de saint Jacques de Mazzara à Palerme , & la mesme année il approuva leurs Constitutions. Ils avoient encore quelques autres Monasteres, & vivoient dans une grande pauvreté : leur habit consistoit en une soutane de drap blanc & un manteau ou chape de drap bleu fort grossier avec un petit capuce , & alloient nuds pieds avec des sandales de bois comme on peut voir dans la figure que nous joignons ici. C'estoit sans doute le veritable habillement des Chanoines Seculiers de saint Georges in Algha dans leur origine, & la robe à la Venitienne qu'ils ont portée depuis , aussi-bien que ceux de Portugal

, est apparemment l'effet de quelque relâchement ; car Morigia de l'Ordre des Jesuates dans fon Histoire des hommes illustres de son Ordre, parlant du Cardinal Antoine Corrario, l'un des Fondateurs de cette Congregation qu'il prétend néanmoins avoir esté de l'Ordre des Jesuates , apparemment pour faire honneur à son Ordre, dit qu'il fit porter aux Chanoines de saint Georges in Algha des sandales de bois , & qu'il les obligea à faire la queste par la ville comme il se pratiquoit dans l'Ordre des Jesuates , & que lorsqu'il escrivoit , ( c'estoit en 1604. ) il n'y avoit pas long-tems que ces Chanoines faisoient encore porter des sandales de bois à leurs Novices.

Maurolic & Crescenze font aussi mention de quelques Chanoines de saint Georges qui formoient une autre petite Congregation, dont le principal Monastere & le Chef estoit proche Gennes. Ils avoient encore des Monasteres à Lodi le vieux & le nouveau, & deux autres dans le Parmesan, & le Plaisantin.

Jean Thomasliņi Evefque de Citta nova, & qui a fait les

ż z ij

SHANOS. Annales de la Congregation de saint Georges de Venise, dit JEAN L'E- que les Chanoines du Mont saint Eloy près d'Arras, de saint YANGILIS- Aubert de Cambray,& quelques autres aux Païs-Bas, estoient

aussi du mesme Institut. "Il se fonde peut-estre sur ce que la couleur de leur habit estoit bleuë ou violere; mais il estoit die ferent quant à la forme , comme nous avons montré dans le Chapitre xi.

Voiez Jacqu. Philipp. Annal. Canonicorum secul. S. Georgii in Algha. Francisco Maria. Historia das Sagrades Congrecaoes dos Conego seculares de s. feorge em alga de Venefa , de s. foao. Evangelista em Portugal. Silvest. Maurol. mar. ocean. di tut. gli Relig. lib. 5. Morigia. origine de toutes les Relig. liv. I.

1. Chap. 44. Penot , Hift. tripart. Canonic. Regut. lib. 2. cap. 70. Tambur, de fur. Abbat. Tom. 2. Disput. 24. quaft. 4. num. 32.

Bernard. Justin. vit. S. Laurent. Justin. vies des SS. du P. Giry. Herm. establissement des Ordres Relig. Chap. si. Gio. Pietr. Crescenzio , Presidio Rom. lib. 2. pag. 28.

[blocks in formation]

Des Chanoines Seculiers de la Congregation de saint Jean

l'Evangeliste en Portugal, avec la vie de Dom Fean de
Vicenze Evesque de Lamego, a ensuite de Visen leur

Fondateur.
Cla

Omme la Congregation des Chanoinès Seculiers de saint

Jean l’Evangeliste en Portugal subsiste encore avec éclat dans ce Roïaume, n'aïant pas eu le mesme sort de celle de saint Georges in Algha, quoiqu'elle suive le mesme Institut, & que ces Chanoines reconnoissent aussi saint Laurent Justinien pour leur Patriarche & leur Pere ainsi qu'il est porté par le Bref de Clement VIII. du 27. Septembre 1598. dont nous avons déja parlé dans le Chapitre precedent", par lequel il leur permet d'en reciter l'Office, c'est ce qui fait que nous traiterons de leur origine en particulier.

Sous le regne de Jean I. Roi de Portugal, il y avoit à Lisbonne un fameux Medecin & Professeur des belles Lettres nommé Jean Vicenze natif de cette ville , qui degouté des va-

ERSIDE

Chanoine Séculier, de la Congregation

de Saint Jean l'Evangeliste, en Portugal

[ocr errors]

P. Goofort A

BIBLIOTEN

DERECE

[ocr errors]

NES DE S.

VANGELIS"
TE.

nités du monde & defirant se donner à Dieu s'associa avec CHANOZ Martin Laurent celebre Predicateur , & Alfonse Nogueyra JIAN LEGentilhomme & fils du grand Prevolt de Lisbonne , qui avoient conceu le mefme dessein. Ils refolurent de vivre ensemble en commun, & pour cet effet ils se retirerent pour faire leur's exercices spirituels & leurs prieres dans l'Eglise de sainte Marie des Olives proche Lisbonne,avec le consentement du Curé de ce lieu qui approuva leur sainte resolution. Mais Dom Vaquez Evefque de Porto,& qui estoit ami de Jean Vicenze, aïant appris sa retraite,l'engagea de venir avec ses Compagnons dans fon Diocese, & leur offric l'Eglise de fainte Marie de Companhaan ( éloignée de cette ville d'environ deux lieuës ) comme un endroit retiré du monde , où ils pourroient tranquillement vaquer à leurs exercices, & fonger à l'Eternité Bienheureufe. Ce Prelat à quelque tems de là aïant esté transferé à l’Evesché d'Evora, ils ne trouverent pas dans son Successeur des inclinations aufli favorables à leur égard , & ils furent mesme obligés d'abandonner ce lieu.Alfonse alla à Rome, & les autres retournerent dans leur Païs.

Jean ne se rebuta point pour cela ,il souffrir patiemmerir cette disgrace, & perseverant toujours dans le deisein de ne servir uniquement que Dieu, il distribua tout fon bien aux pauvres, & aiant pris avec lui Jean Rodriguez & Pierre Alvarez, ils se revêtirent d'habits noirs fort fimples, & parcoururent comme Pelerins tout le Portugal. Ils arriverent à Brague,où Dom Ferdinand de Guerra qui en estoit Archevesque les reçut très humainement ; & y aïant demeuré quelques jours, il fut si charmé de leurs entretiens, qu'il resolut de ne les point laisser fortir de son Diocese. Jean qui avoit renoncé volontairement à tous les biens du monde, & qui se soucioit peu où il demeurất , pourveu qu'il y pust servir Dieu , accepta avec ses Compagnons l'offre de l'Archevêque de Brague. L'Abbé du Monastere de saint Sauveur de Villa de Frades de l'Ordre de saint Benoist estant mort, & la regularité estant entierement bannie de ce Monastere , il estoit tombé en Commende. C'est pourquoi cet Archevesque de son autorisé leur donna ce Monaste re, & ils en prirent possession l'an 1425. Martin Laurent revint joindre Jean Vicenze, & leur Societé se multiplia en peu Pendant ce tems-là Alfonse qui estoit allé à Rome y enten

Zz iiij

de tems.

« PreviousContinue »