Page images
PDF
EPUB

GEORGES
IN ALGHA.

CHINESqu'ils prirent à la place d'un capuce qu'ils portoient autrefois.

Cette couleur bleuë leur fut ordonnée par Clement VIII. comme estant celle de l'habit que portoit saint Laurent Justinien leur Instituteur, ainsi qu'il est marqué dans le Bref dece Pape de l'an 1602. & ils avoient pour armes un saint Georges à Cheval tuant un dragon, avec ces mots pour devise. Super Aspidem da Bafiliscum ambulabis.

îl paroît assez par leurs illustres Fondateurs qu'il y a eu parmi eux des personnes distinguées , puisque Gabriel Gondelmaire a esté Pape ; qu'Antoine Corrario, Marc & François Gondelmaire ont elté Cardinaux ; que saint Laurent Justinien a esté Patriarche de Venise; & qu'il a eu pour successeur Dom Maphée Contarini de la mesme Congregation ; Philippes Monticelli , fut Confesseur des Papes Alexandre VI. Pie III. & Jule II. ceux qui se sont rendus celebres parmi leurs Ecrivains ont esté Jean Baptiste Salići , Professeur de l'Université de Padouë , Jacques Philippes Thomasini Evesque de CittaNova d'Istrie , Eusebe Bonfanti , Alexandre Consedenti ; mais sur tout saint Laurent Justinien, dont les Ouvrages ont esté imprimés en un volume in folio à Lyon en 1568. avec sa vie écrite en douze Chapitres par son neveu Bernard Justinien Chartreux, dont voici un abregé.

Il estoit de l'illustre famille des Justiniens à Venise, qui prétendent descendre de l'Empereur Justinien. Son pere s'appelloit, Bernard & sa mere estoit de la famille des Quirini, laquelle demeura veuve à l'âge de vingt-quatre ans & chargée de cinq enfans , dont le plus illustre fut nôtre Saint qui nâquit lepre mier jour de Juillet 1381. lorsque toute la ville faisoit des feux de joie pour la victoire obtenuë en la journée de Chioza ; ce qui donna sujet à sa mere de demander à Dieu au moment de sa naissance qu'il fust un jour la terreur de ses ennemis & le salut de ses Cytoïens ; ce qui est arrivé dans la suite ; car la ville de Venise l'a choisi pour un de ses Protecteurs & de les Tutelaires,aussi bien que la ville de Palerme depuis qu'elle et recours à son intercession l'an 1625: pour est:e delivrée de la peste, dont elle estoit pour lors affligée. Onreconnue dès son bas âge la forte inclination qu'il auroit à s'occuper aux choses saintes, & ce fut ce qui le porca,à l'exem. ple de Dom Martin Quirino son Oncle maternel, qui s'estoit associé à Antoine Corrario & Gabriel Gondelmaire, d'entrer

aulli

IN ALGHA.

[merged small][ocr errors][ocr errors]

ausli dans leur Compagnie aïant esté du nombre des dix-huit CHANOI-
qui furent les premiers Chanoines de saint Georges in Algha GEORGES
comme nous avons dit ci-dessus en parlant de cette Congrega-
tion, à l'augmentation de laquelle il travailla avec tant de zele,
que c'est ce qui lui en a fait donner le titre de Fondateur. Il sé
prescrivit d'abord une rigueur de vivre qu'il a toujours obser-
vée jusques à la fin; & un jour que trois des plus anciens Pe-
res lui commanderent de la part du Chapitre de moderer les
rigueurs excessives qu'il pratiquoic,il leur respondit fort hum-
bicment, je ferai,mes Peres,ce que vous me commandez, mais
sachez

que

celui qui a resolu de louffrir pour Dieu,ne manquera pas d'en trouver les moïens.

Il n'y avoit rien de plus humble que lui, & quoi qu'avec le tems il fut fair Superieur , il ne s'en éleva pas davantage, & ne laissa pas de s'appliquer toujours aux plus vils ministeres. Ses entretiens ordinaires estoient de ses deffaurs ou bien de l'humilité de Notre Seigneur Jesus-Christ. On l'accusa deux fois en plein Chapitre d'avoir commis quelque faute dont il estoit innocent. La premiere fois il reconnut cette faute , mais la seconde fois pour ne pas favoriser la malice de ceux qui l'avoient accusé faussement, il ne respondit rien & se tint dans le silence.

Toutes ses vertus éclatantes ne purent pas demeurer cachées ; c'est ce qui fit que le Pape Eugene IV. qui le connoissoit plus que les autres, puisqu'il estoit aussi l'un des Fondateurs de la mesme Congregation, le nomma à l'Evefché de Venise,& bienqu'il refusât constamment cet honneur par deux fois, néanmoins le Pape lui aïant commandé une troisiéme fois de l'accepter , il fut contraint de se soumetre à l'obeissance. Il estoit pour lors âgé de cinquante-un ans ; & durant les vingttrois qu'il vécut depuis, il ne changea jamais sa façon de vivre qu'il avoit pratiquée dans son Monastere. Il porta toûjours l'habit de la Congregation qui estoit de couleur bleuë celelte comme nous avons dit. Il ne voulut point de tapisseries en sa maison, ni d'autres ornemens qui se ressentissent de la vanité du siécle. Tout son train consistoit en deux Chanoines qu'il prenoit du Monastere pour l'aider , l'un à reciter fon Office, l'autre pour partager avec lui les fonctions penibles de la charge; & en cinq Officiers Domestiques , encore le plaignoit-il quelquefois, quoi qu'en souriant , qu'il avoit une trop gran

Z z

[ocr errors][ocr errors]

Tome II.

NES DE S.

GEORGES

CHANOI de famille à nourir ; mais il entendoit parler de tous les paut

vres de la ville dont il prenoit un soin particulier , s'informant N ALGHA. de leur nombre & de leurs necessités les plus pressantes , afin

de les foulager. Un de fes parens l'aïant prié de le vouloir aider de quelque argent afin de pouvoir marier sa fille, il s'en exeusa, lui disant que s'il lui donnoit une petite somme , cela lui serviroit peu ; & que s'il lui en donnoit une plus grosse , il feroit tort à plusieurs pauvres pour qui les biens de l'Eglise fone destinés.

Le Pape Eugene fit ce qu'il put pour l'attirer à Roine afini qu'il puit l'assister de son conseil

. Il s'en excusa toûjours tant sur la longeur du chemin que sur sa foiblesse; mais ces excuses naïant plus de lieu lorsque le Pape estant contraine de sortir de Rome , se refugia à Florence & ensuite à Boulogne, il vint trouver ce Pontife , qui en l'embrassant lui dit : Soïez le bien venu, l'ornement de la gloire des Prelats. Mais le Saint qui ne respiroir que son Diocese , obtine bien-tost la permission d'y

retourner ; & ce fur sous le Pontificat de Nicolas V. Successeur d'Eugene que le Patriarchar de Grade & l'Evesché de Venise furent reunis en la personne pour terminer les differens qui estoient entre les Prelats de ces deux Sieges, car il avoit elté ordonné que le survivant de l'un d'eux seroit Patriarche & Evesque de Venise:

Enfin estant âgé de 74. ans sans avoir rien relâché de ses ferveurs ni de ses rigueurs ordinaires, la fiévre le saisit , causée par le grand froid qu'il avoit enduré pendant l'Office Divin, & en peu de tems il fut reduit à l'extremité. Il ne vožoit qu'à regrer les empressemens qu’on témoignoit pour le secourir dans son mal , parce qu'il ne croïoit pas qu'on fe dust mettre fi fort en peine de lui, il ne put fe resoudre à se servir de viandes delicates pendant la maladie , & vuïant la derniere heure approcher , il leva les yeux au Ciel & dit amoureusement ces paroles : Je viens à vous,ô bon Jesus; & pour consoler fes Domestiques qui versoient des larmes, il leur dit : Arrétez ces larmes,c'est ici un jour de joïe & non pas de pleurs. Il se fit ensuite porter à la Chapelle où il rendit paisiblement son ame à Notre-Seigneur le huit Janvier 1455. Il avoit ordonné

que fon corps seroit porté sans aucune pompe à fon Monastere de faint Georges in Alghu; mais les Chanoines de la Cathedrale ne le voulurent jamais permettre, & c'est dans leur Eglise qu'il

[ocr errors][merged small]

103

Ancien Chanoine Séculier de l'ordre de Saint Georges jn Alga,

en, Sicile

[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small]
« PreviousContinue »