Page images
PDF
EPUB
[ocr errors][merged small][ocr errors][merged small][ocr errors]

Chanoine Régulier,
de l'ancienne Congregation de Val-Vert.

101.

ct. Daftar to

CHANOI
NES REGU-
LIERS DE
VAL.VIRT
ET DENuys,

[blocks in formation]

Des Congregations de Val-Vert, ca de Nuys , unies à

celles de Vvindeseim, comme ause de la Congregation de

Chasteau-Landon. L

E Monastere de Val-Vert, nommé en langage du Païs

Groenendael, n'a eu que de foibles commencemens. Ce n'estoit d'abord qu’un Ermitage , où Jean de Bofco descendu des anciens Ducs de Brabant le retira au commencement du quatorziéme siécle , & Jean II. Duc de Brabant lui accorda ce lieu par ses Lettres de l'an 1304. deux autres Ermites l'occuperent luccelsivement jusqu'en l'an 1343. que Lambert le der nier de ces Ermites, ceda ce lieu à Jean Hinkaert , Franco de Mont-Froid , ou Froid-Mont, & Jean Rusbroch, tons trois Prestres, qui s'estoient unis enfemble pour mener une vie retirée & penitente, Ils y bâtirent une Eglise à laquelle Franco de Mont-Froid donna tous ses biens qui estoient conside· rables, ce qui fut confirmé par le Duc de Brabant Jean III. la mesme année, à condition qu'il y auroit au moins cinq personnes pour y celebrer l'Office Divin, & que de ces cinq il y en auroit au moins deux qui seroient Prestres. La donation

que

fit Franco de Mont-Froid de tous ses biens à cette Eglise , elt sans doute ce qui lui a fait donner la qualité de Fondateur du Monastere de Val-Vert , comme il paroît par son Epicaphe rapporté par Gazet : Hic jacet sepultus V. P. D. de Franco de Frigido-monte , Fundator primus Prepositus hujus Monasterii , qui obiit anno millefimo trecentefimo fexto 11. die Julii.

Ces saints Prestres conserverent leurs habits Seculiers, & ne s'engagerent à aucune Regle pendant les fix premieres années de leur retraite ; mais l'an 1339. Franco de Mone-Froid, & Jean Rusbroch, du consentement d'André Evefque de Cambray , reçurent l'habit de Chanoines Reguliers & la Reglede faint Augustin des mains de Pierre de Saux, Prieur de l’Ab. baïe de saint Victor à Paris, Jean Hinkaert n'aïant pas voulu s'engager à l'état Religieux à cause de ses infirmités. Le len

NES REGU-
LIERS DE

OMANOI- demain le mesme Prelat establic Franco de Mont-Froid Prevost,

& Jean Rusbroch Prieur de ce nouveau Monastere, qui deVAL-VERT, vint dans la suite fi considerable par les biens qu'il acquit &par

le nombre des Religieux qui y firent Profession, que le Monastere de Korsendoc fit union avec lui l'an 1400. Celui de Rouge-Val fit la mesme chose l'an 1409. & Val-Vert devine Chef d'une Congregacion de Chanoines Reguliers , Pierre d'Ailly Evefque de Cambray qui fut ensuite Cardinal , lui aïant soumis outre les Monasteres de Korsendoc & de RougeVal, ceux de Bethléem proche de Louvain, de Grobbendonck, & de sainte Barbe de Tene; & ce Prelat ordonna que tous les ans l'on tiendroit le Chapitre General , & que l'on feroit la visite des Monasteres.

Le Monastere de Korsendoc , qui avoit efté le premier à s'unir avec celui de Val-Vert, fut aussi le premier qui s'en separa pour se soumettre à la Congregation de Windeseim, à condition néanmoins

que
l'on

ne pourroit pas les contraindre à changer leurs Statuts : que les Religieux qui auroient fait Profession dans un Couvent, ne pourroient pas estre transferés dans un autre : que tous les Confesseurs auroient

pouvoir d'absoudre de tous les cas reservés aux Prieurs ; & qu'ils joüiroient des Privileges qui leur avoient esté accordés. Aina il y eut pendant quelque-cems de la difference dans les Obseryances entrelles Chanoines de ces deux Congregations, quoiqu'ils fussent unis. Enfin l'an 1448. le Monastere de Val-Verc embraffa la Reclusion dont nous avons parlé dans le Chapitre precedent , ce qui fut confirmé par le Pape Nicolas V.

C'est apparemment pour faire honneur à la Congregation de Windeseim à laquelle celle de Val-Vert a esté unie, quele Pere Mastelin Chanoine Regulier de Windeseim,qui a donné l'Histoire de la Congregation de Val-Vert , sous le titre de Necrologium Monasterii viridis - vallis , dit après Silvestre Maurolic, Tambourin , & quelques autres Ecrivains , que la Congregation de Val-Vert s'estendoit en Italie, où elle avoit plusieurs Monasteres. Il est vrai qu'il y avoit en Italie plusieurs Monasteres sous le titre de Val-Vert ; mais ils ne pouvoient pas estre de la Congregation de Val-Vert en Brabant , puisqu'elle n'a commencé à paroistre que & que quelques-uns des Monasteres d'Italie , qui portoient le mesme nom, estoient deja fondés dès le commencement du treiziéme fiécle,

l'an 1349

NES Regu,

VAL-VERT,

Maurolic dit que ces Couvens de Val - Vert en Italie CĦANO estoient ausli de l'Ordre des Chanoines Reguliers : qu'il y en LIERS DE avoit deux à Cremone , l'un de Chanoines qui fut uni à celui de saint Pierre de Pado, & l'autre de Chanoinesses, qui est presentement possedé par les Religieufes de Cisteaux, un autre à Boulogne qui a este uni à la Mense de l'Archevel: que ; un autre de Chanoinesses à Melline , fous le titre de sainte Catherine de Val-Vert , qui fut fondé l'an 1200. hors des murs de cette Ville par une Reine de Chypre , sous le titre de sainte Marie de Val-Vert , & qui, aïant esté transferé dans la Ville, fut rebafti, & l'Eglife dediée en l'honneur de la fainte Vierge & de fainte Catherine, dont il a retenu le nom. Il ajoute que ce Monaftere est fort illustre & recommandable; qu'il estoit autrefois Chef de plufieurs autres Monasteres de Filles en Sicile , & en quelques autres endroits : que l'Abbesse de celui de Messine estoit comme Provinciale des autres, &

Y faisoit la visite ; mais que depuis le Concile de Trente qui défend les sorties des Religieufes , cette Abbesse confirme seulement à present les Superieures de ces Monafteres , qui lui païent depuis ce tems-là quelques redevances. C'est ce que confirme aussi Roch Pyrrhus, dans sa Sicile sacrée ; mais il ne dit

pas que ces Religieuses de fainte Catherine de ValVert fussent Chanoinesses Regulieres, il dit au contraire qu'elles avoient pris l'Institut des Carmes , & que pendant un tems , elles ont esté soumises à leur Jurisdiction ; c'est pourquoi les Carmes reclament ce Couvent comme aïant elté de leur Ordre.

Une autre preuve que tous les Monafteres qui porroient le nom de Val-Vert en Italie n'estoient pas de la Congregation de Val-Vert en Brabant , c'est qu'il y en avoit quelques-uns de la Congregation de la Bienheureuse Santuccia-Terrabotti, où l'on faisoit Profession de la Regle de saint Benoist. Ces Monasteres estoient ceux de sainte Marie du Val-Vert à Arezzo; saint Mathias & sainte Marie du Val-Vert à Cesena, & fainte Marie du Val-Vert à Modene, qui avoient elté fondés par la mesme Santuccia-Terraborti, qui mourut l'an 1305. Comme il y avoir une Generale , qui faisoit la visite des Monasteres de certe Congregation , & que l’Abbesse de sainte Catherine de Val-Vert avoit le titre de Provinciale , & faisoit aulii la visite de quelques-autres Monasteres en Sicile s ces

« PreviousContinue »