Page images
PDF
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

mois sans les vouloir admettre à son Audience. Cependant

[ocr errors]

les fitvenir en sa presence, emploïa toutes les voïes de dou- CHANoceur pour pacifier ces esprits qui estoient si fort animés contre †les Chanoines Reguliers, & voïant que les caresses & les pro- LAIRAN 1N messes qu'il leur † , étoient inutiles, il assembla les † ITALIE. dinaux dans un Consistoire, ausquels il proposa le dessein qu'il avoit de reformer l'Eglise de S.Jean de Latran,en y mettant des Chanoines Reguliersà la place des Seculiers, qui s'acquittoient mal de leur devoir. Il y en eut quelques-uns quine furent pas de cet avis , mais la plus grande partie approuva le zele du Pape, & consentit qu'il nommast deux Cardinaux pour faire la visite de cette Eglise, qui furent Thomas Evesque de Boulogne,qui luisucceda sous le nom de Nicolas V.& Pierre Barbo † qui succeda à Pie II. sous le nom de Paul II.

Ces Cardinaux aïant trouvé parmi ces Chanoines Seculiers plus de desordre qu'on ne s'estoit imaginé , les crurent tout-à fait indignes d'occuper cette Eglise qui est la mere de toutes les autres; & ces Chanoines ne pouvant rien avancer pour leur justification lorsqu'ils furent en presence du Pape, ils se demirent volontairement entre ses mains de tous leurs benefices. Sa Sainteté fit en mesme tems expedierune Bulle, par laquelle elle accordoit aux Chanoines Reguliers la Basilique de saint Jean de Latran, avec tous les Canonicats, les Benefices, les Chapelles, les biens & les droits temporels & spirituels qui en dependoient. Il créa par la mesme Bulle qui est mois de Janvier 1445.tous les Chanoines de la Congregation Frigdionienne ou de sainte Marie de Frisonaire, Chanoines de S. Sauveur de Latran, voulant que dans la suite ils en prissent le nom. L'année suivante il leur en accorda une autre, par laquelle, en leur confirmant le titre de Chanoines de S. Sauveur de Latran il les declaroit originaires de cette Eglise, en consequence de leurs anciens titres & privileges qu'il avoit fait examiner.

Les Chanoines Reguliers ne furent pas long-tems paisibles

ossesseurs de cette Eglise; car deux ans après le Pape Eugene estant decedé, les Chanoines Seculiers voulant profiter de la vacance du S. Siege, se liguerent ensemble pour les en chasser. Les Cardinaux qui craignoient les suites que pouvoit avoir cette affaire pendant le Conclave , les appaiserent en leur promettant qu'ils y seroient restablis immediatement après qu'ils auroient donné un Chef à l'Eglise. Ce fut Nicolas V. sur quti tomba l'élection l'an 1447. qui à la sollicitation des Cardi- E iij

[merged small][merged small][ocr errors]
« PreviousContinue »