Page images
PDF
EPUB

TRINITAT RES.

fullent inspirés de Dieu, leur petimit d’eftáblit datís l'Eglise Order

"! än nouvel Ordre Religieux, dont la fini principale feroit de res. travailler à la Redemption des Capeifs, qui'gehillojent sous la tyrannie des Infidelles. Pour cet effet, le deuxiéme Février fuivant, Feste de la Purification de la fainee Vierge', il leur donna lui-mesme l'habiequ'il fouluveftré composé

des méfies couleurs fous lesquelles Ange s'estoit appårëzšiceft å sçavoir une robe blanéhefur laquelle estoit attachée une Croix rolige & bleue, & donna à ce nouvel Ordre le titre de la fainte Trinité , qui fut aülli nommé de tä Redemption des! Caprifs à cause de la fin pour laquelle il a este establisho, blés dej Benedictions Apostoliques avec des Lettres en leur

Le Pape renvoïa en France ces deux saints Pettre et tom faveur pour l’Eyesque de Paris & pour l'Abbé de S. Victor, à qui il ordonnoit de leur prefcrire une Regle ; & leur procurer un Couvent. A leur arrivée 'ils se presenterent'au Roi Philippe Auguste ; à qui ils firent le récit de ce qui s'estoit pafé à Romez le priant d'agréer l'establiffement de leur Ordre dans for Roiaume. Ce Prince 'non feulement y dónia fon consentement ;- mais il contribua beaucoup à son progrès par son autorité & par ses liberalités. Gauthier ou Gaucher de Chatillon fue te premier qui leur donna' un lieu dans ses terres pour y bastir un Couvenišmais ce lieu's'estane crouvé bien tost trop petità cause de la multitude des personnes qui embrasserent ce nouvel Institut', il leur accorda celui où ils avoient eu la vision da Cerf, dont nous avons parlé ci-dessus , qui pour ce sujet fut nommé Cerfroy;entre Gandelet & la Ferté-Milon fur les confins de la Brie & du Valois', où on a básti un Monaf: cere qui deppis ce tems-là a toujours este reconnu pour Chef de tout l'Ordre. Margueritte Comtesse de Bourgogne & femme de Gautier d'Aventes en troisiémes noces, y fit aussi des donacions pour entretenir-vingt Religieux! 9. Entre les personnes qui embrafferent d'abord çer Institut, il yeneut plusieurs distingués par leur science & par leur merite dont quelques-uns avoient esté Disciples de saint Jean de Matha , Içavoir Jean Anglic de Londres ;-Guillaume Scot d'Oxford, Pierre Corbellin, qui fut depuis'Archevesque de Sens, 18 Jacque Şournier qui fut Evefque de Todi Comme le Pape avoit renvoïé les fasiats Fondateurs de der Ordre à l'Eyesque de Paris & à l'Abbé de faint Victor ; afin qu'ils leur Tome II.

Rr

[ocr errors]

iii.do.

RES.

1

ܕ

.

ORDRE DES dressassent une Regle , aussi-tost qu'elle fut composée Jean TRINITAI

de Matha retourna, à Rome pour la faire approuver par fa Sainteté, qui non seulement la confirma, mais y ajouta encore de grands privileges , & outre cela, il lui donna la Maison de saint Thomas', della Navicella , appellée aussi in formis , ou di forma Claudia, à cause de l'aqueduc de Claude, qui fut res tabli en ce lien par Antonin fils de Lucius Septimius Severus, Et pour conserver la memoire de l'apparition de l'Ange & des Captifs, le Pape la fit representer sur le Portail en Ouvrage de Mosaique qui s'est conservé tout entier jusqu'à present.

Jean de Matha yoianç fon Ordre establi, envoža Jean Anglic & Guillaume Scot à Maroc en Afrique vers le Miramolin , afin de traiter avec lui pour la rançon des pauvres Captifs Chrétiens !, & leur negociation fut fi heureuse , qu'ils en ramenerent l'an 1200. cent quatre-vingts fix esclaves. La melme année Guillaume de Honscotte fonda dans sa Terre de Honfcotxe en Flandres un Couvent pour ceś fa Religieux ; & Jean de Matha asant relolu d'aller en Espagne passa par la Provence , où il reçut une autre Fondacion pour Ion Ordre , qui fut faite dans la ville d'Arles , par Imbert d'Arguierę qui en estoit Evesque. Il continua ensuite fon voïage : & estant arrivé en Espagne, il exhorta avec un li grand zele , les Rois, les Princess & les Peuples à avoir com: passion des pauvres Chrétiens

[ocr errors]

qui gemilloient dans les fers des Infidelles, que plusieurs personnes contribuerent à la fondation de beaucoup de Monasteres & d'Hospitaux en ce Païs. Il passa ensuite à Thunis où il eut beaucoup à souffrir , d'où il vint à Rome avec six viages efclaves qu'il avoit rachetés. Ce

pas sans une protection visible du Ciel , qu'il échappa avec eux des mains cruelles des Infidelles ; car quelques-unis aïant fait complot de les lui enlever', 'leur deffein ne put réüssir , & honteux de tremper leurs mains dans le fang de tant d'Innocens, comme ils avoient refolu , ils prirent un autre parti, qui fut de les exposer loin d'eux d une more inevitablei Ils ofterent le gouvernail au Vailleau, qui devoit les tranf. porter en Europe, en déchirerent les voiles & les abandonne, rent ainsi au gré des vents.. : Saint Jean en ser estat n'eut point d'autre ressource que dans la confiance qu'il prit en la mifericorde Divine, il exhorta fa troupe pour lui inspirer la mesme confiance ; & aïant pris fa chape ou manteau & celles des Fre

ne fut

f. .

[ocr errors]
[ocr errors]

Religieux Trinitaire,

89:

eri,Jln.

[ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][merged small]
[ocr errors]

fig. 11

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][merged small]
« PreviousContinue »