Page images
PDF
EPUB
[ocr errors]

vons fait graver,est assez conforme aux Reglemens du Cardi- HOSPITAnal Eudes ; car la robe de ce Religieux est blanche de laine na- BEAUVAIS. turelle,avec une espece de rocher à manches un peu larges para dessus; & pour couvrir la tefte, il a une Aumuce de serge noire, qui s'attachant fous le menton, forme une espece de Camail qui couvre les épaules. Tel estoit l’habit ordinaire de la Mai. fon; mais lorsque les Religieux estoient à l'Eglise, ou qu'ils alloient par la ville,ils mettoient une Chape noire conformement à leurs Reglemens. Ils ont porté cer habit jufques dans le seiziéme fiécle , qu'aïanc abandonné les observances Regulieres, ils prirent une robe noire avec le mesme rochet pardessus, & ils portoient à l'Eglise une Aumuce noire de peaux

d'agneaux.

Quant à l'habillement des Religieuses, la robe dans lecommencement estoit aussi de laine non teinte. Elles avoient comme les Religieux un rochet pardessus, & leur voile noire estoit doublé de coile blanche. Elles ayoient aussi un tablier noir , & portoient à l'Eglise & lorsqu'elles sortoient de la Maison, une Chape noire. Les Novices estoient vêtuës tour de blanc sans rochet,ni manteau,afin d'estre distinguées des Professes. Ces Religieuses Professes ont conservé la robe blanche jusqu'au tems que les Religieux aïant abandonné les Observances Regulieres, elles les imiterent aussi dans leur relâchement , & prirent comme eux la robe noire, ce qui a duré jusqu'en l'an 1646. qu'Augustin Potier Evefque de Beauvais les obligea de fe reformer, & fit venir pour ce sujet trois Religieuses de l'HostelDieu d’Abbeville. Ce Prelat establit parmi elles la clôture; & pour garder une Observance plus étroite , il leur donna de nouvelles Constitutions du confentement du Maistre , sans déroger

néanmoins aux anciens Reglemens qui 'avoient esté approuvés par le Cardinal Eudes, & confirmés par plusieurs Papes,comme nous avons dit. Ce fur dans certe Reforme qu'elles quitterent le rocher , & prirent une robe noire, dont les manches estoient plus larges que celles de la robe qu'elles quitterenr , & leurs Reformatrices leur donnerent aussi le voile & la guimpe qu'elles portent à present de la maniere qu'ils sont dans l'estampe qui represente une de ces Religieuses. Enfin il

у avoit des Freres Convers dans cet Hôpital , qui avoient des robes de couleur brune avec un Scapulaire noir sans capuce & ils portoient une bourse affez large pendante à leur ceinture,

HOSPITA
LIERES DE

BEVILLE.

Ce qui est resté à ces Religieuses de leurs anciens PrivileBEAUVAIS. ges , c'est d'avoir conservé le droit d'élire leur Superieur ; &

comme il y a déja du tems qu'il n'y a plus d'anciens Religieux de leur Maison, puisqu'ils furent supprimés en 1664. elles ont toûjours choisi &'élu jusqu'à present un Chanoine Regulier de la Congregation de France, à l'exception d'un seul qui estoit Premontré. C'est le R.P. Mehu de Beaujeu, qui est presentement Superieur de cette Maison ; & nous sommes obligés de lui témoigner notre reconnoissance de ce qu'il a voulu nous enyoïer les desseins des differens habillemens des Religieux & Religieuses de cet Hôpital , que nous avons fait graver.

Voïez Louvet, Antiquités de Beauvais pag. 508. & feq. & Memoires 'envoiés de Beauvais en 1713. par le R.P. Mehu de Beau

jeu , Chanoine Regulier & Superieur de l'Hostel-Dieu. HOSPITA. Comme les Religieuses Hospitalieres de l'Hostel-Dieu d'Ab. LIER ES D’AB- beyille ont reformé celles de l'Hoftel-Dieu de Beauvais, nous

rapporterons aussi la fondation de cer Hostel-Dieu d’Abbeville. Jean II. Comte de Ponthieu en fut le Fondateur en 1158. & donna tout le terrain sur lequel l'Eglise , le Couvent, & les salles des malades ont esté bastís. Thibaut Eyesque d'Amiens l'erigea en Hostel-Dieu l'an 1160. & Arnoul l'un de ses successeurs donna aux Freres & Sæurs qui le desservoient des Regles & des Constitutions l'an 1243. les Religieux y sont restés jusqu'en l'an 1617. que l'Evefque d'Amiens les supprima , & donna le gouvernement de cet Hôpiral aux Religieuses seules sous la direction d'un Prestre Seculier qui a le titre de MaiÍtre de l'Hôpital. Le premier fut Alexandre de Ribeaucourt, qui persuada à ces Religieuses d'embrasser la clôture, & l'an 1629. elles ajoûterent à leurs premiers Vaux celui de clôture perpetuelle. Ces Religieuses estoient autrefois habillées de noir avec un rochet de toile blanche pardessus la robe, & une guimpe qui descendoit seulement jusqu'au milieu de l'estomac. Presentement elles n'ont point de rochet , & leur guimpe defcend jusqu'à la ceinture , se terminant en pointe, comme on peut voir dans l'habillement d'une Religieuse de l'Hostel Dieu de Beauvais que nous avons fait graver.

L’Hostel-Dieu de Pontoise fut fondé par saint Loüis Roi de France l'an

1259

mit d'abord treize Religieuses sous la conduite de Beatrix de Quasqualone , qui en fut premiere

Prieure.

HOSPITALIERES DE PONTOISE.

Il y

[blocks in formation]

82.

Religieuse Hospitaliere,
de l'Hôtel-Dieu Saint Jean Baptiste, à Beauvais.

[ocr errors][ocr errors]

BIBLIOTECA

[ocr errors]
« PreviousContinue »