Page images
PDF
EPUB

HOSPITA LIERS DE S. JACQUES DU HAUT-Pas.

[blocks in formation]

Des Chanoines Hospitaliers de saint Jacques du Haut-Pas

ou de Luques.

[ocr errors]

E Pere du Breüil dans ses Antiquitez de Paris , donne le

nom de Chevaliers aux Chanoines Hospitaliers , dont
nous allons parler. De tous les Auteurs néanmoins, qui ont
traité des Ordres Militaires , il n'y en a aucun qui ait fait men-
tion de celui de saint Jacques du Haut-Pas , peut-estre aufli
ont-ils cru qu'il estoit le melme que celui de faint Jacques de
l'épée. Il y en a d'autres qui leur donnent le nom de Cha-
noines Reguliers ; mais aucun ne rapporte l'origine de cet
Ordre. Il est certain cependant qu'il y a eu un Ordre de saint
Jacques du Haut-Pas , dont il y a une Paroisse à Paris, quien a
recenu le nom à cause que Guillaume Violle Evefque de Paris,
du consentement du Commandeur d'un Hospital dépendant
de cer Ordre , & qui estoit situé au Fauxbourg saint Jacques,
erigea la Chapelle de cet Hospital en Eglise succursalle

pour le
secours des Paroisses de saint Benoist, de saint Hyppolite , &
defaint Medard l'an 1566, ce qui dura jusqu'en l'an 1572. que
les Religieux Benedictins de saint Magloire , qui demeuroient
où sono presentement les Filles Penitentes en la ruë faint Denis,
furent transferés par Ordre du Roi Charles IX. en cet Hofpi-
tal. Ils se trouverent incommodés d'avoir une Paroisse dans
leur Eglise, & les Paroissiens d'un autre cofté estant bien-aises
d'avoir une Eglise dont ils fussent les maistres , en firent bâtir
une à colté de cet Hospital , laquelle fut achevée l'an 1574. &
a toujours retenu le nom de faint Jacques du Haut-Pas, que
l'Hofpical quitta pour prendre celui de S. Magloire à cause du
corps
de ce Saint

que les Benedictins y apporterent avec eux.
Le Pere du Breuil faisant mencion de cet Hofpital qui fut
fondé par le Roi Philippe le Bel , qui commença

à regner l'an 1286. dit , qu'il fut nommé du Haut-Pas, non pas à cause de la situation du lieu , ni parce qu'il faille monter des degrés pour y entrer ; mais parce qu'il estoit membre & dépendant du grand Hospital de saint Jacques du Haut-Pas de Luques en Italie, aux dépens duquel on entretenoit un passage sur la

[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

Religieqa Hospitalier
de l'ordre de s.' Jacqués du haut-Pas.

as

74.

[ocr errors]
[ocr errors][merged small][merged small]

Haur-Pasa

riviere d’Argue-le-blanc dans l'Etat de Florence sur le grand HOSPITA"
chemin de Rome où l'on avoit accoustumé de païer de grands JACQUES DU
tributs & exactions , qui furent affranchies par ceux de cet
Hospital & des autres qui y estoient unis, de sorte que les Pe-
lerins y passoient librement sans rien paier. Il a voulu sans
doute parler de l'Arno, n'y aïant point de riviere qui porte le
nom d'Argue-le-blanc.

Outre le Grand-Maistre General de cet Ordre qui residoit
en Italie , il y avoit un Commandeur General pour le Roïau-
me de France, comme il paroist par l'Epitaphe d'un Com-
mandeur qui estoit contre le mur de l'Eglise de l'Hospital de
ce nom à Paris , avant que les Peres de l'Oratoire, qui se posle-
dent presentement sous le nom de saint Magloire , & qui ont
fuccedé aux Benedictins , eussent fait embellir le Chaur
nous la rapporterons ici.

[merged small][ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

Et

L'an mil cing cens vingt-fix davantage
Par mort certaine au dernier Heritage,
Fut mis & clos en ce devot sejour
Doctobre prins le quinziéme jour,
Religieuse et honneste personne
Dont renommée en plafieurs Places fonne,
Pupliquement , Frere Antoine Canu
Qui par bon droit lui vivant advenu,
Fut Commandeur de ce ne doute pas
En General, Saint Jacques du Haut-PAS,

par merite exempt de malefices
poseda autres trois Benefices,
Sens naturel montra en tont endroit
Par sens acgnis il faut en chacun Droit
Licentié, em après tous ses Titres
Vertu en lui declara par Registres,
Que l'Hospital en très-belle Devise
Fit faire "neuf, & grand part de l'Eglise,
Semblablement comme on a evidence

corps d' Hostel estant en decadence.
De charité fut le vrai exemplaire
Pauvre , repeur pour à Jefus complaire,
Et sans cesser prenoit la Cure du foin
De les panser quand il eftoit besoins

Le

HOSPITĄ-
LIERS DE S.

Priez pour lui , dites deffus sa lame
JACQUES DU Ci, gift le corps , en Paradis foit l'ame. Amen.
HAUT-PAS.

Au bas de ce mur il y a une tombe sur laquelle il y a cet autre Epitaphe du meline Commandeur.

ci giji venerable Religieux & difcrete personne F. Antoine Canu en fin vivant Licentie en chacun Droit Commandeur Ge, Keral de l'Hospital de faint Jacques du Haut-pas en Roi aume de France , qui trepaffa le 15. jour d'Octobre l'an 1526.Priez Dieu pour fon ame. L'on voit encore celle ci sur une autre tombe. Ci gif moble homme Reverend Pere en Dieu , F. Jean Dimanche de Lucgues autrement Depeffe , jadis Grand Maistre General de l'Ordre de faint Jacques du Haut-pas qui trepassa l'an de grace 1403. l¢ quatriéme jour du mois de Janvier, Dieu en ait l'ame.

Il paroist par l'Epitaphe de ce Grand-Maître Dimanche qui y est qualifié de Reverend Pere en Dieu , & par celle du Commandeur Canu Licentié en l’un & l'autre Droit & qui possedoit trois Beneficeş,aussi-bien que par les figures qui sont representées sur les tombes que l'on voit encore dans cette Eglise,& qui ont toutes la teste ralée en forme de couronnecomme la portent les Ecclesiastiques , que ces Hospitaliers se fireņt ordonner Prestres dans la suite ; quoique dans leur origine ils ne fufsent que des Freres Lays qui faisoient eux-melmes les Bacs où ils passoient les Pelerins sur les rivieres , selon leur premier Institut , au moins ceux qui avoient des establissemens sur les bords des rivieres où il n'y avoit point de ponts. Car pour ceux qui demeuroient à Paris, ils estoient bien éloignés de la riviere, & n'avoient esté establis dans cette ville que pour exercer l'Hofpitalité envers les Pelerins. Mais comme les autres Religieux de cer Ordre ils portoient sur leurs manteaux des marteaux qui avoient le manche pointu par le bas, comme pour faire des trous afin de faire entrer plus aisément les clouds dans le bois. Ces Religieux portoient ces marteaux de differentes formes comme l'on remarque aussi sur les tombes qui sont restées dans l'Eglise de saint Magloire , où l'on yoit de ces Hospitaliers, dont les uns ont le marteau en forme de mailler de Tonnelier ; d'autres dont les marteaux ont deux pointes à chaque costé ; d'autres qui ont des marteaux dont les travers font en forme de haches, tous ces marteaux aïant le manche pointu. Quant à la couleur de leur habillement elle estoit blan

chę

« PreviousContinue »