Page images
PDF
EPUB
[ocr errors]

le Commandement de fainte Helene. Mais nous avons montré RELIGIEUX
dans le Chapitre précedent que tout ce que l'on disoit de ce CROIX EN
faint Quiriace qui se nommoit auparavant Judas ( à ce que l'on FRANCHIET
prétend ) estoit fabuleux ,, puisque le Pape saint Eusebe par Bas.
qui l'on dit qu'il fut baptisé, mourut l’an 311. quinze ans avant
que fainte Helene eust elté à Jerusalem

pour y chercher la vraïe
Croix : qu'aïant eu pour pere Simon & pour aïeul Zachée qui
vivoit au tems de Jesus-Christ ; il ne pouvoit pas avoir vêcu
au tems de Constantin: & qu'il ne pouvoit pas avoir souffert le
martyre par ordre de Julien l'Apoftat, ni en la presence,estant
Evesque de Jerusalem ; puisque lorsque cet Empereur alla à
Jerusalem , faint Cyrille estoit Evesque de cette ville. Enfin fi
le P. Verduc prétend que l'Ordre Teutonique ou de Notre-
Dame des Allemans estoit une Reforme de l'Ordre des Croi-
fiers, c'est qu'apparemment il met au nombre des Religieux
de son Ordre tous ceux qui ont porté desCroix sur leurs habits,
principalement ceux qui avoient pris la Croix pour le recou-
vrement de la Terre sainte;puisqu'il n'y avoit point d'autres
Croisiers en ce tems-là enSyrie que ceux qui combattoient dans
ces fameuses guerres qu'on appelloit Croisades,auquel tems fat
institué l'Ordre Teutonique l'an 1190.

L'on ne peut gueres non plus ajouter foi à ce que dit le P. Verduc , que le P. Theodore, après avoir visité les Religieux Croisiers qui estoient en Syrie , passa ensuite aux actions de piecé en visitant les Saints lieux , aïant trouvé le moïen d'entrer lui seul dans la ville de Jerusalem ; car quelle apparence que les Infidelles aïent ouvert leurs portes à un de leurs enne . mis“, & qui estoit du Corps d'une armée de cent cinquante mille hommes qui n'avoit passé la mer que pour s'emparer de leur ville. Nous omettons quantité d'autres faits de mesme ture rapportés par cet Auteur , & nous ne nous arrêterons qu'à ce qui a quelqu'apparence de verité.

L'Empereur Frederic estant mort l'an 1190. le's Allemans reconnurent pour leur Chef , Frederic de Suaube,à qui l’Empereur son pere en mourant avoit recommandé l'armée dont il lui laissoit le commandement; mais ce Prince eftant mort aussi quelque tems après, les Allemans desesperés d'avoir perdu & leur Empereur & leur Prince , ne voulant plus reconnoistre de Chef,s'en retournerent en leur Païs. Raoul Evefque de Liege fut de ce nombre; & comme depuis que Theodore estoit à la

na

[ocr errors]

PORTE-
CROIX EN
FRANCE ET

son pais,

Cour, il avoit reconnu qu'il estoit enclin à la vertu , que tou,

tes ses conversations & ses entretiens n'estoient que de choses Aux Païs pieuses & édifiantes, & qu'il estoit beaucoup porté à la retraite,

il jugea que Dieu le destinoit pour l'Eglise plûrost que pour les armes ; & croïant que son Eglise perdroit beaucoup lid'autres lui raviffoient un fi' saiņt personnage, il lui donna un Canonicat pour l'attacher à fon Eglise de Liege ; mais ce Prince ne put pas le mettre lui mesme en possession de ce Benefice estant mort au mois d'Aoust de l'année 1191, avant que d'arriver en

Theodore aïant pris possession de ce Canonicat qui estoit dans la Cathedrale dediée à saint Lambert, aslista à l'élection d'Albert de Louvain fils de Guillaume III, Comte de Louvain & frere d'Henri Duc de Lorraine ou de Brabant,qui avec ses dependances s'appelloit pour lors la baffe Lorraine. L'Auteur. de la vie de notre faint Fondateur , dit que ce fut des mains de ce Prelat qu'il receut l'ordre de Prestrise,c'estoit

apparemment; à Rheims ou cer Evefque avoit esté sacré,& où il s'estoit retiré pour fuir la perfecution de l'Empereur Henri VI. qui precendoit maintenir sur le Siege Episcopal de Liege Lothaire Prevost de Bonnes; car dans ce tems-là il se trouvoit trois pretendans à cer Evesché, Albert frere du Duc de Lorraine qui avoit esté canoniquement elu, Albert de Reytestan qui avoit elté nommé par Baudouin Comte de Haynaut & de Namur ; & Lothaire aulli nommé par l'Empereur, qui pretendoit avoir le droit de nommer les Evefques dans les Eveschés qui rele, voient de l'Empire lorsque l'élection de ceux qui avoient esté élus , estoit contestée. Ainsi Lothaire appuïé par l'autorité de l'Empereur & de Baudouin Comte de Haynaut qui s'estoit des porté de ses pretentions en faveur d'Albert de Reytestan,s'empara par force des terres de Liege. Le Clergés'y opposa & appella de ces violences au Saint Siege. Albert de Louvain fit le. voïage de Rome & obtint la confirmation de son élection du Pape Celestin III. qui le mit mesine au rang des Cardinaux Diacres , ce qui irrita fort l'Empereur & obligea l’Evesque Albert de se retirer en France. Il ne put néanmoins tellement estre à l'abri de la persecution dans la ville de Rheims qu'il n'y reçut la mort le 24. Novembre 1193. par les mains facrileges de trois Gentilshommes Allemans,qui croïant faire plaisir à l'Empereur, lui casserent la teste, & le percerent de treize coups

[ocr errors]
[ocr errors]

FRANCE EE
AUX PAIS

RELIGIEUX mortels, ce qui l'a fait mettre au Catalogue des Saints avec

PORTEle titre de Martyr , comme eftant mort pour la defense des Croix en droits & des libertés de son Eglise.

Après la mort d'Albert il y eut encore deux pretendans á Bas. l'Evesche de Liege, Simon fils d'Henry Duc de Lorraine & de Brabant , qui avoit esté élu par le Chapitre , & Albert de Cuyc, que le Comte de Haynaut vouloit mettre par violence sur le Siege Episcopal. lls allerent tous deux à Rome pour foutenir leurs prétentions. Simon y mourut , & Albert fut Evesque de Liege l'an 1196. ce Prelat reconnoissant

que

le Pere Theodore estoit un homme d'une vertu consommée, il le prit pour son conseil de conscience. Notre faint Fondateur profitant de cette occasion, lui persuada de reformer les Chanoines de la Cathedrale , qui vivoient avec trop de licence. L'Evefque ne se contenta pas d'emploier pour cela son autorité, il fit encore intervenir celle de Gui Cardinal & Legat à Larere du faint Siege dans cette Province. Il n'obligea pas seulement les Chanoines de saint Lambert de vivre en commun; mais il contraignit tous les Chanoines des Collegiales de ce Diocese de faire la mesme chose; ce qui ne dura pas longtems; car les Chanoines se lassant de cette maniere de vivre, firent tant d'instance auprès du Legat, qu'il les dispensa de cette vie commune. Theodore ne le rebuta point pour cela, il perfuada à quatre Chanoines, entre lesquels estoit Pierre de Valcourt, de la Maison des Comtes de Rochefort, de Lessen, & de Cinien , de ne point abandonner la vie commune. Ils firent ensemble une societé ; & Theodore meditant une plus grande retraite , voulut les éprouver pendant cinq ans, dans le renoncement de leur propre volonté, & dans un abandon total des choses du monde. Il consulta sainte Marie d'Oignies, & sainte Christine de Liege , qui approuverent la resolution.

Dans le mesme tems le Pape Innocent III. aïant invité le Roi de France à une Croisade contre les Albigeois, il y alla en qualité de Misionnaire , d'où estant retourné en fon Païs en 1211. & aïant trouvé ses quatre Compagnons qui perseveroient dans le dessein d'abandonner le monde ; il en pärla Hugues de Pierre-Pont alors Evelque de Liege , qui non seullement y donna son consentement ; mais voulant aufli contris buer à leurs bons desseins, il leur donna l’Eglife de saint Thi

BAS.

que ce Pape unit les Congregations de l'Ordre de saintę

RELIGIEUX baut , située sur une Colline appellée Clair-Lieu , proche la CROIX EN ville d'Huy. Ce fut-là où le Bienheureux Theodore & les FRA VEST Compagnons jetterent les fondemens de l'Ordre de sainte

Croix , qui s'est beaucoup dans la suite répandu en France & dans les Païs-Bas. Ils ne vêcurent d'abord que des aumosnes & des bienfaits des Fidelles , parce que l'Evesque en leur don, nant cette Eglise ne leur avoit affecté aucunes rentes ni reyenus , & qu'ils avoient renoncé à toutes leurs possessions. Mais ce Prelat chargea par son testament Jean d'Appia de Florines son Successeur de fournir à l'entretien de ces Religieux, & Dieu a suscité dans la suite plusieurs personnes pieuses , qui par les donations qu'elles ont faites à ce Monastere , & par les bastimens somptueux dont on l'a embelli , l'ont rendu un des plus celebres & un des plus riches du Païs.

Le Pere Theodore demanda l'an 1214. la confirmation de fon Ordre au Cardinal Hugues de saint Char , Legaten Allemagne du Pape Innocent !II, mais il le renvoia au Pape & au Concile General, qui estoit conyoqué pour l'année luivante & qui se tint dans le Palais de Latran. Le Pere Verduc prétend Croix en un seul Corps, sous le gouvernement de Theodore de Celles , par des Bulles que Henri de Gueldres Eyesque de Liege & Commissaire Apostolique verifia trente-deux ans après, & que ce saint Fondateur coinmença par faire la visite des Religieux Croisiers d'Italie, qui se soumirent à son obéissance : que cet emploi le recint en Italie presque toute l'année 1215. & qu'avant son départ pour rétourner à Liege , il alla derechef à Rome demander au Pape la confirmation de son Ore dre, sous cette union des differentes Congregations de Croisiers : que le Pape la lui accorda ; mais que la morç aïant préyeņu ce Pontife avant que les Bulles fussent expediées , l'union de ces Congregations demeura imparfaite. Theodore obrint encore du Pape Honorius III. la confirmation de son Ordre; mais ce fut sans cette union , & Dieu répandit tant de benedictions sur cette nouvelle Congregation, qu'elle s'augmenta très considerablement par les soins de ce saint Fondateur, qui ne cessa point de travailler à son agrandissement jusqu'à la mort qui arriva le dix-sept Aoust de l'an 1346. selon quelques-uns , & selon d'autres de l'an 1244. estant âgé de quatre vingt-ans,

Il

Il avoit envoié de ses Religieux à Toulouse qui se joigni- RELIGEEUX rent à faint Dominique pour combattre l'Herelie des Aibi- CRDIKEN geois, & ils se conformerent de celle forte à ce saint Patriar- FRANCE ET che de l'Ordre des Prescheurs en ce qui concerne l'Obser- Bas. vance de la Regle de saint Augustin, comme aussi en ce qui regarde l'Office divin, les Constitutions & les Statuts de fon Ordre, que le Reverend Pere Pierre de Vauclourt , second General & successeur de Theodore de Celles , voulant encore obtenir du Pape Innocent IV. au Concile de Lyon la confirmation de cet Ordre, ne la demanda que suivant la conformité qu'il avoit déja , & a toujours eu depuis avec celui de faint Dominique, comme il paroist par la Bulle de ce Pape du 23. Octobre 1248.

Après cette confirmation l'Ordre de sainte Croix s'étendit en France, par les Predications du Pere Jean de sainte Fonraine , qui succeda au Pere de Vauclourt dans la charge de General'; & comme ces Religieux estoient pour lors en grande estime , faint Loüis en fit venir à Paris & leur fit bâtir dans sa haute Justice , ruë de la Bretonnerie , une Eglise & un Couyent en l'honneur de l'Exaltation de la sainte Croix,qui retient encore le nom du lieu où estoit anciennement la Monnoie.

Le Pape Jean XXII. reçut cet Ordre sous la protection du faint Siege l'an 1318. défendant expressement aux Ordinaires de prendre connoissance des affaires de cet Ordre , auquel il confirma toutes les graces & les Privileges qui lui avoient esté accordés par les Papes Innocent IV. & Clement V.qui furent amplifiés dans la suite par Martin V. Eugene IV. Sixte I V. & Innocent VIII. Il y eur dans la suite des Commissaires nommés par Leon X.& Clement VIII. pour travailler à la Reforme du Couvent de sainte Croix de la Bretonnerie à Paris , & en consequence un Arrest du Parlement de Paris du 23. Decembre 1650, suivant lequel le P. Thomas de Conda General de cer Ordre , accorda aux Religieux François un Provincial de leur Nation , ce qui a toujours esté pratiqué jusqu'à present. Le Pape Clement VIII, voulut encore sou mettre les Croisiers d'Italie au General des Pais Bas. Le Pere George Constantin estant allé à Rome pour ce sujet, où le Pape l'avoit mandé, & voulant faire la visite des Monasteres de France, en passant par ce Roïaume, mourut à Aix, & çerte uħion ne se fic point, Tome II.

Gg

[ocr errors]

pour lors

« PreviousContinue »