Page images
PDF
EPUB

LIERS AS

L'ORDRE
DU S. Es-
UIT.

CHANDI. Theologie des Universités de Paris & de Caën ; & il presente

; ces Statuts au Pape, avec ceux qu'il avoit dressés pour les ChaSOGIEZ DE '

noines, pour en avoir la confirmation de ce Pontife; mais nous ne sçavons pas s'il la lui donna.

Conformément à ces Constitutions ces Chanoines ; s'ils estoient Prestres, devoient celebrer la Messe tous les jours ; & s'ils ne l'eftoient

pas ,

ils devoient en entendre une tous les jours , & plustost deux les Festes & les Dimanches. Ils s'emploñoient à l'instruction de la jeunesse ; c'est pourquoi ils avoient des Colleges, & dans ceux où ils n'avoient pas beaucoup d'Ecoliers, ils pouvoient chanter tous les jours l'Office Divin à l'Eglise, fi quelque Fondateur le demandoit, & seulement les Festes & Dimanches dans les Colleges où ils avoient beaucoup d’occupation. Les Religieux de la Communauté, & mesme les Domestiques, devoient faire abstinence tous les Mercredis de l'année. Si l'on ne trouvoit pas de poisson , ils devoient se contenter de legumes. En memoire de la Passion de Nostre Seigneur, ils jeûnoient tous les Vendredis, à moins qu'il ne se rencontrast un jeûne d'Eglise dans la semaine , & il estoit libre à un chacun de s’abktenir de vin le Vendredi; par mortification, & de jeûner pendant l'Avent : personne n'estoit auffi obligé au jeûne depuis Pâque jusqu'à la Pentecoste ; & fi estant en voïageou pour quelqu'autre raison , ils ne pouvoient satisfaire au jeûne du Vendredi & à l'abstinence du Mercredi, ils devoient dire ou les fept Pseaumes avec les Litanies , ou trois fois le Chapelet , ou donner cinq sols aux pauvrés, de ce que

de ce que l'on leur accordoit pour leur usage, & dans ce nombre estoient compris les Curés & les Vicaires qui estoient occupés à administrer les Sacremens aux Fidelles.Tous les Dimanches ils se confessoient à un Prestre de la Congregation, & hors le College, à un autre Preftre approuvé par l'Evesque, & au moins tous les ans ils devoient faire une Confession generale à leur Provincial ou à son Vicaire. Ceux qui n'estoient pas dans les Ordres sacrés communioiene feulement une fois le mois ; ceux qui estoient dans les Ordres sacrés, toutes les semaines, principalement les Dimanches & les Festes , afin de s'accoustumer à s'approcher de la sainte Table, où ils devoient , estant Prestres, tous les jours celebrer la Messe. Tous les Prestres , Diactes , Sous-Diacres & Bene: ficiers estoient obligés de reciter ou chanter les Heures Ca

[ocr errors]
[ocr errors]

CHAΝΟΙ,

LIERS AS-
SOCIEZ DE

DU S. Es
PRIT

CHAP. XXXII. moniales ; & ceux qui n'avoient pas les Ordres sacrés, seule- CHANOI: ment l'Office du Saint-Esprit , ou de la sainte Vierge, ou les NIS REGü* sept Pseaumes de la Penitence. Il y avoit des heures destinées pour l’Orailon mentale, & l'examen de conscience se faisoit l'ORDRE loir & matin. Leur habillement devoit estre honneste, sembla- prir. ble à celui des Chanoines , des Docteurs, ou des Regens des Universitez, sans aucune superfluité : ils avoient toujours te bonnet quarré dans la Maison , & ne portoient le chappeau que quand ils sortoient , & ils mettoient à leur cou une Croix d'or ou d'argent selon la qualité des personnes , & ils la pouvoient attacher sur leur habic exterieur, avec la figure du Saint-Esprit en forme de Colombe descendant sur les Apoftres. Voilà tout ce que nous sçavons de ces Chanoines ; nous donnons seulement encore ici la Formule de leurs Væux.

Ego N. licet non fim dignus conspectu Dei optimi maximi, tamen infnita ejus bonitate & clementia , hodie Profeffionem facio in ordine Spiritus Sancti , eique in eo votum facio solemne ac perpetuum obedientia e caftitatis & Abdicationis proprieta, tis bonorum temporalium coram cælefti Curia , & militanti Ecclefra inter manus tuas ( R. Domine) eique & tibi & toti affociationi Spiritus Sancti , sanctè promitto a juro a voveo' me perpetuò in ea victurum , ferviens Deo & Ecclefia Christiana & Catholica, Apoftolice & Romane , usque ad mortem , omnia intelligendo fidemque, & pietatem & mores & ftudia mea dirigendo juxta ejus Asociationis conftitutiones à M. Joanne Herbetio per gratiam Dei Inftitutore prefiriptas, & à fummo Pontifice probatas aut permisas: à tua ergo immensa bonitate & clementia humiliter pero ( optime & clementisime Deus ) ut qui mihi dedisti hoc Sanctum defiderium, fic etiam ad id melius falutarius , integrius , & promprius adimplendum', gratia Spiritus Sanéti , uberiores mihi ben nigne largiaris ad majorem, fanctiorem & clariorem Dei Patris, es Filii & Spiritus Sanéti gloriam & populi Christiani , potissimum Affociationis Spiritus Sancti , fan&tam inftitutionem, incremenl'um ac dignitatem & meam plurimorumque falutem. Amen. On peut consulter les Conftitutions de certe Congregation qui font sous le titre de Libri tres de Legibus Collegiorum Ordinis Canonicorum S.Spiritus, Institutore Joanne Herbetio.

[ocr errors]

2

[ocr errors]

.

Еe iii

RELIGIEUX
PORTE-
CROIX EN
Italia

[blocks in formation]
[ocr errors]

Des Religieux Croisiers.ox Porte-Croix en Italie.

'ORDR E des Religieux Croisiers ouPorte-Croix en Italie,

qui est presentement supprimé,a esté different de deux autres du mesme nom, dont l'un a pris son origine aux Païs-Bas,& l'autre dans le Roïaume de Boheme, dont nous parlerons dans les Chapitres suivans ; mais tous les trois ont prétendu avoir faint Clet pour Patriarche & Fondateur de leur Ordre , & que faint Quiriace Evefque de Jerusalem & Martyr, dont l'Eglise folemnile la Feste le 4. Mai, a esté le Restaurateur de cer Ordre. Mais comme les Porte-Croix d'Italie ne font plus pour soutenir ces préventions, c'est aux autres à les faire vafoir, ce qu'ils auront peine à prouver par de bonnes raisons ;

à quoique , pour faire remonter leur origine jusqu'à saint Cler, c'est-à-dire , jusqu'à l’an 78. de Jesus-Christ , ils citent des Bulles des Papes

Alexandre III. Alexandre VI. Pie V. Gregoire XV. & de quelques autres , où il est parlé de cette pretenduë antiquité.

Quant à saint Quiriace , que quelques-uns ont voulu faire passer pour un certain Juif nommé Judas , qu'ils disent avoir montré à fainte Helene le lieu où estoit la Croix du Sauveur du monde, lorsque cette pieuse Imperatrice alla à Jerusalem, & qu'elle fit tirer de terre ce glorieux trophée de notre Redemption , ils ont aussi prétendu qu'aïant esté touché par les miracles qui se firent à l'attouchement de ce sacré Bois, il se convertit, & qu'il prit au Baptême le nom de Quiriace ou Cyriaque: qu'ensuite il fur choisi

par

sainte Helene de ceux qu'elle commit à la garde d'une partie de ce precieux Tresor , qu'elle deposa entre les mains de saint Macaire Evelque de cette Ville, auquel faint Quiriace fucceda ; & quedans la suite il reçut la Couronne du Martyre fouş l'Empire de

Julien l'Apostat, lorsque ce Prince alla á Jerusalem. Mais le Bolland, Pere Papebroch, M. de Ti lemont , M. Baillet & quelques

autres Sçavans,traitent de fabuleux cour ce que l'on a écrit de di , pag. ce Saint. Car les Actes apocriphes sur lesquels se sont fondés 441.6/eq. ceux qui l'ont cru le Successeur de saint Macaire , & celui qui

, pour Chef

[ocr errors]

Tom. I.
Maii ad

[merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small]
[merged small][ocr errors]
« PreviousContinue »