Page images
PDF
EPUB

CESIDAD CENTRAS

Changine Regulier et Hospitulier de l'Ordre dus.Esprit,

en habit ite Ville, én Jtalie.

52:

[ocr errors]

CELOTECA

DET

1

[ocr errors]

PELLIER,

coient si peu raisonnables & les titres dont ils se prevaloienteltoient si manifestement faux,qu'il y a lieu de s'estonner qu'ils S. ESPRIT les aïent mesme produits, lorsqu'en 1693. les Chanoines Re- DE MONT. guliers de cet Ordre leur disputerent cette qualité de Chevaliers, comme nous dirons dans la suite.

En effet ces Chanoines Reguliers ont toûjours consideré cette antiquité de leur Ordre comme imaginaire, & n'ont ja mais reconnu d'autre Fondateur que Guy de Montpellier. Il estoit fils de Guillaume Seigneur de Monpellier & de Sibille, & il bastit dans cette ville sur la fin du douzième siécle un ce, lebre Hôpital pour y recevoir les pauvres malades. Son inligne charité le rendit très recommandable ; il procura de grands biens à son nouvel establissement ; il associa avec lui d'autres personnes pour en avoir foin&allister les pauvres de leurs biens;

on Ordre s'étendit en peu de tems en plusieurs endroits, comme il paroist par la Bulle du Pape Innocent III. du vingt-trois Avril 1198. qui en confirmant cet Ordre fait le dénombrement des Maisons qu'il avoit déja , dont il y en avoir deux à Rome; l'une au delà du Tibre , & l'autre à l'entrée de la ville sous le nom de sainte Agathe , une autre à Bergerac , une à Troyes, & d'autres en differens lieux. Comme ils estoient tous Laïques, & qu'il n'y avoit aucun Ecclesiastique parmi eux, le mesme Pontife avoit le jour précedent escrit à tous les Archevesques, Evesques , & Prelats de l'Eglise , pour les prier que s'il se trouvoit quelques personnes pieuses de leurs Dioceses , qui voulusfent fairequelques donations à ces Hospitaliers,ils ne les empelchassent pas.Il exhorroit aussi ces Prelats d'accorder à ces Hofpitaliers la permission de bastir des Eglises & des Cimetieres, de faire la dedicace de ces Eglises, de benir les Cimerieres lorfqu'ils seroient bastis , & de souffrir que le Fondateur & les au. tres Freres de cet Ordre choisissent des Prestres seculiers

pour leur administrer les Sacremens & aux pauvres dans leurs Eglises. Six ans après , l'an 1204. ce Pape fit venir à Rome le Fondateur pour lui donner le soin de l'Hôpital de sainte Marie in Sassia, ou en Saxe, qui s'appelle presentement le faint Efprit ; & comme il est le Chef de cet Ordre & l'un des plus celebres de l'Italie , nous rapporterons son origine & fa fondation.

L'Eglise fur fondée par Ina Roi des Saxons Orientaux l'an 715. sous le titre de sainte Marie in Sajjia, ou de Saxe, & le

PELLIER.

ORDRE DU mesme Roi estant venu à Rome l'an 718. ajoûta à cette Eglife DE MONT. un Hôpital pour les pelerins de sa Nation, qu'il donna à

gouverner à quelques personnes seculieres , aiant assigné sur son domaine un revenu annuel pour la subsistance des pauvres & l'entretien de l'Hôpital.

Offa Roi des Merciens , à fon imitation , amplifia le mesme Hôpital & en augmenta les revenus ; mais il fut brûlé en 817 par un incendie qui ne put estre arrêté que par une image de la sainte Vierge que le Pape Pasehal I. y porta en procession. Un pareil incendie acheva de le désoler en 847. auquel le Pape Leon IV. remedia aussi-tost le mieux qu'il put, aiant esté aidé par les liberalités des successeurs des Rois Fondateurs

, Mais les guerres des Guelphes & des Gibelins , durant les onze & douzième siécles , ruinerent tellement le quartier de la ville où l'Hôpital est situé, qu'ils en abolirent mesme jusqu'à la me. moire. Enfin Innocent III. estant monté sur la Chaire de saint Pierre , fit bastir de fond en comble cet Hôpital à ses depens l'an 1198. pour y recevoir les malades & les

pauvres

de Rome, & en augmenta de beaucoup les bastimens , les possessions, les revenus , & les privileges en l'année 1204. après que cheurs eurent tiré du Tibre dans leurs filets une grande quantité d'enfans nouvellement nés qu'on y avoit jectés ; car ce. Pape en fut tellement touché ; qu'il destina principalement cet Hôpital pour recevoir les enfans exposés & abandonnés par leurs parens. A la verité il n'en est point fait mention dans la Bulle, inais bien dans celles de plusieurs de ses Successeurs, comme deNicolas IV.de Sixte I V. & de quelques autres,& l'on voit encore dans cet Hôpital une peinture à fresque qui repre{ente des pescheurs qui portent à Innocent III. ces enfans qu'ils avoient trouvés , & une inscription au bas qui fait foy que ce Pontife fut averti par un Ange d'y remedier;c'est pourquoi l'on pretend qu'il fit en mefme tems bastir cette Eglise qu'il dedia en l'honneur du saint Esprit,tant à cause qu'il lui avoit inspiré une si bonne cuvre , qu'à cause des Religieux du faint Esprit de Montpellier ausquels il donna le soin de cet Hôpital ; mais il y en a beaucoup qui regardent cette histoire comme

Ce qui est vrai c'est qu'il n'y avoit pas long-tems que le Comte Guy avoit fondé son Ordre, dont le principal soin des Höfpitaliers estoic d'exercer l'hospitalité envers les malades , com

des pel

une fable.

me

[ocr errors]

Chanoine Régulier et Hospitalier de l'Ordre dus.' Esprit,

en habit de Chæur en Jtalie.

52.

P. Gilleres.

[ocr errors][merged small][merged small][merged small]
« PreviousContinue »