Page images
PDF
EPUB

NES REGU-
LIERS DE
RONCE-
VAUX.

CHANOK l'an 1532. mais n'en aïant pas accordé les Lettres d'Approbation

à cause de la mort qui le prevint , son successeur Paul III. les fit expedier l'an 1534. à la priere de l'Empereur Charles V. qui у

donna ausli fon consentement coinme Fondaceur de cer Hofpital en qualité de Roi d'Espagne.

De Crescenze dit que les Chanoines de cet Hospital estoient Disciples de faint Jean de l’Ortie Fondateur de plusieurs Hofpitaux en Espagne sous Alphonse VII. Cela peut estre; car

peu près dans le tems que l'Hospital de Roncevaux fut restabli

par l'Evefque Dom Sanchez, faint Jean fonda un Hospital dans un desert affreux des montagnes d'Oca , furnommé de l'Ortie à cause des mauvaises herbes & des orties dont ce desert eft tout couvert, & qui aboutit au grand chemin par où palfent les Pelerins qui vont à saint Jacques ; & ce Saint y aian mis des Chanoines Reguliers , il se peut

faire

que Dom Sanchez en ait fait venir à Roncevaux pour desservir cet Hospital , sous la direction d'un Chanoine de la Cathedrale de Pampelune, qui, comme nous avons dit,devoit avoir la qualité de Prieur. L'Hospital de faint Jean de l’Ortie qui a esté ainsi appellé après la mort de ce Saint , qui arriva l'an 1163. fut donné l'an 1431. aux Religieux de faint Jerôme par Paul de sainte Marie Evesque de Burgos , du consentement de trois Chanoines Reguliers qui y restoient ; ce qui fut depuis confirmé par le Pape Eugene IV.

Les Chanoines de Roncevaux nous donnent occafion de parler de ceux de la Cathedrale de Pampelune. Le Pere du Mouliner dit , qu'ils furent establis par Pierre Evesque de ce lieu l'an 1106. lequel avoit esté tiré de l’Abbaïe de saint Pons de Tomieres , dont il estoit Rcligieux. Mais je trouve que cet Evefque y avoit mis des Chanoines Reguliers dès l'an 1087. comme il paroist par l'Acte de cet establissement où l'on voit qu'il prit l'avis & le conseil de l'Abbé de faint Pons de Tomieres, du Prieur de faint Saturnin de Toulouse, de l'Archevesque d’Auche & de quelques autres Evesques , Abbés & personnes Religieuses. Il leur donna de gros revenus & establic autant de Chanoines que ces revenus pouvoient en entrerenir. Il y mit douze Dignitez ; entre autres un Chambrier, qui devoit avoir foin du Vestiaire , un autre qui avoit soin de donner le necessaire à la Communauté , un Infirmier, um Treforier, un Hospitalier; & le Prieur devoit avoir fa place immediatement après l'Evesque.

[merged small][merged small][merged small][ocr errors]
[ocr errors][merged small][merged small][merged small]

NES Racus
LIERS DE

VAUX.

Le Roi Dom Sanchez & son fils Dom Pierre confirmierent CHANOTles donations que leurs Predecesseurs avoient faites à cette Eglise, & mesme en firent de confiderables, à cause dela vie exem- Ronceplaire de ces Chanoines. Le mesme Dom Sanchez ordonna la mesme année 1087. que tous les Prestres des Eglises voisines qui pourroient voir les Clochers de cette Cathedrale ou entendre le son des cloches y viendroient le jour des Rameaux à la Benediction des Palmes, le Samedi Saint à la Benediction des fonds Baptismaux, & le Mercredi des Rogations. Urbain II.confirma toutes les donations qui furent faites à cette Eglise, la reçue sous la protection, & approuva les Reglemens que l'Evesque Pierre avoit faits.

Je n'accorde pas néanmoins au Pere du Moulinet que ce fut
la Regle de saint Augustin que cet Evefque donna à ces Cha-
noines ; car il n'en est point fait mention dans la Profession
qu'ils faisoient en ce tems-là, dont la Formule est rapportée
par Sandoval Evefque de cette mesme Eglise en ces termes :
Ego Fortunius Regulam à Sanctis Patribus conftitutam , Deo ju-
vante , fervare promitto , o per vite aterne premium , humili-
ter militaturum me fubjicio in boc loco, qui eft confecratus in
honorem S. Dei Genitricis Marie , & aliorum Sanctorum , in pre-
sentia Domini Petri Pampilonenfis Episcopi. Promitto a huic
fedi , Rectoribufque ejus, femper obedientiam eo fiabilitatem a
conversionem morum meorum , coram Deo & Angelis ejus , fecun-
dum preceptum Canonum. Les Chanoines Reguliers des autres
Eglises ne reconnoisloient point aussi d'autre Regle que
celle des Canons ; car la Formule des Vaux de ceux de la Apud Ed-
Cathedrale de Cuença en Espagne , qui se trouve dans un tene de an
ancien Pontifical écrit il y a plus de cinq cens ans, est enon- tiq, ritib.
cée dans les mesmes termes que celle des Chanoines de Pam- Ecclef Tom.
pelune. Le mesme Sandoval dit qu'il y avoit aussi des Moi-
nes dans cette Eglise, à cause qu'il en est fait mention dans une
donation que l'Evesque Pierre fit l'an 1101. où il dit , cum
Conventu Canonicorum & Monachorum mihi fubditorum. Il ne
{çait néanmoins s'ils estoient differens des Chanoines ; mais
je croi qu'ils pouvoient estre les mesmes , puisque les Chanoi-
nes estoient aussi appellés Moines dans les siécles passés

. Anas-
tase le Bibliothequaire dans la vie de Gregoire IV. dit
Pontife aïant fait rétablir la Basilique de fainte Marie au-delà
du Tibre, y mit des Chanoines-Moines ; & on lit dans un

[ocr errors]

3. pag 96.

que ce

S. GILBERT
DE SIM-

ORDRE DE vieux Pontifical de saint Prudence Eyesque de Troyes , que

dans le premier Memento de la Melle, on y faisoit mention des PRINGHAM. Chanoines-Moines de cette Eglise: Memento Domine famulorum 1. pag. 331. famularumque tuorum , omnium Canonicorum-Monachorum noftre

Ecclefia , parentum noftrorum &c.

Les Chanoines de Roncevaux se font conformés pour l'habillement à ceux de la Cathedrale de Pampelune , comme à leur mere Eglise,à cause qu'ils estoient renfermés dans ce Diocese, Cet habit consiste en un surplis sans manche avec une aumuce noire sur les épaules pendant le tems de l'esté;& l'hiver en une grandechappe noire & unCamail avec une fourrure pardevane, Lorsqu'ils sortent , ils ont un pecit Scapulaire de toile sur leur Soutane noire & la difference qu'il y a entr'eux, c'est que ceux de Roncevaux portent une F,d'ecoffe verte sur le costé gauche comme Hospitaliers, ce que n'ont pas ceux de la Cathedrale.

Voicz Dom Prudencio de Sandoval, Catalogo de los Obisbos de Pampelona. Mart. Navarr. Tom. 2. Comment. Regul. num.7. du Mouliner , Habillem. des Chanoines Regul. Schoonebeck, Hist. des Ord. Relig. Philip. Bonanni, Catalog. Ord. Relig. pari.i,

CH A P I T R E XXI X.
Des Religieux dg des Religieuses de l'Ordre de Saint Gilbert

de Simpringham en Angleterre.
L.

Es Chanoines Reguliers & les Benedictins ont raison de

nettre au rang des Congregations des Ordres de saint Augustin & de saint Benoist. Celle de saint Gilbert de Simpringham ; puisqu'il fit observer la Regle de saint Augustin à ses Religieux qu'il appelle des Chanoines , & qu'il donna à ses Religieufes celle de saint Benoist ; & c'est à tort que les

Religieux de Cisteaux pretendent que cet Ordre doit apparCapitul. de tenir à eux seuls comme leur aïant esté soumis ; car laint

Gilbert dit lui-mesme le contraire dans ses Constitutions, où après avoir rapporté de quelle maniere se fit l'établissement de ses Religieuses, il ajoute que leur nombre se multipliant & que n'aïant point de Religieux Lettrés pour en avoir foin aussi-bien que des Converses , il avoit esté au Chapitre Gencsal de Cistcaux où le Pape Eugene estoit en personne , afin de remettre sous la jurisdiction des Religieux de cet Ordre,

inisio Momaff. arb. 2.

« PreviousContinue »