Page images
PDF
EPUB

RELIGIEUX
PREMON-

FORME's.

[ocr errors]

Le Reverend Pere Daniel Picart Abbé de fainte Marie-auxTRI'S RE- Bois, à deux lieuës de Pont-à-Mousson en Loraine , qui

estoit animé du mesme zele que le Pere Didace Mendieta, pour la Discipline Monastique , voïane que son. Monastere estoit accablé de dertes, & que les Religieux qui n'observoient point la vie commune , violoient tous les jours leur Væu de pauvreté, entreprit de reformer ce Monaftere. Ses bons defseins furent d'abord traversés par quelques ennemis de la vie commune & de l'Observance Reguliere qui lui donnerent du poison. Son temperamment fut assez fort pour y resister : it n'en perdit pas la vie sur le champ ; mais il lui resta une telle douleur dans tous ses membres , qu'il ne pouvoir marcher & mesme se tenir assis.

Cela ne l’empescha pas neanmoins de surmonter avec une patience & une force d'esprit admirable , toutes les difficultés qui s'opposerent à un si bon dessein. Il en vint heureusement à bout , & après avoir par son ceconomie degagé son Monastere, & l'avoir pourveu de tout ce qui estoit necessaire pour maintenir l'observance de la vie commune , il le resigna au Reverend Pere Servais de Lervelz Docteur de Sorbonne & Abbé de saint Paul de Verdun, que Dieu avoit destiné non seulement pour achever ce que le Reverend Pere Picart avoit commencé en affermissant la Reforme dans cette Abbaïe ; mais encore pour l'introduire dans d'autres Monasteres de çet Ordre. De sorte qu'il est regardé comme l'Instituteur d'une nouvelle Congregation, qui a pris le nom d'Ancienne Vigueur, ou plus communément de la Reforme de saint Norbert.

Il nâquit au Bourg de Soignies en Hainault l'an 1580. & estant entré dans l'Ordre de Premontré, il en fit Profession dans l’Abbaïe de saint Paul de Verdun, d'où il fut envoïé à Paris pour y faire ses études de Theologie en Sorbonne, où il prit le degré de Docteur. A fon retour de Paris l'Abbé de Preinontré l'établit son Vicaire General & Visiteur de son Ordre. Ce fut en cette qualité qu'il visita plusieurs fois les Maisons de l'Ordre , situées en France, en Loraine, aux Païs-Bas , en Baviere, en Boheme, en Suisse , dans l'Autriche , dans la Moravie , dans la Westphalie , &c. Le zele & la pieté avec lefquels il s'aquitta de ces fonctions , le firent faire Coadjuteur, & ensuite Abbé de sainte Marie-aux-Bois en Loraine, au

PREMON

[ocr errors]

Diocese de Toul. Et comme pendant le cours de ses visites, RELIGIEUX
il avoit reconnu la necessité qu'il y avoit de restablir la Dil- TRI'S RE-
cipline Reguliere dans cet Ordre, il en entreprit la Reforme. FORNE' S,
Le Reverend Pere Picart, en avoir jetté les premiers fonde-
mens, comme nous avons dit ; mais le Reverend Pere de Ler-
velz y donna la derniere forme. Elle s'estendit

par

son zele dans la Loraine, & ensuite en plusieurs Provinces de France, comme Champagne , Picardie, Normandie & Alsace , & comprend quarante deux Maisons qui y sont unies, où les Religieux ont renouvelle cette ancienne austerité de ne point manger de viande que dans leurs maladies. Ils observent un jeune rigoureux depuis la feste de l'Exaltation de sainte Croix jusqu'à Pâques , ne portent que des chemises de laine , & exercent beaucoup d'autres mortifications qui sont marquées dans leurs Constitutions qui furent approuvées par le Pape Paul V. l'an 1617. à l'instance de l'Abbé de Lervelz & des autres Abbés & Chanoines de cette Congregation.

Le Monastere de sainte Marie-aux-Bois aïant esté transferé par

les soins de ce saint Reformateur à Pont-à-Mousson, le mesme Paul V. l'établit pour Chef de cette Congregation, & l'exemta de toute jurisdiction des Circateurs, Visiteurs, & Vicaires de Premontré, excepté de celle de l'Abbé General, qui ne pourroit néanmoins y faire la visite, qu'en presence du President de cette Congregation ou d'un autre Pere qui auroit efté deputé à ce sujet.

L'an 1621. Gregoire XV. à la priere des mesmes Abbés confirmant ce que son Predecesseur avoit fait, establir un Vicaire General de cette Congregation , & fit plusieurs Reglemens qui la concernent ; & Louis XIII. Roi de France, par ses Lertres Patentes du deux Janvier de la mesme année, à la requisition du sieur de Rebecz Abbé Commendataire de saint Paul de Verdun'du mesme Ordre, permit au General & à ses Vicaires Generaux de mettre la Reforme dans tous les Monasteres du Roïaume qui la voudroient recevoir.

Les Reformés aïant presenté le Bref de Gregoire XV. au Chapitre General qui se tint l'an 1625. les anciens en remireno l'examen au prochain Chapitre qui se devoit tenir l'an 1627. & dans ce Chapitre ils le rejetterent comme subreptice , d'autant qu'ils disoient qu'il alloit au detriment de l'Ordre. Ils deputerent un Abbé pour en porter leurs plaintes au Pape,

[ocr errors]

PREMON

FORME's.

ز

RELIGIEUX & citerent les Reformés à comparoître devant la Sainteté; TRE'S RE. mais le Pape aïant nommé pour juge de leur different M.Ainé

du Nozet Auditeur de Rote, ce Prelat après bien des discussions prononça en faveur des Reformés par une Sentence du neuf Fevrier 1629. qui fut confirmée par une autre de l'an 1630. cela n'a pas empesché qu'ils n'aïent encore esté inquietcés dans la suite ; mais il y a eu beaucoup d'Arrests du Parlement de Paris , qui les ont maintenus contre les entreprises des Generaux.

Le Vicaire General de cette Congregation en est Superieur & Juge immediat. Il se tient tous les ans un Chapitre, où doivent assister tous les Abbés & les Prieurs : l'on y peut deposer les Officiers, y faire des Statuts , & de trois en trois ans on y

у
procede à l'élection du Vicaire General.

Quant au R. P. de Lervelz , après avoir gouverné le Monastere de Pont-à-Mousson pendant trente-un an, & avoir restabli la Regularité dans plusieurs Monasteres de cet Ordre, il mourut dans son Abbaïe le 18. Octobre 1631. Il a laissé quelques Ouvrages , l'un pour l'éducation des Novices de cette Reforme, intitulé : Catechismus Novitiorum ; & un autre pour l'instruction de tous les Religieux de l'Ordre sous le titre. d'optica Regularium in Regul. D. Augustini.

Ces Religieux Reformés sont habillés comme les anciens Premontrés de France, finon que leur etoffe est plus grossiere, & ils ne portent point de rocher au Chậur sous leur Chappe pendant l'hiver, , comme font les anciens. L'an 1701.

le P. Carbon Prieur de l'Abbaïe du Mont-Saint Martin au Diocese de Cambray, dont la Manse Abbatiale est unie à l'Archevefché de Sens , introduisit une nouvelle Reforme dans cette Maison , selon le premier Institut de l'Ordre; car il establir l'abstinence de viande en tout tems , excepté dans les maladies; le jeûne continuel

, excepté le Dimanche & les Festes ; le silence perpetuel , hors une heure de conference l'après-dîné & autant après le soupé; le travail des mains

pendant trois heures le matin & autant le soir ; & ils ne devoient manger que rarement du poisson, & ne

boire
que

de la biere;
mais cette Reforme n'a pas subsisté.
voiez le Paige, Biblioth. Premonft

. lib. cap. Joan. Midot. Vendicie communitatis Norbertine antiqui rigoris & Status ftisEtioris reformat. in Ord. Pramonft.

[merged small][merged small][ocr errors]

Religieuse de l'ordre des Premontré's.

12.

C!. 377.05

« PreviousContinue »