Page images
PDF
[ocr errors]

6. fuin & le Pere Huge, Vie desaint Norbert. , . . . ? • • • • • · · · · · 3 . | i | | | | | | | | | | : or | | | | | | | | ri | , | ' r . - p . - ' . - , | : | : . : D o i.ci / c : | | | | ' n ,

Tome II. · · · · · Y ,

· - -- l -- + ----
-

[merged small][ocr errors][ocr errors]

Des Religieux Premontrès Reformés , en France,
en Espagne & en Lorraine. -

'Ordre de Premontréestant tombé dans le relaschement, & s'estant peu à peu éloigné de l'esprit de son Fondateur, les Souverains Pontifes ont de tems en tems fait des Statuts & des Reglemens pour y remedier, & ont mesme mitigé ces anciennes austerités ausquelles saint Norbert avoit engagé ses Religieux. Le Pape Gregoire IX. en I233. fit des Reglemens our la Reforme de cet Ordre, & en commit l'execution aux Abbés de saint Michel d'Anvers, & de sainte Marie de Midelbourg du mesme Ordre , & aux Abbés de Foucarmond & de Montfroid de celui de Cisteaux. Alexandre IV. renouvella les mesmes Reglemens en 1256. & Eugene IV. sur les plaintes qu'il avoit reçuës de differens Païs, de la conduite peu reglée de plusieurs Abbés & Religieux, adressa un Bref en 1438. à l'Abbé General, & aux autres Abbés qui devoient s'assembler au Chapitre General, ou illeur commanda de travailler fortement à la Reforme de cet Ordre & de faire executer les Decrets & les Reglemens de ses Predecesseurs. . Ces Decrets & ces Reglemens regardoient tout l'Ordre en general , mais en 157o. la Cyrcarie d'Espagne estant entierement tombée dans l'inobservance de la Discipline Reguliere, Pie V. donna ordre aux Archevesques & Evesques de ce Roïaume , qui avoient des Monasteres de cet Ordre dans leurs Dioceses, de les visiter & les reformer en prenant pour leurs Coadjuteurs dans cette affaire des Religieux de l'Ordre de saint Jerôme. La mort de Pie V. aïant empesché que cette Reforme ne fust entierement achevée, Gregoire XIIl. à l'instance de Philippe II. Roi d'Espagne , donna commission à ·son Nonce par un Bref de l'an 1573 d'y mettre la derniere -main , ce qui fut executé, & cette Reforme a formé une Congregation separée , # ouvernée par un Vicaire General qui ne doit point estre Abbé, & qui a le mesme pouvoir sur toute la Cyrcarie, que le General , à moins qu'il ne soit lui-mesme en Espagne, où pour lors, le Vicaire General n'a point d'autre pouvoir que celui qu'il lui donne. , " • • . '

[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][graphic][graphic]
[ocr errors]
[ocr errors][merged small]

Les Abbés & les Abbesses de cette Congregation quiestoient
auparavant perpetuels , doivent estre élus tous les trois ans &
ne peuvent estre continués dans les mesmes Monasteres. Elle
a des Reglemens & des Statuts particuliers, qui furent dressés
par l'Archevesque de Bossano, ausquels le Reverend Pere
de Pruetis Abbé General de tout l'Ordre donna son consente-
ment, & qui furent confirmés par le Pape Gregoire XIII.
en 1582. Il est permis au † Provincial & annuel, de
changer , & ajouter des Reglemens tels qu'il croira propres
pour le maintien de l'Observance. Cette liberté qui lui fit
donnée par des motifs de Religion, & par une précaution de
sagesse, est devenuë dans la suite des tems la cause des varia-
tions essentielles, que cette Reforme s'est permise. Elle quitta
le Breviaire & les usages des Prémontrés , elle altera la
& la figure de son habit , en un mot elle voulut se soustraire
à la discipline de l'Ordre, & à l'autorité de son Chef Le Pape
Clement XI. informé par ses Nonces & par les remontrances
du General , des Innovations que ces Reformés d'Espagne
avoient faites au préjudice de l'uniformité, les contraignit
par un Bref du huit Fevrier 17o3. de quitter l'habit Monasti-
que & le Breviaire qu'ils avoient pris.
Le Reverend Pere Didace de Mendieta dernier Abbé per-
petuel de saint Michel de Trevino, fut celui qui sollicita for-
tement cette Reforme, & est reconnu pour Reformateur &
Instituteur de cette Congregation, dont il fut deux fois Vi-
caire General , & Abbé triennal en plusieurs Monasteres :
c'estoit un homme d'une vertu admirable, & qui montra sur-
tout, une grande patience & une grande humilité dans plu-
sieurs maladies, § il fut souvent affligé. Avant que de
mourir , aïant toûjours les yeux vers le Ciel , il repetoit sans
cesse ces paroles de l'Apostre : cupio dissolvi & esse cum Christo ;
& ce fut en les prononçant qu'il rendit son ame à Dieu le 1o.
Novembre 1588. le peuple qui le regardoit comme un Saint,
voulut avoir de ses Reliques , chacun s'empressant pour cou-
per un morceau de ses habits, & la foule estoit si grande,
qu'on eut bien de la peine à le mettre en terre. Ces Religieux
sont habillés comme les anciens , à l'exception qu'ils ont un
chappeau noir & une ceinture de cuir. -
Voiex le Pere le Paige, Biblioth. Premonsf. & les Constitu-
tions de cette Reforme imprimées en 153o.

PRTMON-
TRE's RE-
FoRME s.

« PreviousContinue »