Page images
PDF
EPUB
[ocr errors]

T. 11. P. 254

fig.11.

Chanoinesse Reguliere,
de l'Ancienne Congregation de St Victor.

36.

[merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][ocr errors]
[merged small][ocr errors][ocr errors]

Ordinaires,comme l’Abbaïe de la Victoire près Senlis & quel-CHanor: ques autres. Il y en avoit aussi en Angleterre & en Irlande qui LIERS DE S. furent supprimés dans le tems que la Religion Catholique Victor. en fut bannie ; il y avoit mesme des Abbés qui avoient séance dans les Chambres Hautes des Parlements de ces deux Roïaumes.

Augustin de Pavie & Jean Mauburnus se sont trompés lorsqu'ils ne lui ont donné que trente Abbaïes , quarante Prieurés & quatre-vingts Prevoités ; puisqu'elle avoit seulement en France quarante quatre Abbaïes, ce qui se confirme

par

le Testament de Louis VIII. pere de saint Louis qui donna à quarante Abbaïes de cette Congregation, estant en fon Roïaume, quatre mille livres qui sont cent livres pour chacune, outre le legs de mille livres à celle de la Victoire de Senlis. Il ordonna encore que l'on bastiroit une autre Abbaïe en l'honneur de la sainte Vierge qu'il voulut estre annexée à cette Congregation, aïant nommé

pour

Executeur de son Testamont l'Abbé de saint Victor conjointement avec les Evesques de Paris & de Chartres.

Ces Chanoines sont habillés de serge blanche avec un rocher pardessus leur soutane & un manteau noir comme les EccleTiastiques quand ils sortent ; au Cheur pendant l'esté ils

portent un surplis pardessus leur rocher avec une aumuce noire sur les épaules , & l'hyver une grande chappe noire avec un grand camail. Anciennement ils portoient la courone monachale, comme on peut voir dans la figure que nous avons fait graver d'un de ces anciens Chanoines qui avoient pour

habit ordinaire une aube descendant jusqu'à trois doigts du bord de la robe , & au Chæur ils portoient sur la reste une aumuce de drap noir doublée de peaux de mesme couleur. Ils ne reçoivent plus de freres Convers, & l'habillement de ces freres Convers estoit de couleur tannée. Leurs armes sont d'azur au rais pommeré & fleuronné d'or , l'écu timbré d'une couronne ducale, orné d'une mitre & d'une crosse.

Il y a encore en Flandres plusieurs Chanoinesses Regulieres qui estoient de la Congregation de saint Victor, sçavoir Aubert le

Mire , Do celles de Ter-Nonnen à Anvers, de Bliinderbech à Malines, de

nat. belgic. Groenen-Briel à Gand , de saint Trudon à Bruges, de Roefbru- lib.1.c.121. ge à Ipres, de Nieuclooster à Berg-Saint-Winc c, de Vaesmunster, de Beaulieu-lez-fin à Douay, & de Belem proche Mons.

[ocr errors]

NES PRE

teau noir.

CHANOI

Leur habillement consiste en une robe & scapulaire de fers MONTRE's. ge blanche, le scapulaire serré d'une ceinture de fil blanc

de la largeur de trois doigts ; & au Choeur elles ont un-man

Voïez Penot , Hift. tripart. Canonic. Regul. lib. 2, cap 57. le: Paige , Bibliotheq. Premonft. lib. 1. fe&t. 15. Tambur , de Juro Abb. Tom. 2. dispu. 24. quaft. 4. Jacob de Vitriaco, Hift. Ora cident. lib.2. cap. 24. Sammarth, Gall.Chrift. Tom. 4. Du Breuil & Malingre , Antiquités de Paris liv. 2. du Moulinet , Habill. des Char. Regul.

CH A P II RE XXIII.

P

ز

Des Chanoines Reguliers Premontrés.
EU de tems après que la France eut produit deux Ordres.

celebres qui se sont répandus par toute la terre, que la Province de Dauphiné eur donné à l'un le Desert de Chartreuse , & que celle de Bourgogne eut donné à l'autre celui de Cifa teaux, dont ils ont pris leurs noms , auli-bien

que
celui

que saint Estienne avoit fondé à Muret, qui quelques années après prit le nom de Grandmont, d'un lieu inhabité dans les montagnes du Limousin ; la Province de Champagne eut aussi le bonheur de recevoir saint Norbert dans un lieu appellé Premontré, & auparavant le Desert de Vofge dans la forest de Coucy.

Plusieurs Auteurs ont cru que ce nom depremontré venoit de ce queEngueran le premier de l'illustre Maison de Coucy aïant esté pour combatre un Lion qui devoroit beaucoup de monde dans cette forest , il se trouva inopinément devant lui, & qu'il: en eut une si grande fraïeur, qu'il s'écria , saint Jean tu me l'as de prés n:ontré ; mais qu'estant revenu de la peur , il avoit tué ce Lion, & qu'en-memoire de cette action il avoit fait baftir dans ce lieu un Monastere qu'il avoit nommé Premontré.

Il y en a d'autres qui ont prétendu qu'il a pris ce nom à cau

sed’un pré qui avoit esté découvert & montré par les Religieux Le Paige, Benedictins de saint Vincent de Laon ; mais le P. le Paige qui mone. lib. rapporte ces opinions les traite de fabuleuses ; comme en effet

elles le sunt ; & dit que la plus certaine elt à cause que le lieu

Bibliosh. Pre

3. CAD. 2.

« PreviousContinue »