Page images
PDF
EPUB
[merged small][ocr errors][ocr errors]

VICTOR

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

triéme Dinanche d'après Pâques, dans le Chapitre qui le Chenor:
cine dans cette Abbaze tam 15.5. & la Congregations reptit MIERS DES
l'ancien nom de S. Vi&tor; qui avoit déjaraggregė vingt-deux Victori
Maisons , lorsque les guerres Civiles en ce Roiaume en em-
pêchant le progrès , furent cause qu'elle se démembrá dere-
chef. L'Abbaie de faint Victor se trouva encore feule fans
qu'elle quittait pour cela fon ancienne maniere de vivre, fous
l'autorité de l'Evefque de Paris qui en estoit Superieur & VE
siteur , & qui fut reconnu pour tel par Arreft de la Cour de
Parlement de Paris du 11. Janvier 1620. Ce qui a cominué juf-
qu'à present que l'Archevesque de Paris est encore Superieur
de cette Abbricao xusus

x16201 Dal oii
Il'y eut idéanmbios quelqu'apparcnee que certe Corigrega-
tion dust le réunir cette mesme année; car Louis XIII. aïänt
entrepris de eravailler à la reforme des Ordres Religieux dans
fon Roïaumejobrint dei Gregoire XV!un Bref adrelfé au Car:
dinal de la Rochefoucaut , qui lui donnoit pouvoir de faire
ce qu'il jugeroit à propos pour retablir en France la Difci-
pline. Reguliere dans les Monasteres où il y avoit du relaf
chement.

Commé ée Préfat estoit Abbé de sainte Genevieve , il avoit
une inclinacion particuliere pour la Reforme des Chanoines
Reguliers. It crut qu'il falloit mieux relevers les anciennes
Congregations qise d'en ériger de nouvelles } eest pourquoi

c'est
il fit faire une assemblée de quelques-unes des Maisons qui
avoient autrefois composé la Congregation de faim-Victor. Le
Prieur de cette abbaie fut élu General de ces Maisons qui
n'estoient qu'au nohibre de reprou btiit , & fon életion fift
reconnue à S. Vittör. It se trouva quelques jours après dans une
ature assemblée, ou furles plaintes qu’on'eut des defordres qu'il
y avoit dans quelques Maisons de la dépendance, il fut chargé
d'y inettre ordre j. maislee nouveau General "estant toujours
de sentiment oppofér à celui du Cardinal, ce Prélar ne pat pas
s'empêcker de lapteinvigner un joutfón mécontentemēritice
qui foique 'ce Géneral

' ne parut plus depuis ce tems-la dans
les afseniblées qui se tiirent pour la Reformie: Pet à peu les

p Maisons qu'on lui avoir foumiles, fe detacherenr les unes après les aurrese; de-förte que le Cardinal de la Rochefoucaut voïandbien que certe nouvelle Congregation ne pouvoit fu5_2 fifterløng-tems , kilt assembler le Chapitre , oü il reçut Inze

[ocr errors]

ܝ ܙܝ

[ocr errors]

CHANOI demission que fit ce General de la Charge , & ilfut resolu

. LIERS DE S. que la Maison de saint Victor renonceroit à tous les droits VicroR. qu'elle pouvoit avoir & pretendre sur les autres, & les aban

donneroit entierement.

Avant que de parler de quelques-uns des Abbés de cette Illustre Abbaïe. Il faut dire un mot de Guillaume de Cham, peaux, qui a esté le premier Instituteur de l'Observance Re guliere dans cette Maison, quoiqu'il n'ait pas eu le titre d'Abbé.; car il y resta trop peu de tems , aïant rempli l'année suivante de sa Fondation , le-Siege Episcopal de Châlons sur Marne,

.. Il estoit natif du Bourg de Champeaux en Brie au Diocese de Paris,a trois lieuës de Melun, Ce Bourg est recommandable par une insigne Collegiale , dont il y a une Prebende annexée à l'Abbaje de saint Victor. Il prit le nom du lieu de la nailfance , & son grand merite y fit ajouter celui de Venerable.

iei: Nous apprenons du fameux Pierre Abaylard, qui avoit esté fon Disciple , qu'il fit ses études sous Anselme Doien de l'Eglise de Laon qui estoit pour lors en grande veneration, & il fit un li grand progrès sous un fi habile, maistre ; qu'aïant esté fait Archidiacre de l'Eglise de Paris , il y enseigna la Dialectique avec applaudissement passant pour le premier homme de son tems en cette fcience, suivant le temoignage du mesme Abaylard.

La grande familiarité qu'il avoit avec S. Bernard & qui en faisoit une fi grande estime qu'il voulut estre beni de fa main Abbé de Clairvaux pendant la vacance du siege de Langres, montre assés que ce n'estoit pas l'ambition qui l'avoit porcé à se retirer du monde, comme Abaylard semble nous le vouloir persuader lorsqu'il dit , qu'il ne prit l’habit de Chanoine Regulier. que pour monter plus aisément à la: Prelature, aïant efté fait Evesque de Châlons sur Marne en 1112. ou 1113. Mais c'est une calomnie d’Abaylard qui s'estoit declaré pour lors ennemi de ce grand homme. Guillaume, à la follicitation d'Hildebert Evesque du Mans, continua ses leçons de Dialectique après sa retraite. Non seulement ce Prelat lui donna de grandes loäanges; mais Yves de Chartres en parle avec éloge au si bien que saint Bernard, Ochon de Frise & plusieurs autres. Il fonda l'Abbaïe de Trois-Fontaine de l'Ordre de

Cisteaux

Fig. 1.

Ancien Habillement des Chanoines Réguliers de la Congregation de S.Victor,

avec le surplus sur le Rochet. 33.

P. Gaffazer; f.

[merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
« PreviousContinue »