Page images
PDF
EPUB

ANCIENS
ORDRES

une Regle en vers Hybernois qu'il avoit dictée , & qui fut en usage non seulement dans l’Ifle de Hi ; mais dans les autres D'IRLANDE. Monasteres d'Ecosse qu'il fonda , ou qui furent bastis par

ses Disciples. Saint Colomb portoit une Tunique blanche & une tonsure faire en demi-cercle. Cet Ordre estoit compris dans celui qu'on appelloit Sanctior, dont nous avons parlé ci-dessus; mais le nombre des Moines de saint Colomb devoir exceder celui du second Ordre en general; puisqu'il est marqué dans ce manuscrit

que

le nombre des Moines de ce second Ordre n'estoit que de crois cens , presque tous Prestres. Il y avoit plus de cent Monasteres de celui de saint Colomb,& nous verrons dans la suite plus de trois mille Moines sous la conduite de faint Congalt. C'estune difficulté qu'Usserius, Colgan & les autres Historiens d'Irlande n'ont point expliquée lorsqu'ils en ont parlé. L'on pourroit dire que ce manuscrit n’a seulement entendu parler par ce nombre de trois cens , que des Abbés ou Superieurs des Monasteres qui composoient ce second Ordre qu'il appelle Sanctior.

Après l'Ordre particulier de S.Colomb, suit celui de S. Albée S. Aloe't ou Ailbe, au moins selon le rang que lai donnent Usserius & ou Allers M. Alleman lorsqu'ils ont parlé de ces Ordres , quoique faint Albée soit compris dans le premier rang des Saints d'Irlande, c'eft-à-dire dans le premier Ordre appellé Sanctissimus; aussibien que

saint Declan, faint Moctée & faint Kieran dont nous parlerons ci-après. Quoiqu'il en soit , l'Ordre de saint Albée , quoique des plus anciens , estoit le moins étendu. Sa principale Abbaïe estoit celle d'Emely dans le Comté de Triperari en Momonie , & cetre Abbase a esté depuis erigée en Evesché qui est uni à l'Archevesché de Callhel. Ufferius fait mention d'une Regle en vers Ixlandois qu'il composa pour ses Disciples.

S.Declan felon Golgan avoit aussi fondé unOrdre particulier S. DiCLAN. dont la principale Abbaïe eftoit à Ardimore sar les costes de Momonie , & il estoit peu estenda.

L'Ordre de saint Congall estoit plus confiderable. Ce Saint S. Conti menoit ane vie si austere avec ses Disciples, qu'il y en cut fept qui moururent de faim & de froid.' On lui conseilla de moderer cette austerité , il suivit cet avis permettant à ses Disciples de vivre .comme le commun des Religieux ; mais pour lui il ne diminua rien de fa penitence. Il baltic le celebre

GALL

ORDRES

S.CARTAGE

Monastere de Benchor dans le Comté de Doune,& on dit qu'il
D'IRLANDE, eut sous sa conduite jusqu'à trois mille Religieux. Il mourut

dans certe Abbaïe l'an 6oi. Il composa aulli une Regle pour
ses Disciples, qui se trouve en vers Hybernois.

Saint Mochude qui a esté appellé Cartage , excella en
sainteté & bastit le Monastere de Rathen dans la Medie Oc-
cidentale ou Westmeath , où il eut plus de huit cens Reli-
gieux qui vivoient fort austerement. Il fonda aussi l'Eglise
de Lismor en Momonie , dont il fut le premier Evesque. Sa
Regle se trouve encore écrice en très ancien langage Hyber-
nois. Une des pratiques de ses Religieux estoit

que ceux qui avoient esté envoïés hors le Monastere , alloient à leur retour se mettre genoux devant l'Abbé, & lui marquoient qu'ils

avoient tâché d'executer ses Ordres.
S. LUẠN OU Saint Luan , ou , comme quelques autres l'appellent ,"laint
MULUA. Molua, ayoit esté Disciple de faint Congall. Il estoit si exact

à observer les devoirs de l'obéissance , qu'elle fut souvent ho-
norée de plusieurs miracles pour relever le merite de ce faint
Religieux ; car poúr executer plus promtement les ordres de
faint Congall, il mania un fer ardent sans se bruler, & s'estano
prosterné le long de la Mer parce qu'on l'avoit repris d'une
faute , l'eau montant dans le tems du reflux, n'inonda point
la place ou il estoit. Il fonda un grand nombre de Monasteres,

& mesme jusqu'à çent, selon le témoignage des Irlandois rapbits. Mas porté păr saint Bernard, Le principal fut celui de Cluainfert Lach. cap.6. dans la Lagenie , ou selon d'autres Clonfert dans le Comté de

Gals

way en Çonnacie qui est aujourd'hui un Evesché. On dit que l'Abbé Dagan allant à Rome, presenta à faint Gregoire la Regle qu'il avoit donnée à ses Disciples,& que ce faint Pape l'aïant lūë, dit en presence de tout le monde , que le saint Abbé qui l'avoit composée, avoit environné la Communauté d'une haïe qui s'élevoit jusqu'au Ciel. i Il ne laissoit point en

de femmes dans son Monastere; & se voiant près de mourir, il exhorta fes Disciples à la perseverance dans le service de Dieu , leur recommandant entr'autres choses la stabilité & le filence ; & après avoir reçu la sainte Communion des mains de saint Cronan qui l'estoit venu voir ; il mourut proche de la cellule de faint Stellan son Disciple l'an 622.

L'Ordre de saint Moctée n'estoit pas des moins confiderables au rapport de Colgan. Ce Saint fonda plusieurs Abbaïes

dont

[ocr errors]

trer

S. MOCTEE

fon Ordre reçut

dont la principale estoit celle de Fernes où il residoit, & dont ANCIENS il fut ensuite Evesque, lorsque Fernes fut erigée en Evesché. D'IRLANDE

S.Finian,ou Finnen nâquit dans la Lagenie & fur baptisépar s. Finlan. S.Alban estant en âge d'étudier,il se retira auprès de saint Forchene Abbé de Roscurqui lui apprit les devoirs de l'estat Religieux. A l'âge de trente ans il paffa en France & alla à Tours pour y continuer ses études. Estant de retour en Irlande, il enseigna les Lettres saintes dans une des Maisons dont il fut le Fondateur , & ensuite dans l'Abbaïe de Clonard qui est reconnuë pour avoir efté le Chef de cer Ordre. Il'eut plusieurs Disciples qui furent depuis illustres par leurs vertus & par leurs emplois. Sa nourriture ordinaire n'estoit que du pain, des legumes , & de l'eau. Aux jours de Festes il mảngeoit un peu de poisson & beuvoit du pecit lait ou de la biere. La terre lui fervoit de lit & une pierre de chevet. Enfin une maladie contagieuse qui affligea le Païs l'an 548. l'emporta avec plusieurs autres , & le fit passer dans la gloire des Bienheureux.

Saint Kiaran ou Keran avoit eu pour Maistre dans l'étude S. KIARAN. des Lettres saint Finian. Uslerius dit

que l'approbation des Papes. Les deux principales Maisons de cet Ordre estoient Seir-Keiran en Estmeath ou Medie Orientale, & Cluan-Micnois, Clunes ou Kiloom en Westmeath ou Medie Occidentale, quia esté erigé en Evesché , & est presentement uni à celui de Medie. Colgan dit que cette Abbaïe fut comblée de bienfaits par les Princes d'Irlande,& qu'elle eut quantité d'autres Eglises ou Prieurés sous sa dépendance : ce Saint mourut l'an 549. estant âgé seulement de trente trois ans. Il est different d'un autre faint Keiran Evefque de Sagir , qui mourut vers l'an

520. Enfin l'Ordre de saint Brendan avoit pour fa principale S. BeenMaison l'Abbaïe de Port-Pur dans la ville de Clonfert au Comté de Galway en Connacie qui depuis a esté erigée en Cathedrale. On dit qu’un Ange lui dičta la Regle qu'il prelcrivit à ses Disciples & qu'il en eut deux ou trois mille sous sa conduite. Il mourut fort âgé, selon quelques-uns vers l'an 577. d'autres mettent sa mort dix ans après.

Les Historiens Irlandois mettent encore l'Ordre de saint Colomban & celui de sainte Birgitte ; mais comme le premier regarde l'Ordre de saint Benoist dans lequel il a esté incorporé, Tome 11.

T

ORDRE DE nous nous reseryons à en parler dans la quatrieme Partie de BIRGITTE cette Histoire, outre qu'il n'a point fondé de Maisons en IrVIEROE. lande : nous parlerons dans le Chapitre suivant de celui de

sainte Birgitte.

Voiez Üslerius , de antiquit. Ecclef. Britanicar. Colgan , Vit. SS. Hibernia. Bulteau , Hift. de l'Ordre de faint Benoift. Alleman , Hift. Monaftique d'Irlande , & Joan, Mabill. Annal. Orda S. Bened. Tom. I.

[ocr errors]

CH A PITRE XXI.

Penor
Hift. trip.
Canonic.
cap. 49.

Des Religieufes de l'Ordre de sainte Birgitte Viergey

avec la vie de cette Sainte Fondašrice. E

mets aux rang des Chanoinesses Regulieres les Religieuses de l'Ordre de sainte Birgitte que les Chanoines Reguliers reclament comme leur devant appartenir , d'autant plus que les Auteurs de l'Histoire Monastique d'Angleterre ont con

fondu ensemble les Monasteres de ces deux Ordres ; ce qui loro lib . 3. fait qu'on ne peut sçavoir veritablement quels estoient ceux

qui appartenoient à celui de fainte Birgitte, lorsque le changement de Religion s'est fait dans les trois Rožaumes de la Grande Bretagne. M. Alleman dans son Histoire Monattique d'Irlande avoue qu'il a esté très-puissant dans cette Ile ; mais que quelque recherche qu'il ait faite , il n'a pû en dé couvrir que deux , fçavoir un à Kildar qui estoic l’Abbaie Chef de cet Ordre, l'autre à Armag en Ultonie , qui estoit une autre Abbaïe qu'on nommoit le Temple de sainte Birgita te. Il di aulli que lors que la Reine Marie fut élevée sur le Trône d'Angleterre, & quelle voulut récablir la Religion Catholique dans les Roïaumes- & reftituer aux Religieux les Monasteres qui leur avoient esté enlevés , un de fes premiers foins fur de faire rebastir en 1956. celui des filles de Sion proche de Brainford de l'Ordre de fainte Birgitte l'une des premjeres Communautés qu'Henri VIll. avoit fupprimées. Mais ces Religieuses estoient de l'Ordre fondé

par

fainte Birgitte Princesle de Suede,& non pas par notre fainte Birgitte Vierge d'Irlande.

Cetre Sainte qui a esté un des plus grands orneinens de ce

[ocr errors]
[ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small]
« PreviousContinue »