Page images
PDF
EPUB
[ocr errors][merged small][ocr errors]
[ocr errors][ocr errors]

23

Soeur Converse de l'Ordre des Chanoinesses Régulieres du SSépulcre :-

[ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors]

PULCRE.

[ocr errors]

crepe noir sur leur coëffure , avec une Croix double sur CHANOK ? leurs habits. "Les Tourieres du dehors doivent aussi porter GULIERES certe Croix , & sont obligées à faire des Voeux fimples. Les DU S. SEPrieures de cet Ordre sont perpetuelles, & les autres Oficieres sont changées tous les cinq ans ; cependant dans le Monastere de Belle-Chasse à Paris la Superieure est triennalle depuis quelques années, Les Religieuses de Flandres & d'Allemagne ont néanmoins des Constitutions differentes de celles de France. Quelques - unes de ces Religieuses d'Allemagne disent le Breviaire de l'Eglise de Jerusalem. Les Ceremonies qui s'observent à la velture & à la Profession des Religieuses de France & d'Allemagne font aussi differentes. En France la Novice fort seule de la Closture magnifiquement vestui pour aller dans l'Eglise entendre la Predication, & eft ensuite conduite par le Celebrant & fes assistans à la porte du Monastere, où elle est reçuë par la Superieure & les Religieuses , qui la menent processionnellement au Chậur où on lui donne l'habit de Religion, & à la Profession elle ne sort point de la Closture,mais elle prononce ses Vaux à la grille aïant les mains liées avec une serviette , qui a esté preparée pour effet sur un carreau, Dans les autres Païs la Ceremonie tant de la vesture que de la Profession se fait au dehors de la Closture , d'où la Novice fort accompagnée de deux Religieuses & ne rentre dans le Monaftere que lorsqu'elle a esté revestuë des habits de Religion, & à la Profession elle est accompagnée de la Superieure de la Maistresse des Novices & de deux autres Religieuses. Elle n'entre dans l'Eglise que les pieds nuds, & les prieres qui se disent dans ces sortes de Ceremonies ne sont

pas les mesmes que celles qui se disent à la veftare & à la Profession des Religieuses de France.

Penot, Hist, tripart. Canonic. Reg. lib.z. Silvestr, Maurol, Mar. Ocean. ditut. gl. Relig. du Mouliner', figures des differens habits de chan: Regal. Hilarion de Coste , Elog. des Dames Illuftres , Tom. I. dans la vie de la Marquise de Mowy , pag. 4554 les conftitutions de ces Religieuses imprimées à Charleville en 1637. Memoires donnés en 1713. par les Religieuses de Belle.chaffe.

cet

[ocr errors]
[ocr errors]

CHEVA:
LIERS DU S.
SEPULCRI.

Line

CHAPITRE XVIII.

Des Chevaliers de l'Ordre du saint Sepulcre.

P

n'est pas

RESQUE tous les Escrivains qui ont parlé des Ordres Mi

litaires , font remonter l'origine des Chevaliers du saint Sepulcre jusqu'au tems de l'Apoftre faint Jacques premier Evesque de Jerusalem, ou au moins à celui de l'Empereur Constantin le Grand, & pretendent que Godefroy de Boüillon premier Roi de Jerusalemn , ou Baudouin premier son Successeur, n'ont esté que les Restaurateurs de cet Ordre. Mais cette antiquité est chimerique; puisque les Ordres Militaires n'ont commencé à paroistre que dans le douziéme siécle. Il

mesme certain que Godefroy de Boüillon, ou Baudouin (on Successeur, en aïent esté les Fondateurs. Ceux qui disent

que ce fut Godefroy de Boüillon qui en fur le Restaurateur , rapportent les Statuts de cet Ordre qui ont pour citre: Statuta o leges à Carolo magro Imper. Ludovico V I. Philippo Sapiente , Ludovico sancto Francie Regibus e Godefrido BuilLonio , fummis Ordinis Equeftris fanctif. Sepulchri Dom. noft.

Jesu-Christi Principibus & Magiftris late ; que etiamnum in Archiviis ejusdem Ordinis ferofolymitana in urbe adfervantur, Villamont dans la Relation de ses voïages , où il a ausli inseré ces Statuts en Latin & en François , leur donne cet autre titre; Extrait des Ordonnances des Empereurs , Rois & Princes de la France, qui ont esté souverains & Chefs de l'Ordre des Chevaliers du faint sepulcre de Jesus Chrift., pris & copié sur l'original és presences de Frere Jean-Baptiste Gardien & commissaire General du Pape en la Terre Sainte.

L'Abbé Giustiniani croit que ces. Statuts sont supposés, par-
ce que la date qui est du 1.Janvier 1099. ne convient ni au tems
de la prise de Jerusalem, ni au tems où vivoient les Princes
ausquels on les attribuë. La premiere raison n'est
vable, & l'Abbé Giustiniani s'est trompé en cela ; puisque les

Statuts de cet Ordre ont pu estre faits le premier Janvier 1099.
après la prise de la ville de Jerusalem , quoique ce fust le 17.
Juillet de la mesme année que les Chrétiens se rendirent mai-
Itres de cette Ville. Cet Auteur n'a pas fait reflexion

que

rece

pas

Godefroy

« PreviousContinue »