Page images
PDF
EPUB

Hift. das

tes leurs possessions par une autre Bulle de l'an 1128. Tous les CHANOIMonafteres qu'ils avoient tant dans la Terre saincc qu'en plu- NESREGUE fieurs endroits de l'Europe , font énoncés dans

une autre Bulle SEPULCRE. du Pape Celestin II. de l'an 1143. adressée à Pierre Prieur du

Herman, faint Sepulcre & aux autres Chanoines , & non pas de l'an 1163. comme dit M. Herman dans son Histoire des Ordres Reli- Ord. Relig

. gieux ; puisque le Pape Celestin II. mourut l'an 1144. & qu'en to. 1.p.225. 1163.il avoit déja eucing Successeurs qui estoient Lucius II.Eugene III. Anastase IV. Adrien IV. & Alexandre III. mais il ne paroist pas par cerce Bulle que ces Chanoines demeuralsent au Temple de Salomon , au Mont de Sion, au Mont des Olives , à Gethsemani, à Bethléem , à Hebron & à Nazareth, comme dit le P. du Moulinet. Les Maisons que ces Chanoines avoient dans la Terre sainte & qui sont énoncées dans la Bulle de Celestin II. sont celles du saint Sepulcre de Jerusalem, de saint Pierre de Joppen, du saint Sepulcre d'Acre, de sainte Marie de Numaz dans le territoire de la mesme ville , du saint Sepulcre sur le Mont Peregrin, sainte Marie de Tyr,& la quarantaine, c'est-à-dire le lieu où Notre Seigneur Jesus-Christ avoit jeûné pendant quarante jours & quarante nuits. Il y avoit à la verité des Chanoines au Mont des Olives,& qui eftoient mesme Reguliers , mais ils n'estoient pas de la Congregation du saint Sepulcre. Ceux de l'Eglise Patriarchale, aiant esté le jour de l’Ascension de l'an 1156.en Procession chez ceux du Mont des Olives en l'absence du Patriarche qui estoit allé à Rome pour quelques affaires , ils refuserent aux Chanoines du saint Sepulcre l'entrée de leur Eglise, précendant qu'ils ne devoient y entrer qu'avec le Patriarche ; mais au retour de ce Prelat , dans une Assemblée de plufieurs Archevesques & Evesques , des Abbés du Temple , de la vallée de Josaphat , de sainte Marie de la Latine, de faint Samuel, & de faint AbaCuc , & des Prieurs du Mont de Sion & du Temple, les Chanoines du Mont des Olives furent condamnés à aller nuds pieds depuis leur Eglise jusqu'à celle du saint Sepulcre pour deman der pardon de leur rebellion aux Chanoines du laint Se. pulcre ; ce qu'ils furent dans leur Chapitre, & les Prelats avec les Abbés & des Prieurs qui compoferent l'Assemblée done nous venons de parler , reconnurent que les Chanoines du faint Sepulcre avoient droit d'aller en Proceilion le jour de la Purification ,-au Temple; le jour de l’Afcenfion, au Mone

dans ces

SEPULCRE.

NIS REGU- des Olives ; le jour de la Pentecoste, au Mont de Sion ; & le
LIERS DU S. jour de l'Assomption, à la vallée de Josaphat ; & que

Eglises en l'absence du Patriarche le Prieur du saint Sepulcre
devoit dire la Messe solemnelle, & faire la Predication ou com-
mettre quelqu'autre à la place , comme il paroist par l'Acte de
cette rebellion & de la satisfaction faite par les Chanoines du
Mont des Olives à ceux du saint Sepulcre , qui se trouve aussi
dans le Cartulaire dont nous avons parlé, & où l'on trouve
encore plusieurs donutions faites à ces Chanoines , tant par les
Patriarches de Jerusalem , que par plusieurs autres personnes.
Il y a ausli un Acte par lequel Baudouin Seigneur de saint
Eloy, & sa femme Estiennette, en presence de Roard Chaste-
lain de Jerusalem , leur gendre, confirment l'acquisition que
les Chanoines du saint Sepulcre firent l'an 1175. de plusieurs
maisons, vignes & terres à saint Eloy , qui leur furent ven-
duës
par

l'Abbé & les Moines du Mont Thabor , mais ces Chanoines n'en jouirent pas long-tems ; car les Sarasins s'eftant encore rendus Maistres de la Terre sainte l'an 1187. sous le regne de Guy de Lusignan, ils furent contraints d'abandonner leurs Monasteres pour se retirer dans ceux qu'ils avoient en Europe ; car leur Congregation s'estoit étenduë en France, en Espagne, en Pologne, en Italie, & dans d'autres païs. Plusieurs Princes qui avoient esté dans la Terre sainte en avoient amené avec eux , & entre les autres Louis le jeune Roi de France, à son retour en mit dans l'Eglise de saint Samson d'Orleans : c'est pourquoi Estienne de Tournay, dans l'une de ses Epitres appelle cette Eglise filia Sion,

Les Comtes de Flandres en firent de mesme, & un Gentil. homme de Pologne nommé Jaxa en aïant aussi amenés de Jerusalem en ce Roiaume l'an 1162, if leur fonda un Monaltere à Miekou à huit lieuës de Cracovie, qui en a produit plusieurs autres , & est à present Chef d'une Congregation qui comprend une vingtaine de Maisons , tant en Pologne que dans la Silesie, la Moravie & la Boheme, & eft gouvernée par un General, qui se dit General de tout l'Ordre du saint Sepulcre, quoique les Chanoinesses de cet Ordre tant en France , qu'en Allemagne & en Espagne , ne le reconnoissent pas pour Superieur. Ces Chanoines & ces Chanoinesses prétendent une antiquité bien plus éloignéeque celle que nous leur avons donnée, & ils font remonter leur origine jusqu'au tems de l'Apostre S.

Jacques

[ocr errors][merged small]
[ocr errors][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small]
[ocr errors]

NES REGU-
LIFRS DU S.

Jacques premier Evesque de Jerusalem qu'ils regardent com- Chanot-
me leur Pere & leur Instituteur. Les Memoires qui m'ont esté
communiqués par les Chanoinesles de cet Ordre du Couvent SEPULCRE.
de Belle-Chafle à Paris, portent qu'il y a un ancien manuscrit
à la Bibliotheque du Roi escrit en Hebreu, en Grec, & en
Latin, d'un Catalogue des Eyesques & Patriarches de Jerusa-
lem , adressé par le Patriarche Daibert, dont nous avons déja
parlé, à Guy Grand Prieur du Couvent de saint Luc de
Perouse & Vicaire General de tout l'Ordre du saint Sepulcre,
lequel Catalogue commence ainsi : nom de Nostre Seigneur
Jejus-Christ, voici un abregé de l'origine do progrés de l'ordre
des Chanoines Reguliers du saint Sepulcre de Nostre Seigneur
Redempteur Jesus-Christ,tiré d'un livre trouvé chez le Patriarche
Simeon Xili. Moi Frere Daibert

par

la Providence Divine Profés de l'Ordre des Chanoines du faint Sepulcre, et par la grace de Dieu e du faint Siege Apostolique Patriarche du mesme lieu ,à nos bien aimés Fils Guy Grand Prieur & Vicaire General de nostre Ordre do Maison de faint Luc à Perouse , & tous nos Freres Chanoines du mesme Ordre tant en Italie que par tout l'Univers , à vous et à tous les Profés de l'Ordre Caronial , Salut , de la part de celui qui pour la Redemption du genre humain a voulu estre crucifié à Jerufalem el resusciter le troisiéme jour. Il faut donc pour refpondre à ce que vous fouhaitez, vous dire que nous autres qui sommes les premiers des Ordres gemilans, nous devons jetter les yeux sur noftre saint Pere Saint Jacques le juste , frere du sein gneur, sacré Evefque de Jerusalem par faint Pierre dans le Colle

des Apoftres. C'est lui que nous devons imiter, c'est lui qui est te premier Inftituteur de nostre Ordre Canonial @c.

Mais je n'ai pù trouver ce manuscrit à la Bibliotheque du Roi, & quand je l'aurois trouvé, je l'aurois toujours regardé comme une piece faussement attribuée au Patriarche Daibert. Le Cartulaire de l'Eglise Patriarchale de Jerusalem dont nous avons ci-devant parlé, & que j'ai trouvé dans la mesme Bibliotheque, a bien plus l'air de verité, & ne s'accorde guere avec ce Catalogue des Evesques & Patriarches de Jerusalem attribué au Patriarche Daibert. Si ce Daibert avoit esté Religieux de l'Ordre du saint Sepulcre, comment n'auroit-il pas establi des Chanoines de cet Ordre dans son Eglise Patriarchale , où il est certain que les Chanoines qui y eltoient de son tems n’estoient pas Religieux, puisque Èvremar qui fut in

Tome II.

[ocr errors]
« PreviousContinue »