Page images
PDF
EPUB
[ocr errors][merged small]

CHANOI

NES RIGU.

l'on

chene à la

liers. Le Pere du Moulinet die mesme que ce Prince en
avoit amenés avec lui, & qu'il ne les mit pas seulement dans LIERS DU S.
cette Eglise du saint Sepulcre ; mais encore dans toutes les SEPULCRE.
autres où il rétablit le culte Divin , comme dans celles du
Temple de Salomon, du Mont de Sion , du Mont des Olives,
de Gethsemani, de Bethléem, d'Hebron, de Nazareth & de
plusieurs autres villes de la Palestine. Mais les Chanoines
que ce Prince mit dans quelques-unes de ces Eglises, (n’aïant
pas vescu assez long-tems après son élection à la Roïauté,
pour

avoir retabli le culte Divin dans toutes les Eglises que le Pere du Moulinet nomme ) n'estoient

que

des Chanoines Seculiers , & nous aprenons d'un Cartulaire de l'Eglise du saint Sepulcre , quelle a esté l'origine des Chanoines Reguliers qui ont pris le nom de cette Eglise , lequel Cartulaire se trouvoit dans la Bibliotheque de M. Petau Conseiller au Parlement de Paris, & avoit appartenu auparavant à Philippe de Mazieres Chancelier de Chypre , lorsque M. André du Chesne en tira une copie écrite de sa main ,

, que

peut
voir

Mf.de Du. à la Bibliotheque du Roi.

llest vrai que Godefroy de Bouillon , quelques jours après die hohen avoir esté proclamé Roi de Jerusalem , mit des Chanoines 10. dans l'Eglise du saint. Sepulcre , ausquels il assigna, comme dit Guillaume de Tyr,des revenus pour leur entretien. Daybert, aïant esté ensuite elů pour premier Patriarche Latin fur la fin de la mesme année , & Godefroy estant mort,l'année suivante 1100. Baudouin qui lui succeda au Roïaume de Jerusalem, eut de gros differends avec le Patriarche Daybert , qui , après avoir gouverné son Eglise pendant près de trois ans au milieu des troubles qui lui furent suscités ; fut enfin contraint par la force & la violence de l'abandonner, & vit mettre en sa place un Intrus qui futEyremarque Baudouyn fitélire.Ce faux Patriarche n'eut pas plustost usurpé le liege Patriarchal , qu'il retrancha une partie des Prebendes des Chanoines, & leur donna seulement à chacun cent cinquante bizans paran.

Daybert estant allé à Rome pour se plaindre au Pape Palchal 11. de l'injustice qu'on lui avoit faite en l'obligeant par force d'abandonner son Siege, & de ce que son Legat avoit declaré ce Siege vacant sans l'avoir écouté, le Pape le retablit dans son Eglile ; mais comme il s'en retournoit

pour en prendre poffeffion, il mourut à Messine l'an 1107. Gibelin Arche

Рії

i

i

CHANOI-
NES REGU-

vesque d'Arles que le mesme Pape envoïa à Jerusalem dans LIPRS du S. le mesine tems en qualité de Legat pour pacifier les troubles SEPULCRE. de cette Eglise , fut lui-mesme Patriarche de Jerusalem , &

Evremar qui avoit esté intrus sur ce Siege, fur fait Evesque de
Cesarée. La Lettre que le Patriarche Gibelin écrivit au Roi
Baudouin quelques jours avant la mort qui arriva l’an un.
fait encore connoistre que les Chanoines du saint Sepulcre
n'estoient pas Chanoines Reguliers ; car dans cette Lettre il
temoigne au Roi qu'il auroit bien fouhaité lui parler avant
sa mort ; mais

que
n'aïant

pas pù, il le prie d'appuier de son autorité ce qu'il avoit ordonné à ses Chanoines, qui estoit de

manger en commun suivant la coustume des Chanoines de plusieurs Eglises , principalement de celles de Lyon & de Rheims. Arnoul Archidiacre de l'Eglise de Jerusalem , que Guillaume de Tyr appelle , primogenitus fatana e filius perditionis , s'estoit deja fait élire Patriarche avant Daybert, & avoit esté obligé de le demettre de cette dignité qu'il avoir euë par de mauvaises voïes ; mais après la mort de Gibelin, il fut mis à sa place par la faveur du Roi; & quoi que revestu de cette dignité, il ne laissa pas de continuer une vie scandaleuse qui obligea le Legat du Pape Paschal II. à le deposer l'an 111s. Il appella de la Sentence du Legat, & alla trouver à Rome le Pape, qui pour le bien de la paix le rétablit l'an 1117. après qu'il eut juré sur les saints Evangiles qu'il estoit innocent des crimes dont on l'accusoit, comme il eit porté par la Bulle de ce Pape.Ce fut cet Arnoul qui obligea l'an 1114.les Chanoines de fon Eglise d'imiter les Apostres en vivant en commun & d'observer la Regle de saint Augustin. Pour leur entretien, il leur abandonna la moitié de toutes les offrandes qui se feroient au saint Sepulcre & entierement celles de la vraže Croix qu'ils avoient en leur garde, excepté celles qui se feroient le jour du Vendredi Saint , ou lorsque le Patriarche porteroit la vraïe Croix pour quelque necellité. Il leur ceda auliiles deux tiers de la cire , toutes les decimes de la Ville & des environs, excepté des terres qui appartenoient au Patriarche, & tout ce que

le Roi avoit donné au faint Scpulcre , pour dedommager cette Eglise Patriarchale de la jurisdiction qu'elle avoit sur Bethléem avant que cette Ville euít efté erigée en Evesché, & outre cela il leur donna encore les Eglises de saint Pierre de Joppen & de faint Lazare, avec toutes leurs

CHANOI-
NFS REGU-

SEPULCRE.

1

!

dependances,comme il paroist par les Lettres de ce Patriarche
que nous rapporterons tout au long , où il affecte un grand zele LIERS DU S.
à reformer les meurs corrompuës de ces Chanoines, quoiqu'il
fust le premier à leur donner mauvais exemple.

In nomine fancte & individua Trinitatis , ego Arnulfus Dei
gratia Patriarcha Hyerosolimitanus fervus fervorum Divinitatis
ejusdem minimus, Balduino Dei nutu Hyerosolimorum Rege glo-
riofifimo imperante , dum nobis cum omni bono , tota virtute animi
confentiente, cunétis per orbem Christum colentibus notifico Privi-
legium quod anno Incarnationis Dominicæ MCXIV. nostri vero
Patriarchatus 111. Regni autem predicti Regis XIV. Indictione
VII. Epacta XII. de renovatione Ecclesia sancti Sepulchri ipsius
Regis confilio à nobis eft inftitutum & confirmatum.cum Dominus
noster Jesus-Christus Dei vivi Filius Ecclefiam suam in tantum
dilexit , ut pro ea homo factus, eamdem preciofi mo fanguine
suo redimere dignatus fit , Paffionis ac glorififfime Resurrectionis
suæ locum in finem sua ineffabili misericordia , adeo dignatus eft
diligere ; ut eam de manu Turcorum & Saracenorum eripere , ac
Christianis fidelibus suis innumeris laboribus affe&tis pro ejusdem
loci liberatione , sua sola divina virtute placuerit tradere. Nihil
enim humana virtus , nihil Sapientia , nihil exercitus nostri mul-
titudo proficeret , nisi divina Virtus inexpugnabiliter pugnaret
pro nobis , nisi e nos in loco pascua sua misericorditer collocaret,
nisi etiam nos indignos paganis abolitis hereditatis fua misericor-
dius heredes efficeret. Sed antiqui hostis nequitia dolers se vasa
ire perdidiffe, qui ovile dominicum, ut leo rugiens, millenis arii-
bus molitur irrumpere , machinari cæpit qualiter vafa disperderet
misericordiæ. Novos quippe incolas Dominici oblitos precepti, de
die in diem plus & plus corripit qui minores nihili
Clerum etiam tranfcendit , & fuis etiam prestigiis agitans fibi
mancipavit. Quem enim decebat ut devotior existeret, & bonum de
Je exemplum minoribus preberet,proh dolor! voluptati carnis ma-

gis servivit , & konorem fuum modis incredibilibus polluere non dubitavit

. Et pius Dominus qui sepulturæ fuæ locum oculo misericordi.e benignè respicit, noftris temporibus illorum nequitias fua fe. veritate correxit. Defuncio enim predecessore noftro domno *Gililino, ego. Arnulfus omnium Hyerosolimorum humillimus à Rege,

* Dans la copie de cet Acte escrite de la main de M. du Chesne ily a à la marge Guillermo, mais on doit lire Gibelmo , car il est certain que le Patriarche Arnoul luc

reputans , ad

ccda à Gibelin,

CHANOL, Clero , & Populo in Paftorem electus , Patriarchali honore fubli-
LURS DU S, matus , anime meæ periculum metuens , eorumque animabus me-
SEPULCRE. dere cupiens , criminibus eorum diutiùs consentire nolui , quos cor-

rectione paterna , ut vitam suam corrigerent, multoties ammonui.
Monebam enim , ut communiter viventes , vitam Apoftolorum fe-
querentur, & Regulá Beati Augustini vita eorum regeretur , ut
Domino Jesus-Christo eorum devotiùs placeret fervitium , & nos
cum eis in æterna gloria reciperemus præmium.Cum autem quidam
eorum Deo inspirante falutifera amplecterentur monita , quidam
vero eorum abdicarent inftigatione diabolica, hos ut Chrifti famu-
los in fanéti Sepulchri Ecclefia decenter ordinavi , illos autem ut
inobedientes a regularibus præceptis inobedientes, ab eadem Ec-
clefia penitus eliminavi. Presentium igitur fancte conversationi
confulens , e futurorum bono proposito providens confilio Regis in-
cliti Balduini, & affenfu Cleri , & populi Patriarchatus noftri ,
eis partem conftitui , & ut sufficienter vićtum & veftitum ha-
beant , Dei gratia ordinavi. De cunétis namque oblationibus que
ad Sepulchrum Domini venient , in omnibus medietatem acci-
pient ; de cera vero , Ecclefia duas partes ad luminaria , tertiam
habebit Patriarcha; de cruce vero Domini quam Canonici custo-
diunt omni tempore oblationes habebunt nisi in fola die fancti Pa-
rasceve , aut si Patriarcha eam secum detulerit pro aliqua necessi-
itate. Dedi etiam decimas totius fanéte civitatis Hyerufalem
locorum adjacentium, exceptis decimis funde que fant Patriarch.e

. Dimidiam quoque partem illjus beneficii quod Rex Sepulchro tradidit pro excambitu Episcopatus Bethleemitici. Concesi etiam eis in foppen civitate Ecclefiam B. Petri cum fuo honore & cum tota dignitate que pertinet matri Ecclefiæ. Concesi etiam Ecclefiam B. Lazari , cuin omnibus appendiciis que adjacent ei, & omnia quecumque posidet Ecclesia, & res suas quascumque habent du posident , vel Deus daturus eft eis libere habebunt & prout voluerint ordinabunt. Si quis autem hoc Privilegium noftrum violare pr.eSumserit , illi pæne fubjaceat quam Deus omnibus maledictis promifit, nisi resipuerit. Gratia autem do Pax à Deo Patre de Domino Je fu-Chrifto fit ifta cuftodienti , & fanéte Ecclesi.e jura tenenti.

Cet Acte fut confiriné par une Bulle du Pape Calixte II. de l'an 1122. adresfée à Gerard Prieur, & aux Chanoines du faint * Sepulcre: Gerardo Priori eejus fratribus in Ecclefia fanéti Sepalcriregularem vitam profeffis. Honorius II.confirma encore tou

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]

Amen.

« PreviousContinue »